Moires-Méditerranée

Issue d'une famille d'artistes peintres, l'art a toujours fait partie du quotidien de Marie-Claire Cano. L'artiste, qui pratique le dessin, la peinture et la gravure, expose son travail depuis presque une quinzaine d'année. Née en Algérie, où elle n'a cependant jamais vécu, la Méditerranée exerce sur elle une attirance inexorable. Découvrez son travail avec ses monotypes à l'encre noire de gravure dans la galerie d'exposition du 12 janvier au 26 février 2016.
​Exposition Moires-Méditerranée de Marie Claire Cano

Les divinités du destin

"Dans la mythologie grecque, les Moires sont les divinités du destin. Ce sont elles que j’ai choisies pour nommer mon travail autour de la Méditerranée. Ces trois sœurs filant, enroulant et coupant le fil incarnent pour moi les origines. Je suis née en Algérie, pays où je n’ai jamais vécu. L'attirance qu'exerce sur moi la Méditerranée trouve là, probablement, sa source. La mer devient le symbole d'un pays, des pays qui l'entourent. Elle influence le climat. Elle crée une lumière. Elle fait de ces pays l'objet de convoitises qui rompent avec la douceur du temps. Quelque chose se réveille en moi lorsque je suis près de la Méditerranée. Je ressens la force de la lumière, de ces contrastes. Je ressens le végétal et le minéral brûlés par le soleil. Mais je ressens également  de la mélancolie, quelque chose qui appartient à la fois au monde du vivant et au monde des morts.Les monotypes présentés ici mettent en  avant la lumière caractéristique du plein soleil. Les contrastes sont tranchés, les formes coupantes. Paradoxalement, le noir tient une grande place pour rendre la lumière, comme un paysage dans le soleil éblouissant devient noir. La technique du monotype, qui est une technique d'impression, n'est pas choisie par hasard. Elle s'est imposée à moi pour l'empreinte qu'elle laisse. En effet, elle rend compte de mon histoire familiale, où l'héritage est là. L'Algérie, le pays de mes parents, le pays où ils sont nés, où ils ont grandi, où ils ont été jeunes et où ils ont vécu la guerre. L'empreinte reste après le passage. Elle est plus qu'une trace"
Marie Claire Cano

Moires et (mé)moires algériennes. Camus en noir et blanc

Introduction dans l'auditorium de Mourad Yelles le 12 janvier 2016 à 16h
La Méditerranée (ses flots et ses rivages, ses peuples et ses cultures) présente souvent une apparence trompeuse. De fait, depuis des siècles, loin de la carte postale multicolore et des stéréotypes poétiques, la « mer vineuse » ‑ chère à Homère ‑ favorise l'outrance, le baroque, voire le tragique. Le noir et blanc s’impose alors comme combinatoire essentielle, tant sur le plan chromatique que politique, anthropologique, éthique et métaphysique. Rien d’étonnant qu’elle figure, avec une particulière acuité, au cœur de l’œuvre d’un des écrivains méditerranéens parmi les plus grands : Albert Camus.
 
Exposition Moires-Méditerranée de Marie Claire Cano
Monotypes encre noire de gravure sur papier
Du 12 janvier au 26 février 2016
Galerie d'exposition
Inalco, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris

Thème(s) :