LES PERIODIQUES COMME MEDIATEURS, Les périodiques dans l’écosystème de la culture imprimée et visuelle

visuel par défaut
Date limite :
Mercredi, 31 janvier, 2018

LES PERIODIQUES COMME MEDIATEURS
Les périodiques dans l’écosystème de la culture imprimée et visuelle

 7e Colloque International de la  European Society for Periodical Research
(http://www.espr-it.eu/)
sous la responsabilité d’Evanghélia Stead
 
27–29 Juin 2018 à Paris (BnF)

 
            Le 7e colloque international de la European Society for Periodical Research (ESPRit) abordera les périodiques comme médiateurs de publications alternatives ou expérimentales et comme tremplins vers d’autres activités éditoriales et culturelles du XVIIIe au XXIe siècle. De nombreux périodiques ont en effet donné naissance à des maisons d'édition en recourant aux réseaux de leurs imprimeurs, en testant dans leurs livraisons des formules expérimentales ou plus conventionnelles, et en devenant des moteurs économiques dans les domaines du livre, de l’imprimé, des arts, de l’artisanat et des métiers. Souvent, le périodique est un véhicule pour les amateurs de sciences, les organisations professionnelles ou commerciales, les amateurs de littérature et d’art : ses matériaux, égrenés tout au long de l'année, puis réunis en volumes sous reliure ou cartonnage pour résister au temps, répondent aux besoins de tels lecteurs. Ou l’inverse : les éditeurs ou les galeries publient un périodique ou un magazine pour soutenir leur catalogue, promouvoir leurs artistes, tester de nouvelles formules ou fidéliser leur public. Le phénomène s'étend aux estampes, à la fois comme prime aux abonnés et comme œuvres originales. L'étude d'un tel phénomène dans son envergure internationale mettrait en lumière les relations des périodiques avec le monde de l'édition, les galeries d'art, divers salons et cercles d'influence, ainsi qu’avec plusieurs formes alternatives de publication, de nouvelles idées, tendances et manifestes.
            Comment l'histoire canonique de l'édition de livres et d’estampes s’amplifie-t-elle dès lors qu’on prend en compte les structures médiatiques – économiques et symboliques – qui accentuent le rôle des périodiques? Quelles questions émergent lorsqu’on considère les périodiques comme des moteurs clés de la culture de l’imprimé et de la culture visuelle, de la matérialité des publications, de leur valeur d'échange, et de leur fonction d'opérateurs culturels? Nous invitons à des communications, à des panels, et à des tables rondes autour de ces questions.
            Les propositions pourraient inclure, sans s'y limiter:

• Périodiques et maisons d'édition
• Périodiques et galeries ou salons
• Périodiques et réseaux d'imprimeurs
• Économies des périodiques
• Périodiques et intertextualité ; hybridation ; réinterprétation en un autre médium (remediation)
• Parties; livraisons; suppléments; volumes annuels
• Périodiques et estampes pour les abonnés
• Périodiques et tirés à part
• Périodiques et albums
• Les périodiques comme volumes reliés/“livres”
• Cultures périodiques quotidiennes
• Cultures périodiques alternatives
 
Merci d’adresser vos propositions en français ou en anglais pour des présentations de 20 minutes (250 mots max.), des panels de trois ou quatre contributions, des ateliers d’une heure, ou d’autres formats adéquats, avec un bref CV (max. une page), à 2018ESPRit@gmail.com avant le 31 janvier 2018.

---

PERIODICALS IN-BETWEEN
Periodicals in the Ecology of Print and Visual Cultures

7th International Conference of the European Society for Periodical Research

(http://www.espr-it.eu/)
reference host for ESRPit : Evanghelia Stead
 
27–29 June 2018 in Paris (BnF)

 
            The 7th annual conference of the European Society for Periodical Research will explore how periodicals from the eighteenth to the twenty-first century function as mediators of alternative or experimental forms of publication and as springboards for other publishing and cultural activities. Many periodicals gave birth to publishing houses by using their printers’ networks and by treating their issues as experimental or more conventional test cases and economic drivers both in the book and the print industry and in the arts and crafts. Often, the periodical is a vehicle for science enthusiasts, trade or professional organisations, literature and arts connoisseurs: volumes of aggregated materials published over the year, then bound in hard covers to resist time, respond to the needs of such readers. Or the opposite may be the case: publishers or galleries issue a periodical or magazine to underpin their publication list, to foster their artists, to test new formulas or to retain their audience. The phenomenon extends to prints, both as bonuses to subscribers and as original works. The study of such a phenomenon in its international scope would highlight the relations of periodicals with the world of publishing, art galleries, various salons and circles of influence, as well as with several alternate forms of publication, of new ideas, trends, and manifestos.
How is the standard history of book and print publishing extended by more nuanced considerations of media structures – economic and symbolic – that focus on the role of periodicals? What questions emerge when we consider periodicals as key drivers of print and visual cultures, the materiality of publications, their exchange value, and their function as cultural operators? We invite papers, panels, round table proposals that address these issues.
 
Topics could include but are not limited to:
 
Periodicals and publishing houses
Periodicals and galleries or salons
Periodicals and print networks
Periodical economies
Periodicals and intertextuality; hybridization; remediation
Parts; instalments; supplements; annuals
Periodicals and prints for subscribers
Periodicals and print-outs
Periodicals and albums
Periodicals as bound volumes/“books”
Quotidian periodical cultures
Alternative periodical cultures
 
Please send proposals in either English or French for 20-minute papers (max. 250 words), panels of three or four papers, round tables, one-hour workshops or other suitable sessions, together with a short CV (max. one page), to 2018ESPRit@gmail.com. The deadline for proposals is 31st January 2018.