La prédication existentielle dans les langues naturelles : valeurs et repérages, structures et modalités

Gustave Caillebotte, Rue Halevy, vue d'un sixième étage

La prédication existentielle a des traits communs dans de nombreuses langues du monde, mais emprunte également, selon les cas, des expressions formelles variées. Dans le cadre de ce colloque, nous proposons d’envisager l’expression des valeurs existentielles en ayant comme point de départ deux pistes définitoires :

  • il s’agit d’une opération de repérage spécifique d’un terme (repéré/figure) par rapport à un autre (repère/ground), qui se traduit par le marquage et/ou l’agencement non canonique(s) des constituants de l’énoncé, et/ou par l’emploi d’un marqueur existentiel particulier
  • du point de vue de la construction de sens, la prédication existentielle se caractérise par le fait que ce n’est pas le terme repéré (figure), mais le terme repère (ground), qu’il soit explicite ou implicite dans l’énoncé, qui constitue un « centre perspectif » depuis lequel s’opère la structuration cognitive de la situation à décrire.

Colloque international 
Du 10 au 11 avril 2015 
A l'Inalco salle 4.24

Thème(s) :