Colloque "Current Trends in Papuan Linguistics", les 10 et 11 décembre

L'objectif de ce colloque international organisé à l'Inalco par le laboratoire LACITO (CNRS-Sorbonne Nouvelle Paris 3-Inalco) est de dresser un bilan des recherches actuelles sur les langues papoues (Nouvelle-Guinée) dans différents sous-domaines tels que l’anthropologie linguistique, l’acquisition du langage, la linguistique historique, etc.
Portrait d'un enfant (Papouasie-Nouvelle-Guinée))
© Sylvain Loiseau (Lacito)

Le laboratoire Langues et civilisations à tradition orale - LACITO (CNRS-Sorbonne Nouvelle Paris 3-Inalco) organise à l'Inalco un colloque de linguistique sur les langues de Papouasie-Nouvelle Guinée.

Organisateur : Sylvain Loiseau, LACITO, Université Paris 13 Sorbonne-Paris-Cité

Consulter https://ctpl2019.sciencesconf.org/​

Mardi 10 décembre 2019 - 09:40-17.30 - salle 3.15 
Mercredi 11 décembre 2019 - 10:00-16.30 - salle 3.11

Inalco, PLC - 65, rue des Grands Moulins - 75013 Paris

L’objet de ce colloque est de réunir des chercheurs travaillant sur les langues papoues pour faire un bilan des directions de recherche actuelles et d'informer et motiver les étudiants et les chercheurs qui envisagent de commencer des recherches sur les langues papoues.

Communications en anglais.
 

Current Trends in Papuan Linguistics

On compte plus de 850 langues dites papoues parlées sur l’île de Nouvelle-Guinée ainsi que dans les îles alentours. Ces langues ne forment pas une famille de langues apparentées ; elles formeraient entre 20 et 40 familles distinctes. Une langue est dite papoue si elle est parlée dans l’archipel centré sur l’île de Nouvelle-Guinée et si elle n’est ni austronésienne ni australienne. C’est l’une des zones linguistiques contenant le plus grand nombre de langues complètement inconnues ou à peine décrite, et la seule zone linguistique où on trouve encore des familles linguistes entières (ou des isolats) dont aucune langue n’est décrite. Du fait de leur nombre ainsi que de l’accélération de leur obsolescence les efforts des linguistes ont principalement porté sur la description et la documentation de langue ou de groupes de langues, et non sur l’élaboration de vue d’ensemble ou de synthèse typologique ou génétique.

En dépit de cela, de grands progrès ont été réalisés dans la description des langues papoues et ces progrès ont permis récemment des études de nouveaux aspects dans ce domaine : l’étude de la diffusion géographique de traits aréaux, des reconstructions de familles de langues fondées sur des données solides, des hypothèses sur le peuplement et les migrations humaines de la région, etc.

Cette conférence dressera un bilan des recherches actuelles sur les langues papoues et permettra de discuter de l’état d’avancement de ces recherches. Elle réunira des chercheurs travaillant sur les langues papoues et représentant différents sous-domaines tels que l’anthropologie linguistique, l’acquisition, la linguistique historique, etc. Les communications présenteront aussi bien des analyses de langues individuelles que des travaux proposant des vues synthétiques dans les domaines d’intérêt suivants :
- La contribution des données papoues à la linguistique théorique
- Les synthèses typologiques portant sur les langues papoues
- La question de l’agrégation de données et de la constitution de base de données pour la recherche dans ce domaine
 

Région(s) du monde

Asie et Pacifique