Séminaire de master et de recherche : "Histoire, politique et culture en Europe médiane"

Ce séminaire collectif s’inscrit dans une perspective multidisciplinaire (histoire, histoire culturelle, sciences politiques, géographie, sociologie) sur un thème transrégional choisi pour l’année. Sans prérequis de langue, il est ouvert à tous.
Il peut être choisi par les étudiants de master (UE2 ou UE4) ou de doctorat de l’Inalco, ainsi que par des étudiants d’autres établissements, dans le cadre de conventions avec l’Inalco, ou en mineure de master ou de doctorat, et permet de valider 4 ECTS par semestre.
visuel par défaut
Le CREE vous annonce la reprise du séminaire de master et de recherche : "Histoire, politique et culture en Europe médiane" pour l'année universitaire 2020-2021.
Toutes les séances auront lieu à l'Inalco, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris les mardis de 16h30 à 18h30, Salle 4.15

Coordination : Irina Gridan et Jana Vargovčíkova au Semestre 1, Anne Madelain au Semestre 2

Contacts : irina.gridan@inalco.fr, jana.varg@gmail.com, anne.madelain@inalco.fr

Thème de l’année 2020-2021 :

Contestations et mobilisations en Europe médiane : acteurs, registres, méthodes (du XIXe siècle à nos jours)

Les grandes causes sociétales comme la protection de l’environnement, l’égalité des genres ou la lutte contre la corruption, souvent articulées à des contestations du pouvoir politique, ont été investies avec intensité dans les pays de l’Europe médiane au cours des dernières années.
Ces mouvements actuels invitent à interroger les formes des contestations et des mobilisations que cet espace a connues depuis le XIXe siècle, dans une perspective renouvelée. En effet, la circulation des acteurs, des registres et des modalités d’engagement conduit à analyser les transformations du politique et la dimension transnationale des mobilisations. Ces dernières engendrent également un brouillage entre les espaces de la vie privée, de la vie économique et de la vie politique, qui devient un lieu de transformation des représentations, des catégorisations et des pratiques sociales. Cet examen permet enfin de mieux cerner les spécificités de l’espace postcommuniste à cet égard.
Grâce à la diversité de leurs ancrages, les travaux et les recherches présentés dans le cadre de ce séminaire permettent d’engager un dialogue interdisciplinaire et comparatiste sur les méthodes d’étude des mobilisations, avec pour ambition de contribuer au renouvellement du regard sur l’histoire, la politique et les sociétés en Europe médiane, au prisme des mobilisations et des contestations.
 

Programme du premier semestre

- 2 septembre 2020 de 16h30 à 18h30, Salle 4.15.
Séance collective d’introduction
Contester avec le pouvoir communiste. Formes de mobilisation antisoviétique dans la Roumanie des années 1960
Irina Gridan (Inalco, CREE)

- 6 octobre 2020 de 16h30 à 18h30, Salle 4.15.
Le séminaire invite ses participants à assister à la manifestation scientifique "Marée rouge dans l'Arctique russe : une approche en sciences sociales", organisée par Sophie Hohmann et Laurent Coumel, Inalco, rue de Lille.

- 20 octobre 2020 de 16h30 à 18h30, Salle 4.15.
Adrien Nonjon (Inalco, CREE). Mobilisations dans l’Ukraine contemporaine, des années 1980 à la guerre du Donbass.
Thomas Da Silva (université Paris Nanterre, CRPM). 

- 3 novembre 2020 de 16h30 à 18h30, en distanciel.
Eric Le Bourhis (Inalco, CREE). Les petits propriétaires face aux expropriations dans la banlieue de Riga, des années 1950 aux années 1980.

- 17 novembre 2020 de 16h30 à 18h30, en distanciel.
Fabio Giomi (CNRS, CETOBAC). Islam, genre et engagement dans la Bosnie post-ottomane.
Jana Vargovčíková (Inalco, CREE). Les mobilisations « anti-genre » en Slovaquie et les reconfigurations des élites politiques catholiques.

- 1er décembre 2020 de 16h30 à 18h30, en distanciel.
Ioana Cîrstocea (CNRS, CESSP). Mobilisations féministes et professionnalisation de l’expertise en genre : dynamiques transnationales en contexte postsocialiste.

- 15 décembre 2020 de 16h30 à 18h30, en distanciel.
Séance collective de conclusion du premier semestre. Évaluation des étudiants (exposés sur le thème de l’année).
 

Programme du second semestre

- 2 février 2021 de 16h30 à 18h30, Salle 3.03 (avec possibilité, pour ceux qui le souhaitent, de le suivre en visioconférence).
Contestations et mobilisations : approches disciplinaires et interdisciplinaires, spécificités de l’Europe médiane.
discussion collective introduite par les interventions de Jana Vargovčíková, Anne Madelain, Laurent Coumel (Inalco, CREE).

- 16 février 2021 de 16h30 à 18h30, en visioconférence.
Pour une approche socio-historique de l’action collective dans les Balkans ; présentation du dossier de la revue Balkanologie (vol 15/2 2020), Sarah Sajn (Sciences Po Aix-en-Provence), Catherine Samary (IIRE, Amsterdam) et Angeliki Drongiti (CENS, université de Nantes).

- 9 mars 2021 de 17h00 à 19h00, Salle 3.03 (avec possibilité, pour ceux qui le souhaitent, de le suivre en visioconférence).
Engagements citoyens et solidarités transnationales en Europe au tournant des années 1990 : de laRoumanie à la Bosnie (à partir des exemples d'Opération villages roumains et International Workers' Aid), Nicolas Moll (Memory Lab, Sarajevo) et Anne Madelain (Inalco, CREE).

- 23 mars 2021 de 16h30 à 18h30, Salle 3.03 (avec possibilité, pour ceux qui le souhaitent, de le suivre en visioconférence).
Se mobiliser en tant que victime de guerre en Bosnie-Herzégovine (années 1990-2010), Cécile Jouhanneau (université Paul Valéry, Montpellier), discutée par Anne Madelain (Inalco, CREE).

6 avril 2021 de 17h00 à 19h00, Salle 3.03 (avec possibilité, pour ceux qui le souhaitent, de le suivre en visioconférence).
Militantisme transnational et globalisation de l’anticommunisme après 1989 ; présentation du dossier du vol. 3/2020 de la Revue d’études comparatives Est-Ouest, Laure Neumayer (Paris Panthéon Sorbonne) et Marie-Laure Geoffray (Sorbonne nouvelle, IHEAL).

- 13 avril 2021 de 16h30 à 18h30, Salle 3.03 (avec possibilité, pour ceux qui le souhaitent, de le suivre en visioconférence).
La démobilisation ratée : Fiume 1919 et le début de la guerre civile italienne, Marco Mondini (université de Padoue, Italie), discuté par Etienne Boisserie (Inalco, CREE).

4 mai 2021 de 16h30 à 18h30, Salle 3.03 (avec possibilité, pour ceux qui le souhaitent, de le suivre en visioconférence).
Mobilisations politiques et nationalisme en Biélorussie après Tchernobyl (1986-1991), Tatiana Kaspeski (université de Barcelone), discutée par Laurent Coumel (Inalco, CREE).

11 mai 2021 de 16h30 à 18h30, Salle 3.03 (avec possibilité, pour ceux qui le souhaitent, de le suivre en visioconférence).
Séance collective de conclusions du second semestre.