Dominique SAMSON

Responsabilités

Président de la CSIE (2016-2019)
Membre de la 13e section du CNU (depuis 2016)
Directeur du Département d'Études russes par interim (2016)
Membre élu du Conseil du Département d'Études russes (depuis 2013)
Responsable Master Enseignement (2013-2020)
Membre du CREE (INALCO) et du LAEIZS (Université d'Etat de Tomsk)
Membre du Comité de Rédaction de Slovo (INALCO, Paris), des Études Mongoles et Sibériennes, Centrasiatiques et Tibétaines (EPHE, Paris), de Slavica Occitania (Université de Toulouse-Jaurès, Toulouse), des Études Finno-Ougriennes (ADEFO, Paris), du Вестник угроведения (Institut ob-ougrien de recherche appliquée, Hanty-Mansijsk)


 
 
Alt*
 
 
 Maître de conférences à l’Institut National des Langues & Civilisations orientales (Études sibériennes : L3, M1, M2 ; version : L3) depuis 2011, russisant de formation, Prix de la meilleure thèse de l'Inalco (2010), Dominique SAMSON NORMAND de CHAMBOURG mène principalement des recherches sur les interactions politiques et religieuses entre le monde russe et les communautés autochtones de Sibérie (sub)arctique - Nénètses, Khanty et  Mansis. Outre ses travaux de terrain, il étudie également l'image de la Sibérie, les mouvements locaux indépentantistes, autonomistes et régionalistes ainsi que le récit de voyage Russie-Europe. 
Il a collaboré à la rédaction de recueils consacrés à la Sibérie et participé à des travaux collectifs, en France comme à l’étranger, sur l’espace arctique, les communautés autochtones et leur littérature. Il est l’auteur de deux ouvrages et de nombreux articles ainsi que de traductions d’écrivains autochtones de Sibérie : L’Étoile de l’Aube d’E.D. AÏPINE (finaliste pour le prix Médicis étranger, 2005), Les caresses de la civilisation de Tatiana MOLDANOVA (2007), La chatte qui a sauvé le monde de Roman ROUGUINE (en collaboration avec Carine Puigrenier, 2008).
Ses derniers travaux de terrain sont consacrés aux conversions autochtones à la foi évangélique, à la collecte de chants personnels et de récits de vie.