Appel à communication : Colloque international "Les médiatrices de la littérature russe de l’Âge d’argent"

visuel par défaut
Date limite :
Jeudi, 23 décembre, 2021
Equipe de recherche :

Appel à communication : colloque international "Les médiatrices de la littérature russe de l’Âge d’argent"
Langues du colloque : français, anglais et russe
Date et Lieu : 21 et 22 juin 2022, Paris, Inalco.

Dans le cadre du projet quinquennal 2019-2024 « L’″archipel noir″ des femmes écrivains et artistes russes » (en lien avec le projet « Penser autrement l’Histoire littéraire »), le Centre de recherches Europes-Eurasie (CREE) de l’Inalco organise sa deuxième manifestation internationale sur la question de la participation des femmes médiatrices à la construction du champ littéraire russe du XVIIIe siècle à nos jours. Elle sera consacrée cette fois-ci à la période très brève, mais extrêmement foisonnante pour les arts et les lettres en Russie, de l’Âge d’argent (1890-1920).
 
Depuis les trente dernières années, un grand nombre d’études sérieuses ont été entreprises sur la participation des femmes – y compris des femmes médiatrices – au processus littéraire du tournant du XXe siècle en Russie. Cependant, comme pour la période précédente (les XVIIIe et XIXe siècles), ces études portent essentiellement sur des figures individuelles, souvent emblématiques du monde littéraire, comme par exemple, Lioubov Gourévitch, Zinaïda Véngérova ou Zinaïda Guippius. Ne dévoilant qu’une infime partie de l’iceberg, ces études plaident en faveur d’une reconsidération aussi urgente que nécessaire de l’apport au champ de la littérature russe de toute une armée de médiatrices, ces « petites mains » invisibles ou plutôt rendues telles par l’historiographie littéraire qui se constitue en tant que telle justement au début de la période dite de « l’Âge d’argent ».
Dans le prolongement de ces travaux qui favorisent le retour de noms oubliés, nous nous proposons donc de faire une première estimation de l’ampleur globale des pratiques et des activités des médiatrices entre les années 1890 et 1920. Dans le contexte d’importants changements politiques et sociaux en Russie, nous nous poserons à nouveau la question de l’évolution du paradigme des activités médiatrices accessibles aux femmes à la charnière des deux siècles ; cette évolution nous amènera à réfléchir sur la création et le développement de réseaux professionnels et hors du cadre professionnel de femmes médiatrices. Le rayonnement grandissant de la littérature russe à l’étranger nous invitera enfin à examiner les circulations littéraires et le travail de passeurs entre les cultures, dont de nombreuses femmes endossèrent le rôle.
 
À titre indicatif, les questions suivantes (ou certains aspects de ces questions), pourront être abordées dans le cadre d’une approche pluridisciplinaire :
  • médiatrices et transferts culturels ;
  • médiatrices et rapport au canon androcentrique et plus largement au pouvoir et à l’idéologie dominante ;
  • médiatrices, censure et autocensure ;
  • médiatrices et contextes d’exercice de leurs fonctions ;
  • médiatrices vs médiateurs : différences ou similitudes possibles dans l’exercice de leurs fonctions ;
  • textes choisis par les médiatrices (pour publication, analyse ou traduction) et représentations genrées qu’ils véhiculent ;
  • écrits testimoniaux des médiatrices littéraires comme sources pour pister les intentions et motivations qui les animent ;
  • médiatrices et attitudes possibles : résistance à/ ou engagement aux côtés d’un groupe dominant, conformisme aux/ ou subversion des modèles existants. 
Les propositions de communication (maximum 300 mots) ainsi que le titre (provisoire) de la future communication sont à envoyer avant le 23 décembre 2021 à l’adresse suivante : blinova.olga.aleksandrovna@gmail.com
 
Comité scientifique :
Catherine Géry, CREE – Inalco (France),
Olga Démidova, Université Pouchkine de Leningrad (Russie),
Évelyne Enderlein, GEO (UR 1340) – Université de Strasbourg (France),
Olga Blinova, CREE – Inalco (France).
 
Le comité d’organisation se réserve la possibilité de sélectionner les propositions. Les participant(e)s seront informé(e)s de la décision du comité d’organisation le 15 janvier 2022 au plus tard.
 
Publication : Les actes du colloque seront publiés en français sous la forme d’un numéro hors- série de la revue Slovo.

Pour plus de détails, voir le texte de l’appel en français et en russe en pièce jointe.

Région du monde :
Europe et Eurasie