Mots du moment en acrostiche.

Dans ce contexte très particulier de crise sanitaire et de vie confinée, l’objectif pour nos étudiant.e.s inscrit.e.s dans ce cours de production écrite B2 était ici d’ouvrir une fenêtre vers un horizon plus créatif et littéraire. Il s’agissait en effet de découvrir une forme d’écrit poétique puis d’élaborer un acrostiche autour d’un terme rencontré à de multiples reprises au début du mois de mai 2020.
Acté - Acrostiche 03 juin
Parce qu’on est dans une situation inédite,
Attendre est devenu ma routine.
Tant qu’il y a de la vie,
Il y a de l’espoir.
Et je pense à la fête du vendredi soir :
Nos pas de salsa,
C’est ce qui me manque.
En attendant le retour du monde normal et vivant à Paris.
Yuri Amano, étudiante japonaise
 

Mille trois cent vingt heures de confinement
Absence de bisous
Salutations avec les pieds
Quotidien transformé avec les gestes-barrières
Utiles pour nous protéger
Ensemble, on est prêt pour le 11 mai !
S’engager à passer cette crise sanitaire.       
Hà Linh Tran, étudiante vietnamienne
 

Cette période de confinement est bientôt finie.
On se demande : est-ce qu’on pourra retourner à
Notre vie d’avant le confinement ? Comment va être le retour à la
Normalité ?
Est qu’on aura une nouvelle vision des connexions humaines ? La
Xénophobie disparaitra-t-elle en faveur d’une société ou l’
Inégalité n’existe pas ?
Ou tout ce qui s’est passé
N’ aura aucune influence sur notre futur ?
Francesco Lopreste, étudiant italien
 

Dès ce moment où tout sera fini
Enfin nous pourrons y réfléchir.
Confinés
Ou restés enfermés
N’est-ce pas une expérience particulière?
Face à cette nouvelle modalité de vie
Il faut que tout le monde s’adapte.
Nous rencontrons des difficultés
Effrayés par l’épidémie.
Mais à tout moment
Essayons de les surmonter.
Ne reculons pas !
Tâchons de trouver la vraie beauté de la vie.
Lanqing Wang, étudiante chinoise

Contact

Direction des Relations internationales

    • Elsa HAINCOURT
    • Secrétariat FLE
    • Bureau 3.39
65 rue des Grands Moulins
75013 Paris