L'« Encyclopédie des historiographies », un projet éditorial exceptionnel

Portée par 157 spécialistes représentant 88 institutions académiques en France et dans le monde, l'« Encyclopédie des historiographies. Afriques, Amériques, Asies », parue aux Presses de l’Inalco, est une entreprise éditoriale novatrice. Elle a pour vocation, d’une part, de rendre accessible à un large public national et international un savoir académique ayant trait à un pan entier de l’histoire de la pensée mondiale et, d’autre part, de valoriser les historiographies non-occidentales. Nouvel outil de connaissance historique forgé à l’heure de la mondialisation, cette encyclopédie est aussi une véritable invitation au voyage.
Couverture Encyclopédie des Historiographies - volume 1

Rencontres autour de l'ouvrage

Retour en images sur l'événement Étonnants historiens : les lointaines fabriques de l'histoire organisé par la BULAC, en partenariat avec le CESSMA (Université de Paris, Inalco, IRD), le 13 octobre 2020. Un riche moment d'échanges entre auteurs, universitaires, journalistes, lecteurs et public ponctué d'intermèdes illustrés en images et en sons.


 

Encyclopédie des historiographies : Afrique, Asie, Amériques. Volume I

Nathalie Kouamé, Éric P. Meyer, Anne Viguier (dir.)
Presses de l'Inalco, Collection « TransAire(s) », avril 2020

Livre d’histoire tout autant qu’ouvrage d’historiographie (épistémologie de la discipline historique), cette nouvelle encyclopédie décrit, décrypte et compare les rapports que les hommes et les sociétés entretiennent avec leur passé.

Par l’étendue des aires culturelles et les périodes qu’elle embrasse, cette publication s’inscrit en partie dans le courant actuel de l’histoire globale. Elle a pour ambition d’offrir une vaste somme de connaissances sur les diverses écritures de l’histoire dans les mondes d’autrefois et d’aujourd’hui. L’Encyclopédie des historiographies a par ailleurs pour vocation, d’une part, de rendre accessible à un large public national et international un savoir académique ayant trait à un pan entier de l’histoire de la pensée mondiale et, d’autre part, de valoriser les historiographies non-occidentales.

Par sa volonté de marginaliser les historiographies occidentales, par la liberté laissée aux auteurs de s’exprimer dans un format libre, et par son caractère multilingue, l’entreprise éditoriale que représente l’Encyclopédie des historiographies se démarque de toutes les publications antérieurement consacrées à l’histoire de l’histoire.

L’ambition intellectuelle de l’encyclopédie rend nécessaire une publication en plusieurs étapes.

Ce premier volume est consacré aux thèmes des sources et des genres historiques. On entend par « source historique » toute trace (écrite, orale, archéologique, iconographique, etc.) laissée par le passé et utilisable pour l’élaboration d’un récit historique. Un « genre historique » est la manière dont le récit du passé est élaboré et / ou présenté : par exemple, la biographie des personnages célèbres, l’épopée, le récit mythologique, la poésie, l’art théâtral, le texte sacré, les mémoires personnels, l’art pictural…

Un deuxième volume, en cours de préparation, sera consacré aux Figures, écoles et débats historiographiques.

L’ouvrage est disponible en ligne sur OpenEdition Books et en librairie.
   

Séminaire Encyclopédie des Historiographies : enjeux et débats en Afrique, Amérique, Asie et Moyen-Orient 

Séminaire de master 2 organisé par Aurélia Michel, avec Nathalie Kouamé, Olivier Bouquet et Didier Nativel - CESSMA (Centre d'études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques)

Présentation 
 L’Encyclopédie des Historiographies, Afriques, Amériques, Asies, a pour ambition de faire connaître dans leur richesse et diversité différentes expressions de rapports au passé, des formes de récits et de pratiques historiographiques peu connues ou minimisées en Occident. Il s’agit non seulement de mettre en lumière ces productions historiques, des périodes anciennes à nos jours et dans toutes les régions du monde en dehors de l’Occident, mais aussi de contribuer au renouvellement historiographique ouvert depuis plusieurs décennies par différents courants, Post-Colonial, Subaltern, ou Linguistic, qui participent à décentrer la pratique historienne européenne, tant par les objets de recherche et les paradigmes que par les sources.

Dans la perspective du volume 2 en préparation, consacré aux « figures, écoles et débats historiographiques », le séminaire propose aux étudiants de Master 2 Histoire Civilisations Patrimoine (Parcours Mondes africains, américains, asiatiques et moyen-orientaux) d’Université de Paris, ainsi qu’à tous les chercheur-e-s et étudiant-e-s intéressé-e-s, une réflexion collective sur l’ambition scientifique de l’Encyclopédie des historiographies. Les séances seront organisées par aire, à partir de la lecture d’une ou plusieurs notices du volume 1 et de la discussion d’une proposition de notice en vue du volume 2.

Mardi 17h-19h, du 6 octobre au 8 décembre 2020
Lieu : Université de Paris/CESSMA, Bâtiment Olympe de Gouges Place Paul Ricœur - 75013 PARIS - Salle 137 
 
Inscriptions et contact : aurelia.michel@u-paris.fr 

Découvrir le programme :

Mots-clés :