Lancement d'une Politique de protection des publics en situation de fragilité

Le 15 mai 2020, l'Institut a instauré une Politique de Protection des Publics en situation de Fragilité. Il inscrit ainsi son engagement dans la prévention et la lutte contre toutes les formes de discriminations et d'exclusion notamment en accompagnant et soutenant des initiatives en faveur des personnes réfugiées ou en situation de migration.
Mains entrelacées

Dans l'accomplissement de ses missions et la mise en œuvre de ses valeurs, l'Inalco a mis en place plusieurs services et dispositifs pour permettre à chacun son intégration au sein de l'Institut et l'accès aux mêmes chances de réussir. 
L'Inalco est également impliqué dans la protection des publics réfugiés ou en situation de migration à travers deux programmes d'accueil et de formation uniques en France : Inalc'ER, mis en place en 2017, et le Diplôme inter-universitaire "Hospitalité, Médiations, Migrations", lancé en 2019.

Mise en place de la Politique de Protection des Publics en situation de Fragilité (PPPF) 

Cette politique de protection des publics en situation de fragilité doit permettre de donner un cadre de référence commun à l’ensemble des personnels et usager.ère.s de l’Inalco, afin de prévenir tout risque réel ou sentiment de discrimination / d’exclusion envers un individu en particulier.
Elle définit également des dispositifs et protocoles adaptés en fonction des situations et détermine un.e ou plusieurs responsables selon les actions à mener.
 
En effet, l’Inalco accueille, outre son personnel administratif, des étudiant.e.s et enseignant.e.s venu.e.s du monde entier.
Parmi eux, certains publics sont en situation de fragilité. Ils doivent ainsi pouvoir bénéficier de dispositions spécifiques permettant de prévenir les risques identifiés les concernant et, si ces risques venaient à se matérialiser malgré les actions de prévention existantes, être accompagnés de manière appropriée.

Les étudiant.e.s réfugié.e.s, cœur de cible de cette politique, sont particulièrement vulnérables et fragiles de par leur parcours.
Par conséquent, leur protection en est d’autant plus spécifique.
 
Deux initiatives sont symboliques de l’engagement de l’Inalco dans la mise œuvre de cette présente politique, à savoir le DIU Hospitalité, Médiations, Migrations (H2M) et l’initiative Inalc’ER, unique en France, renommée « DU passerelle » à partir de la rentrée 2020 :
 
- Le programme Inalc’ER, - DU passerelle à partir de 2020 - est un programme tremplin créé en janvier 2017 par l’Inalco, avec le soutien de l’Agence Universitaire de la Francophonie. Il permet de réintégrer des étudiant.e.s réfugié.e.s ou demandeurs d’asile dans un cursus universitaire en vue de leur insertion professionnelle, en s’appuyant sur leur propre langue, et en valorisant leur culture d’origine, ce qui en fait l’unique programme de ce type en France.
Les étudiant.e.s peuvent suivre des cours de français, mais aussi des cours dans leur langue d’origine, ce qui leur permet d’échanger avec d’autres étudiant.e.s, qui apprennent leur langue. A ce jour, une cinquantaine d’étudiant.e.s ont pu suivre ce programme.
 
- Le diplôme inter universitaire H2M a été mis en place en 2019 afin de former des professionnel.le.s de la médiation dans les services publics. Il s’adresse à de futurs personnels de l’assistance ou des ressources humaines spécialisés dans l’accueil de personnes en situation de migration (médiateur.rice.s et animateur.rice.s d’ONG, assistant.e.s social.e.s des collectivités locales, travailleur.euse.s sociaux.ales, par exemple). Ce diplôme propose une formation inclusive et collaborative co-construite avec et entre les publics cibles, notamment à partir de leurs savoirs linguistiques et culturels. Pour la première année, vingt étudiant.e.s ont pu suivre ce cursus.
 
Ce programme est reconduit pour deux ans (2020-2022) par le biais d'une convention de financement entre l'Inalco et l’association Inalco-Langues O', via les fonds d'un donateur extérieur.
Plus d’informations sur l’historique du DIU H2M
 
L'Inalco recrute
des personnels enseignants,
administratifs et techniques