Les médecins grecs d’Istanbul au XIXe siècle et leur rapport à la Grèce

Le CERMOM, avec le soutien de la Fondation John S. Latsis, poursuit son cycle de conférences sur l’histoire et les évolutions contemporaines du monde grec. Cette 4ème conférence du cycle permettra, sous un angle biographique, d'évaluer l’engagement de trois représentants majeurs de la médecine constantinopolitaine en faveur de la régénération des populations grecques de l’Empire ottoman et, au-delà, de la société néo-hellénique. Mercredi 14 février à l'Inalco.
galata
Mercredi 14 février, le Centre de recherches Moyen-Orient/Méditerranée (CERMOM) avec le soutien de la Fondation John S. Latsis organise sa 4ème conférence dans le cadre de son cycle  "La Grèce et le monde grec contemporains. Histoire et Sciences sociales", de 17h30 à 19h30 en salle 3.15.

Intervenante : Méropi Anastassiadou, professeur d’histoire contemporaine à l’Inalco et membre du CERMOM.

Méropi Anastassiadou est professeur d’histoire contemporaine à l’Inalco et membre du CERMOM. L’essentiel de ses recherches et de ses publications porte sur les sociétés urbaines de la Méditerranée orientale (Empire ottoman, Grèce, Turquie). Elle a notamment dirigé un ouvrage collectif sur les médecins ottomans face aux nationalismes : (dir.) Médecins et ingénieurs ottomans à l’âge des nationalismes, Paris-Istanbul, Maisonneuve & Larose et IFEA, 2003, 384 p.
Dernier ouvrage paru : Salonique au XIXe siècle. Regards sur les gens ordinaires, Istanbul, Isis, 2016, 324 p.
 

Les médecins grecs d’Istanbul au XIXe siècle et leur rapport à la Grèce

La modernisation ottomane au XIXe siècle se traduit notamment par l’émergence de professionnels de la santé qui doivent bien souvent leur formation au soutien de l’État. Ces médecins ne soignent pas seulement les corps. Ils ont aussi des préoccupations sociales et politiques, participant ainsi à la vie de la cité.
Pour ce qui est des praticiens Grecs, nombre d’entre eux se signale notamment par des actions au bénéfice de leur communauté d’origine (i.e. la « nation » grecque orthodoxe de l’Empire ottoman), mais aussi de leurs coreligionnaires du jeune Royaume de Grèce.

En ayant recours à l’approche biographique, il s’agira d’évaluer l’engagement de trois représentants majeurs de la médecine constantinopolitaine en faveur de la régénération des populations grecques de l’Empire ottoman et, au-delà, de la société néo-hellénique.
 

Cycle La Grèce et le monde grec contemporains. Histoire et Sciences sociales

Organisé avec le soutien de la Fondation John S. Latsis, à l’initiative du Centre de recherches Moyen-Orient/Méditerranée (CERMOM) de l’Inalco, ce cycle de conférences propose des éclairages nouveaux sur l’histoire et les évolutions contemporaines du monde grec, appréhendé dans toute sa diversité. Il donne la parole à des chercheurs d’envergure internationale, ainsi qu’à des jeunes spécialistes remarqués pour l’originalité de leurs travaux.

Organisées selon une périodicité mensuelle, les conférences ambitionnent de contribuer au développement, en France, des recherches sur la Grèce et le monde grec contemporain. Ouvertes aux contributions des historiens, des sociologues, des politologues, des géographes, des linguistes, des spécialistes de la littérature et de l’art, elles se veulent espace de dialogue entre disciplines.

Mêlant les problématiques et les savoirs, les six interventions de l’année 2017-2018 couvrent une période qui va du XVIIIe siècle à la Grèce d’aujourd’hui.

Conférences à venir :

14 mars 2018 : La généalogie de la nationalité hellénique. De la fondation de l’Etat grec à l’aube du XXIe siècle - Dimitris Christopoulos (Université Panteion, Athènes & FIDH, Paris)
11 avril 2018 : Être magistrat en Grèce au XIXe siècle - Dimitris Antoniou (docteur en histoire de l’EHESS ; Athènes)
En savoir plus

contact : meropi.anastassiadou@inalco.fr
 
Mercredi 14 février 2018 - 17:30-19:30
Lieu: salle 3.15
Inalco - 65 rue des Grands Moulins - 75013 Paris
métro : Bibliothèque François Mitterrand

Thème(s) :