​Les trois principaux axes du projet d'établissement 2014-2018

L’Institut national des langues et civilisations orientales développe et partage, depuis sa création, une expertise unique sur les langues et les sociétés du monde. Son histoire est riche de sa diversité, l’ancrage de ses valeurs repose sur une vision humaniste assumée d’un monde en perpétuelle mutation.
inalco batiment grands moulins
S'appuyant sur ses enseignants et enseignants-chercheurs spécialistes des régions du monde et en lien avec Sorbonne Paris Cité (SPC) et ses autres partenaires, l'Institut a pour ambition de former ses étudiants au meilleur niveau afin d'assurer leur insertion professionnelle, de faire progresser la connaissance sur les aires culturelles, d'être un lieu de recherche et d'expertise sur les langues et les sociétés d'aujourd'hui reconnu au plan national et international.

C'est sur ce socle que se sont bâtis les axes du projet de l'Inalco pour 2014-2018, enrichis par les réflexions du groupe Inalco 2030*. Ce projet d’établissement permet de formuler de nouveaux objectifs, tout en réaffirmant notre identité. Il offre l’occasion à notre communauté universitaire de se mobiliser autour de trois axes stratégiques.

 

1- Une offre de formation affinée pour répondre aux évolutions du monde et aux objectifs de nos publics : l'étudiant au cœur du dispositif de formation



L'offre de formation de l'Inalco est déjà sans comparaison en France et dans le monde. Elle demande à être régulièrement réactualisée pour accompagner les évolutions du monde, notamment avec une offre thématique ou régionale. Elle doit enfin répondre à la diversité des attentes de nos publics et aux impératifs de professionnalisation.

Le pilotage de l’offre de formation doit ainsi être renforcé pour consolider la rénovation de notre offre, sous la direction du vice-président des études qui animera les groupes de réflexion (Inalco 2030, groupe de travail civilisation, groupe de travail diplômes d’établissement…). Les collaborations avec les établissements de Sorbonne Paris Cité seront aussi poursuivies pour envisager la création de nouvelles formations pluridisciplinaires ou de modules complémentaires aux formations existantes. Notre offre en diplômes d’établissements, déjà simplifiée, peut aussi évoluer pour répondre à la demande d’un public étudiant souvent déjà titulaire d’un diplôme national.

Nous disposons également d’atouts pour répondre aux demandes spécifiques des entreprises. Un dispositif prospectif sera mis en place à la formation continue pour élaborer à leur intention des formations courtes et immédiatement valorisables sur le terrain. Cette action s'inscrit dans le cadre du partenariat avec les établissements de Sorbonne Paris Cité pour le développement de la formation continue en direction des cadres. Avec la création de la fondation, nous disposerons aussi d’occasions nouvelles de financements qui nous permettront, par ailleurs, de soutenir nos autres formations.

Notre pédagogie bénéficiera d'une réflexion sur la didactique des langues et des sciences humaines et sociales et de l'utilisation renforcée des TICE (plateforme Moodle, enseignement à distance, utilisation des tableaux numériques interactifs), en lien avec le projet SAPIENS de SPC. Le développement de l’offre de formation à distance ou en présentiel enrichi sera un axe privilégié.

L’objectif est d’assurer la réussite des étudiants, en les accompagnant, depuis leur orientation jusqu’à leur insertion professionnelle en leur offrant une formation de qualité et en soutenant une riche vie associative et culturelle. Cela implique de faciliter leur intégration, par la qualité de notre accueil et en mettant à leur disposition des outils de communication  et d’information efficaces.

Outre le déploiement de l'espace numérique de travail, prévu pour 2015, un guichet unique pour l’accueil, l’information, l’orientation et l’insertion des étudiants sera créé pour mettre à leur disposition l’ensemble des informations dont ils ont besoin tout au long de leurs études et pour les orienter vers les services gestionnaires en cas de besoin ponctuel. Ce service aura aussi pour vocation de délivrer des informations sur les stages, les emplois et le monde professionnel en général.
 

2 - Stratégie recherche : croisement aréal/disciplinaire et enjeux sociétaux



Le croisement stratégique aréal/disciplinaire, à l'origine de la structure de notre dispositif de recherche, est à même d’innover, de renouveler les outils théoriques des champs disciplinaires.

