Gouvernance et émergence de la recherche en sciences humaines au Cambodge

Le projet européen GEReSH-CAM a pour objectif de faire émerger et de structurer une politique de recherche et d’innovation en sciences humaines au Cambodge. En cela, il s’inscrit dans la continuité du projet Manusastra puisqu’il permettra d'accompagner le développement de programmes de formation mis en place par le projet Manusastra par une modernisation des capacités des établissements et de l'émergence d'une culture de recherche, éléments nécessaires à un système d'enseignement supérieur de qualité.

Cette problématique est d'autant plus importante que les 10 pays membres de l’ASEAN ont signé un accord en novembre 2015 afin de créer une communauté de l’ASEAN. L’objectif est alors de créer une zone économique régionale capable de jouer un rôle prédominant dans l’économie mondiale. Dans ce contexte de renforcement des échanges, la gouvernance et l’émergence d’une politique de recherche au Cambodge devient primordial. Le Système d’enseignement supérieur cambodgien souffre d’un manque de capacités institutionnelles et d’une certaine faiblesse en matière de contrôle qualité.

Ce projet qui se mettra en place sur trois ans est financé par le programme européen Erasmus+ Renforcement des capacités en matière de recherche et d’innovation. Il est coordonné par l'Inalco, et lie plusieurs partenaires européens et cambodgiens : pour la partie européenne, il s'agit de l'Université de Lettonie (UL), l'Université des Sciences de l’éducation de Lituanie (USEL), l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), Institut de Recherche pour le Développement (IRD), et pour la partie cambodgienne, l'Université Royale des Beaux-Arts (URBA), l'Université Royale de Phnom Penh (URPP), Institut National de l’Education (INE), Ministère de l’éducation, de la jeunesse et des sports du Royaume du Cambodge (MEJS), Ministère de la Culture et des Beaux-Arts (MCBA).

 
Contacts
Joseph THACH, Chef du projet : joseph.thach@inalco.fr