Journée d'étude « Mises en mots et mises en discours de la migration », le 17 mai

La journée d'étude « Mises en mots et mises en discours de la migration » abordera, sous un angle pluridisciplinaire, les dynamiques sociales et linguistiques qui résultent du déplacement migratoire (libre, contraint ou forcé). Cette journée, en lien avec l'exposition « Parcours des invisibles », présentera également le projet et le film documentaire « L'encyclopédie des Migrants » (Frédéric Leterrier et Benoît Raoulx, 2017, 60’).
Extrait d'une lettre manuscrite d'un poilu malgache
Extrait d'une lettre d'un poilu malgache (1915-1946) © Collection personnelle de Brigitte Rasoloniaina

Un événement organisé par le PREFICS (Pôle de Recherche Francophonies, Interculturel, Communication, Sociolinguistique - Rennes 2), le CESSMA (Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques - Université Paris VII) et le PLIDAM (Pluralité des Langues et des Identités : Didactique – Acquisition – Médiations - Inalco) avec le concours de l'ANR LIMINAL.

Vendredi 17 mai de 9.00 à 16.00 à l'auditorium
Inalco - PLC - 65, rue des Grands Moulins - 75103 Paris

Organisateurs :
Brigitte Rasoloniaina, MCF-HDR, sociolinguistique de l'Afrique et de Madagascar (CESSMA/PREFICS)
Gilles Forlot, professeur, sociolinguistique et didactique des langues (PLIDAM).
 

Mises en mots et mises en discours de la migration

La sociolinguistique a très tôt traité des problématiques liées à la migration dans son champ d’étude, par le rôle premier de la langue que diverses instances (par exemple l’école) ont évaluée comme facteur d’intégration dans l’espace d’accueil d’une part, et d’autre part, par le biais de nouveaux thèmes de recherche comme le bilinguisme, le plurilinguisme, la transmission des langues, les contacts de langues issus des rencontres des locuteurs (les modalités et implications sociolinguistiques), etc. En sociolinguistique urbaine, la migration, considérée comme faisant partie de la mobilité spatiale inscrite dans la mondialisation actuelle, est comprise comme un objet de recherche lié aux dynamiques des acteurs et aux espaces sociaux qui sont en transformation.

Afin de faire émerger les avancées des différentes réflexions, cette journée d’étude réunira quelques chercheurs - anthropologue, sociolinguiste, géographe documentariste, littéraire - qui ont traité le thème du déplacement migratoire ces quatre dernières années, en se focalisant particulièrement sur les migrants et leurs trajectoires. En effet, engager une démarche compréhensive du déplacement migratoire (migration contrainte ou libre) et des dynamiques sociales qui en résultent, n’est possible que si on est attentif aux mises en mots de l’Autre qui a vécu cette expérience.

C’est dans cette logique que la projection du film documentaire L'Encyclopédie des migrants et l’exposition Parcours des invisibles sont intégrées dans cette journée d'étude.

L'encyclopédie des migrants

L'Encyclopédie des migrants est un projet artistique, initié par Paloma Fernández Sobrino et coordonné par l'association L'âge de la tortue. Né à Rennes, ce projet de coopération européenne s'est développé entre 2014 et 2017, dans 8 villes de la façade atlantique, en France, en Espagne, au Portugal et à Gibraltar. Cette encyclopédie est constituée de 400 témoignages sous forme de lettres (« lettres intimes » envoyées symboliquement à un proche n’ayant pas fait ce parcours de migration) accompagnées d'un portrait photographique de chaque témoin. L’Encyclopédie contient aussi 16 textes écrits par des chercheurs en sciences humaines et sociales. Ce film retrace la fabrication collective de l'Encyclopédie qui a mobilisé près de 700 personnes.