Tremblements de terre au Népal

Le Népal a subi le 25 avril et le 12 mai 2015 deux violents séismes, l'un de magnitude 7.9, le second de magnitude 7.4, tous deux suivis de dizaines de répliques de forte intensité. Selon les estimations provisoires, ces secousses auraient entraîné à ce jour la mort de plus de 8 000 victimes et grièvement blessé environ 16 000 personnes. Les dégâts matériels sont très importants, et plus d'un million et demi de personnes se retrouvent privées d'habitation, tandis que le patrimoine architectural de la vallée de Katmandou est dévasté.
On savait depuis longtemps que le Népal subirait tôt ou tard un important séisme. La subduction de la plaque indienne sous la plaque eurasienne fait de l'Himalaya une des zones les plus fortement sismiques de la planète.  Mais celui-ci demeurait imprévisible et le pays, pauvre et enclavé, était peu préparé pour faire face aux conséquences de la catastrophe.

Celle-ci a affecté non seulement la capitale Katmandou fortement peuplée, située à faible distance des épicentres, mais aussi un grand nombre de districts montagneux où les destructions sont massives et touchent aussi bien les habitations que le relief et les voies de communication. Si l'aide internationale a commencé rapidement à parvenir au Népal et que l'armée et la société civile sont fortement mobilisées, la répartition et l'acheminement des secours restent un défi majeur, en particulier dans les zones les plus sinistrées qui sont aussi bien souvent les plus difficiles d'accès. Les conditions sanitaires, alimentaires et d’abris de très nombreux déplacés restent compromises, et la situation risque de s'aggraver avec l'arrivée de la mousson. Celle-ci est susceptible d'entraîner la rupture de versants déjà déstabilisés par les secousses. Le cœur du pays se trouve donc dans une situation humanitaire préoccupante. Le processus de reconstruction, qui ne pourra véritablement commencer avant l'automne, nécessitera par la suite un effort sans précédent.
 
Pour soutenir le Népal, donnez !
Nous organisons à l'Inalco une collecte le mercredi 27 mai.
RDV de 9h à 17h dans le hall du 2° étage
Vous pouvez aussi donner à distance : consultez ici les renseignements pratiques

La collecte est organisée par le Réseau Chercheurs Népal. Ce réseau d'une soixantaine de chercheurs, enseignant-chercheurs et étudiants de toutes disciplines des sciences humaines et sociales et sciences de la terre et de l'environnement, spécialistes du Népal et de l'Himalaya, se mobilise pour soutenir le Népal sinistré. Les sommes collectées seront affectées à un projet de reconstruction autour de Salmé. Ce village de 2 000 habitants environ, situé dans le district sinistré de Nuwakot, a été détruit à 90% par le séisme. Un premier acheminement de nourriture a eu lieu récemment. Cette collecte contribuera à l'achat d'équipements qui permettront aux habitants de s'abriter de la mousson. La mise en place de l'aide sera confiée à une organisation locale par des chercheurs membres du réseau. 

Salmé est un village où un important programme de recherche pluridisciplinaire a été mené dans les années 1980 par l'INRA et le CNRS, et avec lequel des membres du Réseau Chercheurs Népal continuent d'entretenir des contacts étroits

Thème(s) :