La langue comme outil pédagogique émancipateur

Dix de nos étudiants considérés par le système comme étant en difficulté ont pourtant inventé en quelques séances une langue qu’ils sont déjà capables de parler et qu’ils ont appelée « la langue » (thrapunj) des « Derniers qui seront les Premiers » (les Fenisy). Avec cette expérience de réussite si émancipatrice dans leur parcours, qu’ont-ils donc à nous apprendre sur comment les accompagner ? Comment les écouter pour inventer ensemble une pédagogie inclusive où la seule chose interdite aux étudiants d’aujourd’hui/citoyens de demain serait de douter de leur propre valeur ? Ceci n’est pas un spectacle de fin d’année mais une invitation à éprouver la sagesse de ce bon proverbe Fenisy Thrapunjar : Magurya terviyõ jarkaslaku plutiyõ akyabay ! « Il ne sert à rien de battre un arbre pour avancer le temps de la récolte ».
Image outil pédagogique
Conférence organisée par Fida BIZRI, Maître de conférence à l’Inalco, et les étudiants de l’atelier ATLING ASU.

Sur douze ans d'enseignement à l'université, j'en ai passé douze à observer le fossé qui sépare les attentes des profs de celles des étudiants. J'ai eu plusieurs réactions, la plus violente étant de me dire à l'unisson avec beaucoup de collègues que "ces étudiants sont nuls, ils ne comprennent rien, ils manquent de bonne volonté, ils ont un poil dans la main, vivement que l'année prochaine le système scolaire français nous fasse remonter une meilleure promotion." Mais, un jour il a bien fallu considérer la réalité autrement : Et si c'était moi qui suis en échec en matière d'enseignement et non pas les étudiants en matière d'apprentissage ? 

Un vaste champ de nouveaux possibles s'est alors ouvert à moi, il y avait en effet moyen d'atteindre ces jeunes dits en difficulté. Il suffisait de leur poser la question et d'attendre la réponse certes longue à venir car ils n'ont pas l'habitude de ce type d'approche. Il s'est avéré que la réponse pouvait être aussi diverse que celle des groupes à qui on la pose. Ce groupe de dix étudiants précisément se sentait intimidé par la langue, référence autoritaire qui les discrimine tant. Ils se demandaient qui détenait les clefs de cette autorité et comment pourraient-ils un jour eux-mêmes détenir de telles clefs de pouvoir. C'est ainsi que l'idée d'inventer une langue est apparue, son nom Fenisy Thrapunj sera un acronyme rassemblant leurs initiales. Plus tard thrapunj remplacera gza précédemment inventé pour désigner la langue (à la fois idiome et organe biologique), et fenisy sera une  interjection d'encouragement inter-groupe face à leurs échecs dans d'autres salles de la fac signifiant "Allez tiens bon les derniers seront les Premiers!". Et c’est justement et simplement en inventant leur langue, qu’ils ont commencé à comprendre comment fonctionnent les langues.

Fida Bizri


Xišunzenpokxu mirodor emšinto tila ya xixušun luk, xixuya watwati luk xixifya wati bagetlo potayõ mišlaku mirodor emešintõ fo nora fawemla. Mirtew owemayõ nora toyala, tew uviwo piya xixu laye "Ud xixif loksi vila, pawayõ akvamukla, kayen kalašunõ aktoyala, kamxu ole toyala, watulo emšinto fransif xišunpoksi issilo tewzen panalitrayõ fofoku liflayoy" foku badilayõ vila. Paya, mir kis neritoxõ piyaki mišlayõ nora senumila : šo pa fo xixušunxu nisfela hwi ak hoho xinšunxu ?
 
Ronze elelgudya zen maypo fovan türpla, nafešunxu badilo ud xixifõ lixulaku vafvafi dida nora vila. Hohoku kalpomlayõ hwi pomkalõ watilayõ julla. Zenak, pomkal watulaku laxla elo hoho ud yaye nak akmoxola. Nora fala šo pomkal pagri-layo piya vilõ kala. Ud miro xixifya pagri kissi vila trapunjar, mahanaksi zen mangxavsi rahok.  Hohonjaku kalpom kalpom, ud mahanakya türpif šik toyala,  hwi mir kis hoho api türpif šepa kamla ? Udlayo, trapunjõ  reklaya kiluk nora starkla. Hoya mituy Fenisy Thrapunj hohoya miriloyõ getbalo fetra rano vila. Tew lax thrapunj trapunjõ jiyalaku noraki reklo gza rano oalila (api tervixu badilo trapunj hwi matfütya lakdosi agnyu),  hwi fenisy xišunzenpokya piya küpxu hohoya  nisfevan wakra-pagrixu fenisilo hwi "Rimif Mirif rano vila"  yemnelo kru.  Kaviki hwi saggalki trapunjõ rekrek, hoho tratrapunj depa xoglayõ vamuklaku karikala.
                                                                                                                                                                                                                           
Fida Bizri
 
                                                                                                               
 

Région(s) du monde

Asie et Pacifique

Contact

Direction de la scolarité et de la vie étudiante

    • Julien BOUDET
    • Secrétaire pédagogique
    • 01 81 70 11 25
    • Bureau 3.27A
65 rue des Grands Moulins
75013 Paris