​L’Inalco au Kazakhstan

Notre présidente, Manuelle Franck, a participé au déplacement du président de la république, François Hollande, au Kazakhstan les 5, 6 et 7 décembre dernier. L’Inalco était présent dans la délégation à plusieurs titres. Tout d’abord dans le cadre de Sorbonne Paris Cité : l'Inalco a ouvert une formation de niveau master en "action et relations internationales", qui donnera lieu à la délivrance d'un double diplôme Inalco et université d'Abaï. Mais surtout en tant qu’établissement français enseignant la langue kazakh dans son établissement. C’est pourquoi Catherine Poujol, responsable de la section kazakh à l’Inalco, faisait également partie du voyage.
Sorbonne-Kazakhstan
Le principal message du président à retenir à l’occasion de ce voyage, c’est que la France veut renforcer de manière prioritaire sa coopération universitaire, scientifique et linguistique avec le Kazakhstan. Il envisage également de doubler le nombre d’étudiants kazakhstanais en France.

Créé au sein de l'université pédagogique Abaï d'Almaty, le nouvel Institut est une antenne de l’université Sorbonne Paris Cité. Les enseignements dispensés concernent dans un premier temps le droit international, la théorie des relations internationales, la philosophie, la négociation l'économie et le management des organisations, management stratégique, gestion des risques et des crises. Une soixantaine d’étudiants francophones ont été recrutés sur concours dans ces formations dès la rentrée universitaire en septembre 2014. Un programme de formation intensive à la langue française a été mis en œuvre en collaboration avec les services de l’ambassade et l’Alliance française située à Almaty.​

Si le bâtiment qui accueillera l’Institut Sorbonne – Kazakhstan  (Cf. photographie) a été érigé par un français, Paul Gourdet, au XIXème siècle, à l’époque où Almaty s’appelait encore Vernyi, il apparaît aujourd’hui nécessaire, non plus d’investir dans la pierre mais dans le savoir, la formation et la connaissance. Ce sera bien l’objet de la prochaine étape du partenariat entre la France et le Kazakhstan et l’Inalco s’y engage pleinement.

 

A retenir :
  • 20 000 kazakhstanais suivent un enseignement en français
  • 400 étudiants kazakhstanais sont actuellement en étude en France grâce au programme de bourses Bolachak

Thème(s) : 

Région(s) du monde

Europe et Eurasie