Être magistrat en Grèce au XIXe siècle

Le CERMOM clôture son cycle de conférences sur l’histoire et les évolutions contemporaines du monde grec. Cette dernière conférence esquissera le profil des magistrats grecs au XIXème siècle et examinera l’évolution progressive de leur statut professionnel et social. Mercredi 11 avril à l'Inalco.
Web visuel cycle Grece Cermom 2018
Mercredi 11 avril, le Centre de recherches Moyen-Orient/Méditerranée (CERMOM) avec le soutien de la Fondation John S. Latsis organise sa dernière conférence dans le cadre de son cycle  "La Grèce et le monde grec contemporains. Histoire et Sciences sociales", de 17h30 à 19h30 en salle 3.15.

Cette conférence de clôture sera suivie d'un pot amical.

Intervenant : Dimitrios Antoniou, EHESS (Paris) & Athènes

Dimitrios Antoniou est juriste et historien. Après des études de droit à l’Université d’Athènes, il a poursuivi sa formation dans le domaine de l’histoire à Paris. En 2016, il a soutenu, à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, une thèse de doctorat en histoire sur La justice pénale en Grèce sous la monarchie absolue, 1833-1843. Une version remaniée de ce travail est en cours publication en langue grecque aux éditions Polis (Athènes).
Parmi ses publications : « Entre doctrine et nécessité : l’œuvre législative de la monarchie absolue en Grèce, 1833-1843 », Études Balkaniques - Cahiers Pierre Belon, 19- 20, 2013- 2014 [2015], pp. 259 -282. ;  « Le virage extrémiste en Grèce : l’Aube dorée », dans Béatrice Giblin (éd.), L’extrême droite en Europe, La Découverte, Paris, 2014, pp. 117- 128.
 

Être magistrat en Grèce au XIXe siècle


Qui sont les magistrats grecs au XIXe siècle ? Où se sont-ils formés ? Sont-ils « autochtones », natifs de la nouvelle Hellade, ou issus de la vaste diaspora grecque ? Quelles sont leurs origines sociales? Comment se fait le recrutement du personnel des tribunaux, les promotions et la construction des carrières au sein de la magistrature ? Les juges jouissent-ils de privilèges telles que l’inamovibilité ? Ce sont là quelques-unes des questions qu’abordera cette conférence.

La Grèce accède à son indépendance en 1830 et ses gouvernements tout au long du siècle ont tous le même objectif : doter le pays d’institutions durables et modernes, suivant le modèle occidental. La consolidation de l’appareil judiciaire constitue un socle indispensable pour toute entreprise d’affermissement du pouvoir étatique.

Esquisser le profil de ceux qui occupent les bancs du siège et du parquet durant le XIXe siècle et examiner l’évolution progressive de leur statut, professionnel ainsi que social, revient à suivre de près la formation de l’État grec et de ses institutions.
 

Cycle La Grèce et le monde grec contemporains. Histoire et Sciences sociales


Organisé avec le soutien de la Fondation John S. Latsis, à l’initiative du Centre de recherches Moyen-Orient/Méditerranée (CERMOM) de l’Inalco, ce cycle de conférences propose des éclairages nouveaux sur l’histoire et les évolutions contemporaines du monde grec, appréhendé dans toute sa diversité. Il donne la parole à des chercheurs d’envergure internationale, ainsi qu’à des jeunes spécialistes remarqués pour l’originalité de leurs travaux.

Organisées selon une périodicité mensuelle, les conférences ambitionnent de contribuer au développement, en France, des recherches sur la Grèce et le monde grec contemporain. Ouvertes aux contributions des historiens, des sociologues, des politologues, des géographes, des linguistes, des spécialistes de la littérature et de l’art, elles se veulent espace de dialogue entre disciplines.

Contact : meropi.anastassiadou@inalco.fr
 
Mercredi 11 avril 2018 - 17:30-19:30
Lieu: salle 3.15
Inalco - 65 rue des Grands Moulins - 75013 Paris
métro : Bibliothèque François Mitterrand

Thème(s) : 

Langue(s)