Un magazine sur l'exil réalisé par les étudiants en sociologie de l'Eurasie

Dans le cadre d'un cours de sociologie de l'Eurasie, des étudiants de L2 et L3 ont réalisé le magazine Une sociologie de l'exil par les Lettres, un projet collectif qui a vu le jour durant le confinement d'automne 2020.
Œuvre d'Oroubah Dieb, Le déplacement 2018, acrylique et sable avec collages tissus et papiers
Oroubah Dieb, Le déplacement, 2018, acrylique et sable avec collages tissus et papiers.

Dans le cadre d'un cours de sociologie de l'Eurasie, des étudiants de L2 et L3 du département Eurasie se sont retrouvés autour d’un projet collectif initié par Sophie Hohmann, maîtresse de conférences en sociologie et responsable du DU Passerelle à l'Inalco.

Ce projet, né durant le second confinement d’automne 2020, "conjugue l’approche sociologique et les spécificités linguistiques et littéraires, artistiques que recèle l’aire culturelle qu’est l’Eurasie" autour des thèmes de la migration, de l’exil et des identités en mouvement.

Ils ont ainsi réalisé le magazine Une sociologie de l'exil par les Lettres, un recueil de textes, poèmes et chansons en 8 langues de l'Eurasie (persan, turc, russe, biélorusse, pamiri, kurde sorani, kurde kurmanji, mongol). Les textes sont présentés en langue originale, suivie d’une traduction en français (ou en anglais) accompagnés d'une petite biographie de l’auteur ou l’autrice de ces "morceaux choisis".

Ainsi, ce magazine, partagé en ligne, nous invite à écouter la voix intérieure d'une quinzaine d'artistes issus de différents pays d'Eurasie qui ont écrit l'exil et la migration. 

Une sociologie de l'exil par les Lettres

par les étudiants de sociologie de l'Eurasie (EURA230A) L2 et L3, ouverture Masters, Département Eurasie, Inalco
Enseignante : Sophie Hohmann

 
Œuvre d'Oroubah Dieb, Le déplacement, 2018, acrylique et sable avec collages tissus et papiers.
Le déplacement, 2018, acrylique et sable avec collages tissus et papiers © Oroubah Dieb