Le Front austro-italien 1915-1918

visuel Le Front austro-italien 1915-1918
Date limite :
Vendredi, 25 novembre, 2016
Equipe de recherche :

Le Front austro-italien 1915-1918

Programme de recherche international
 
 
Le front austro-italien est considéré comme un front secondaire au cours de la Grande Guerre. Il est pourtant le front austro-hongrois le plus longtemps ouvert au cours de la guerre et présente des spécificités stratégiques et militaires sans équivalent. Il est classiquement divisé en trois secteurs (Trentin, Carinthie, Isonzo) qui sont tous l’objet de ce cycle de colloques. 
L’historiographie italienne comme autrichienne sur le sujet est riche par ses approches récentes qui dépassent les histoires politiques et diplomatiques générales ou les ouvrages plus proprement militaires. Récemment, dans une perspective d’histoire croisée, un travail se propose pour la première fois d’aborder la guerre austro-italienne dans plusieurs de ses composantes militaires, civiles et mémorielles. Ce front reste toutefois moins étudié que d’autres par l’historiographie de la Grande Guerre. Les ouvrages et études disponibles l’abordent rarement dans un même ensemble la dynamique propre aux combats et aux combattants, à ses effets immédiats et indirects sur la population civile dans une dimension plurinationale, « infra-autrichienne » et dans une perspective dynamique telle que nous la proposons ici. L’intérêt de ce projet est d’établir un dialogue qui puise dans différentes approches jusqu’ici éclatées par belligérant et de travailler sur des outils d’analyse des historiographies italienne comme autrichienne ou des États successeurs dans une perspective comparatiste. 
L’angle choisi est celui de l’expérience du soldat dans différentes configurations de son existence en temps de guerre : mobilisation, combats, vie au front ou à l’arrière du front hors combat, coexistence avec civils, rapport à la hiérarchie, perméabilité à la propagande, phénomènes d’usure et ses marques, traces écrites ou orales. Le programme est organisé sur un plan thématique qui couvre l’ensemble du conflit. Sur le plan disciplinaire, l’approche est primordialement historienne, mais elle est ouverte à d’autres champs pertinents en fonction des objets abordés. 
 
Le projet a une vocation transnationale qui couvre l’Europe centrale. Il s’appuie sur un panel de spécialistes reconnus ainsi que de jeunes chercheurs dans les différentes approches thématiques proposées. En l’état, par l’intermédiaire des porteurs du projet, les partenaires associés sont : l’UMR SIRICE (CNRS-Paris I-IV-Sorbonne), le LABEX EHNE et le CREE (Inalco) pour la partie française, l’Académie militaire et le HGM pour la partie autrichienne, l’université de Padoue et l’Institut historique italo-germanique (ISIG) de Trente pour la partie italienne, l’Académie des sciences et l’Université Eötvös Loránd de Budapest pour la partie hongroise. Le projet a également vocation à s’appuyer sur d’autres partenaires institutionnels (instituts culturels, bibliothèques et musées notamment). 

Les propositions doivent être envoyées à Etienne Boisserie (etienne.boisserie(at)inalco.fr), Catherine Horel (horel.c(at)orange.fr), Marco Mondini (mondini(at)fbk.eu) avant le 25 novembre 2016.
Langues de travail : français, italien, allemand, anglais.


Pour plus d'informations, veuillez consulter les documents joints dans la rubrique "En savoir plus" : présentation trilingue du projet, appel à communication 2017, premier colloque de mai 2016, ainsi que l'appel à communication pour le premier colloque