Langues chantées - cultures mises en musique. La chanson dans nos enseignements

Logo Plidam
Date limite :
Samedi, 8 mai, 2021
Equipe de recherche :

En tant qu’artéfacts culturels et genres discursifs multi-sémiotiques, mis au service d’une expression créative et poétique, les chansons constituent un support classique dans l’enseignement-apprentissage des langues étrangères.

Lieu de réflexion sur la sonorité, le vocabulaire et la grammaire et espace de confrontation entre expressions écrites et orales, et plus qu’un simple moyen de divertissement, la chanson est un champ de recherche particulièrement attractif du fait de sa complexité sémiotique : superposition d’un objet linguistique et d’un objet musical porteurs de découvertes identitaires. Les chansons, autant de manières de raconter et de faire entendre le monde, mettent en osmose paroles et mélodies accrocheuses, mémoires collectives, et aussi émotions et plaisirs.

Ancrée dans la vie sociale des pays, la chanson est individuelle ou collective, associée ou non à la danse, au théâtre et au cinéma, exécutée avec ou sans accompagnement musical. Elle raconte une histoire, dispose d’une forme (souvent brève et accessible), une structure et un contexte. Quels savoirs et expériences humaines véhicule-t-elle ? Quelles coutumes est-elle censée perpétuer ? S’agit-il d’un genre mineur ? Quels sont les liens entre les communautés culturelles, les productions littéraires et artistiques, les traditions et les formes d’expression vocale : Qui invente la chanson ? Qui chante et à qui s’adresse-t-il ? Qui écoute ? Quelles valeurs, symboliques et croyances exprime-t-elle ? Accompagne-t-elle une fête, une cérémonie, un rituel religieux, s’adresse-t-elle aux enjeux politiques ?

Quel statut accorder aux chansons dans l’enseignement de langues et cultures étrangères en cohérence avec les objectifs pédagogiques visés ? Pour quels publics ? Peut-on entretenir la motivation, la curiosité et la jubilation des apprenants sur le long terme ? Comment exploiter à la fois les structures linguistiques, la musicalité et les références culturelles ? Quels usages du numérique peuvent permettre de saisir le rythme servant de ciment à la mémorisation, de mettre en lumière les fonctions de la répétition pour affiner la perception et la production de schémas intonatifs et de sonorités ?

Notre journée d’étude accueillera, à distance, des communications de chercheurs et jeunes chercheurs, français et étrangers, qui croiseront leurs données et expériences autour de l’enseignement-apprentissage de langues maternelles et étrangères.

PROPOSITION pour une communication de max. 20 minutes + échange avec le public à envoyer avant le 8 mai 2021 à M. Marcos Baltar marcosarbaltar[at]gmail.com
Réponse aux auteurs : le 15 mai 2021

Prénom NOM

Institution de rattachement

Emploi, fonctions

Titre de la communication

Résumé (maximum 150 mots)

Références bibliographiques (maximum 5)

Adresse

E-mail

Téléphone

 

Journée d’étude ouverte à tous ; inscription gratuite et obligatoire sur la page de l’événement (site Inalco)