Outre toute liberté laissée aux chercheurs dans leurs thématiques de recherche, le Conseil scientifique s'est doté d'outils de pilotage scientifique qui prendront de l'ampleur au cours du quinquennal. L’Inalco contribuera aussi aux recherches sur les enjeux sociétaux identifiés dans le cadre de SPC, tout particulièrement sur les aires culturelles qui constituent notre cœur de métier. Un programme doctoral sur les aires culturelles, installé au sein du collège doctoral SPC, auquel l'Ecole doctorale de l'Inalco participe, devrait voir le jour en 2016.

Une part essentielle de la stratégie scientifique de l’Inalco reviendra à l'internationalisation de sa recherche et à l’évolution de ses relations avec les organismes de recherche : CNRS et IRD (création d’UMR CNRS sur les aires culturelles, UMR IRD en sciences sociales avec l’université Paris Diderot, collaborations avec le CNRS dans le cadre des GIS aires culturelles).

L’Inalco veillera à accompagner les enseignants–chercheurs dans la réponse aux appels d’offre nationaux et internationaux afin de donner à leurs travaux l’ampleur et la visibilité qu’ils méritent mais aussi afin d’augmenter les capacités financières des équipes. Il recherchera également les moyens de doter les équipes d’accueil de secrétariat ou de gestionnaire. Le renforcement des liens avec les relations internationales de l'Inalco passera notamment par la mise en place d'une cellule conjointe d'ingénierie de projets internationaux.

Lancées au printemps 2014, les Presses de l’Inalco sont un projet ambitieux de promotion et de valorisation de la production scientifique, pédagogique et de traduction de l’Institut.
 

3 - Evolution des outils de pilotage au service d'une gouvernance efficace et d'une stratégie globale



L’organisation et les structures de l’Inalco doivent être modernisées pour clarifier et fluidifier son fonctionnement et dégager des marges de gestion dans un contexte budgétaire contraint. Ce processus s’inscrira dans une démarche qualité et en concertation.

Sur le plan de notre organisation interne, une refonte des départements et des filières permettra une lisibilité accrue des structures d’enseignement et la création de nouveaux espaces de collaborations. La réécriture du règlement intérieur intégrera les évolutions passées et à venir de notre organisation et de notre gouvernance.

Le processus d'élaboration d'un schéma directeur des systèmes d'information, prévu pour 2015, sera l'occasion de réfléchir à nos processus administratifs et de proposer des voies d’amélioration. Nous devons aboutir à terme à la fiabilisation des données dans les différentes applications de gestion.

En matière de pilotage, l'élaboration d'une cartographie des risques, engagée en 2014, se traduira par la mise en place de procédures administratives claires qui seront mises à disposition des personnels afin qu’ils puissent identifier la nature de leur action. Cette démarche permettra de décrire notre activité et d’y intégrer l’usage de systèmes d’information performants pour en ajuster les évolutions. La dématérialisation de certaines actions grâce à la mise à disposition d’outils informatiques facilitera la communication interne et la transversalité des modes de fonctionnement.

Enfin, les outils d’évaluation du coût des activités de la recherche et des formations devront être développés, en affinant notamment le suivi des services enseignants et des heures complémentaires. Pour répondre à ces défis, l’Inalco devra se doter d’une gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences particulièrement réactive, à travers un plan de recrutement pluriannuel adossé aux objectifs prioritaires de l’établissement, afin de mettre en cohérence les compétences nécessaires à la mise en œuvre de ce contrat.

A travers les axes de ce projet, l'Inalco s'engage sur la qualité des parcours de formation (formation initiale et tout au long de la vie), s'attelle aux enjeux d’une recherche d’excellence et à la valorisation des compétences de ses personnels tout en affirmant son dynamisme.
 
 
*Inalco 2030
Dans la perspective du projet d'établissement de l’Inalco et pour contribuer à l'élaboration d’une vision pour le long terme, la présidente avait initié la création d'un groupe de travail intitulé Inalco 2030.
 
Le groupe a été constitué après un appel à candidature auprès de l’ensemble des personnels de l’établissement (enseignants et administratifs). Un groupe d’une vingtaine de personnes s’est réuni au cours de trois ateliers qui se sont tenus entre décembre 2013 et février 2014.
  
Ce groupe de travail a eu pour mission de réfléchir à l’Inalco de demain, à l'horizon 2030, et à son positionnement dans le paysage de l'enseignement supérieur et de la recherche. Sa réflexion a alimenté l’élaboration d’une trajectoire à long terme, à partir de laquelle ont été déclinées les actions des cinq années à venir, soit sur la durée du contrat quinquennal.