Les répertoires poétiques féminins de tradition orale : Etat de la recherche et perspectives

visuel par défaut
Date limite :
Vendredi, 15 janvier, 2016
Equipe de recherche :

Les répertoires poétiques féminins de tradition orale.
Etat de la recherche et perspectives

 (INALCO/LACNAD – Paris 16 mars 2016)

Jusqu’à une date récente, la production poétique de tradition orale a souvent été considérée sous le seul angle de ses rapports avec des pratiques sociales (économiques, politiques, religieuses, etc.). Sous l’impulsion des ethnographes et autres folkloristes, la poésie orale s’est ainsi vue réduite à ses seules fonctions socioculturelles et à sa seule valeur documentaire. Même si cette dernière n’est pas à négliger, il est aujourd’hui évident que le poète ou la poétesse qui compose et/ou transmet son poème a conscience de s’inscrire dans un continuum poétique et de répondre ainsi – à sa manière, et selon sa propre sensibilité – à des critères esthétiques.
 
Paradoxalement, même lorsque les spécialistes ont voulu rendre compte de cet aspect de la création poétique (c’est-le cas par exemple avec les travaux initiés dans les années 1960 par A. B. Lord et M. Parry autour de la notion de « méthode formulaire »), ils ont généralement négligé les corpus féminins. De fait, les études de poétique dans le domaine de la création/transmission en contexte d’oralité traditionnelle féminine demeurent pour le moins rares. Et ce constat s’applique malheureusement avec encore plus rigueur s’agissant de l’aire maghrébine.
 
A l’heure actuelle, il semble que l’on observe un début de prise de conscience  de la part de la communauté scientifique. Sur la rive sud de la Méditerranée, on commence à assister à de timides essais de prise en charge des répertoires féminins traditionnels. En témoignent les quelques publications, colloques et autres séminaires au Maroc ou en Algérie. Qu’en est-il dans d’autres régions proches du Maghreb ou plus éloignées (Afrique sub-saharienne, Europe du Sud, Moyen-Orient, etc.) ?

L’objectif  de  cette  journée  d’étude  est  d’abord  de  permettre  à  des chercheur/euse/s (confirmé/e/s mais aussi débutant/e/s) de commencer à établir un bilan de la situation des études dans le domaine de la poésie féminine de tradition orale. A travers des présentations (à caractère monographique), des études comparatives, des contributions théoriques, l’idée-force de cette rencontre est de rendre plus intelligible le paysage de la recherche dans ce vaste domaine. L’apport des spécialistes venu/e/s de diverses aires culturelles est évidemment plus que souhaité. Cette première rencontre devrait logiquement déboucher sur une  publication en vue de la préparation d’un colloque international (courant 2017).
 
 
Comité scientifique 
 
  • Ursula Baumgardt (INALCO/LLACAN)
  • Saâdane Benbabaali (Paris 3)
  • Hélène Claudot-Hawad (CNRS)
  • Omar Fertat (Bordeaux 3)
  • Hadj Miliani (Université de Mostaganem/CRASC)
  • Mourad Yelles (INALCO/LACNAD) 
 
 
Date-limite de réception des propositions d’intervention : 15 janvier 2016
 
Les propositions devront être envoyées (format PDF de préférence) à l’adresse suivante : <mourad_yelles @yahoo.fr>
 
Date d’envoi du programme (propositions retenues) : 15 février 2016