Laurent NESPOULOUS

Chambre funéraire de Kiyotosaku

Responsabilités

• Membre du Comité de lecture de Cipango – Cahiers d'études japonaises
• Coresponsable, avec Paul Wormser (dpt Asie du Sud-Est), de la thématique de licence Histoire connectée du Monde
• Chercheur de l'Axe 3 de l'IFRAE (FRE 2025) « Histoire et sociologie du fait religieux en Asie de l’Est »
• Porteur du partenariat avec l'Université de Paris 1 (collaboration avec le laboratoire Trajectoires de la sédentarisation à l'État – UMR 8215) dans le projet d'École universitaire de recherche ArChal (Archéologie dans le présent : les défis globaux à la lumière du passé) pour la campagne 2019 de l'ANR.
• Membre de l'Association Japonaise d'Archéologie

Enseignements

• Analyse et Exercice (Japon, L1)
• Traduction et Analyse (Japon, L2)
• Archéologie du Japon archaïque et ancien (Japon, L2)
• Histoire culturelle du Japon ancien (Japon, L3)
Histoire du Monde (Parcours de spécialisation transversale : archéologie, anthropologie, génétique et histoire des langues, 4 cours en L2 et L3)

Publications

Expositions, Vulgarisation de la recherche et dans les media (2008-2018)

• Dans « Carbone 14 » du 25 novembre 2018 sur la période Jōmon, France Culture.
• Dans ARNAUD Bernadette, « L'étonnante cuirasse de Shibushi », Sciences et Avenir, 12 mars 2018.
• Collaboration au catalogue de l’exposition « Jômon – Naissance de l’art dans le Japon préhistorique », 17 octobre – 8 décembre 2018, MCJP, Paris.
• Dans la presse quotidienne japonaise, dans le cadre du WAC 8, « Saigai to kōkogaku keiken o sekai e » 災害と考古学 経験を世界へ, Asahi Shinbun 朝日新聞, édition du 5 octobre 2016, pages culturelles, p. 4.
• Dans BRILLAUD Rafaële, « Le Tsunami de Fukushima, un scénario qui se répète », La Recherche, n° 511, mai 2016, p. 51-54.
• Conception/collaboration de reportage pour Arte, dans la série « Enquêtes archéologiques », tournage en novembre 2015, diffusion le 26 janvier 2017, réalisation Agnès MOLIA et Raphaël LICANDRO : « Ichijōdani, un retour aux sources ».
• Dans la presse quotidienne de Fukui, « Ôshû TV de Ichijōdani hasshin » 欧州TVで一乗谷発信 (Diffusion du site archéologique d’Ichijôdani à la télévision européenne), Fukui Shinbun 福井新聞, édition du 13 novembre 2015.
• Dans THIVENT Viviane, « Fukushima, Hautement archéologique », Le Monde, 11 mars 2015, p. 3.
• NESPOULOUS Laurent, « Some thoughts about the ways and means of archaeology in Japan », Réseau Asie’s Editorial, 08/01/2012.
• NESPOULOUS Laurent, « Les Japonais et l’atome », in L’Histoire, Numéro spécial URSS, novembre 2011, p. 96-100.
• Dans « Les cafés historiques en région Centre », « La naissance de l’État au Japon » (avec François Macé, PU, Inalco), 30 novembre 2010.
• Dans « Salon Noir », « Le Japon et le contre-exemple Jômon, un monde à l'envers ? », France Culture le 26 mai 2010.
• NESPOULOUS Laurent, « Une Civilisation sans agriculture », in L’Histoire, Numéro spécial Japon, août 2008, p. 3-6. Revu et réédité dans l’ouvrage collectif Le Japon Des Samourais à Fukushima, Collection Pluriel, Fayard, Paris, 2011, 294 p.


Ouvrages (2008-2018)

2007, NESPOULOUS Laurent, Une histoire de la protohistoire japonaise De la genèse de l’agriculture à la formation des sociétés archaïques complexes, du Ve millénaire avant notre ère au VIIe siècle de notre ère, Thèse de doctorat en archéologie, Inalco, Paris, 501 p. + 130 p.

Chapitres et ouvrages collectifs, rapports, direction de dossiers de revues (2008-2018)

• 2018 (2015), KONUMA Isabelle et NESPOULOUS Laurent (dir.), « Du particulier et de l'universel : la frabrique des savoirs au Japon (XIXe, XXe et XXIe siècles) », Cipango – Cahiers d’études japonaises, n° 22.
• 2018, NESPOULOUS Laurent, « Chichūkai, nishi yōroppa kara mita Yayoijidai to Kinki Yayoi shakai » 地中海、西ヨーロッパから見た弥生時代と近畿弥生社会 (La période Yayoi et les sociétés du Yayoi du Kinki vues depuis l’archéologie de la Méditerranée et de l’Europe de l’ouest), in MORIOKA Hideto 森岡秀人 (dir.), Shoki nōkō katsudō to kinki no Yayoi shakai 初期農耕活動と近畿の弥生社会 (Les premiers pas de l’agriculture et les societiés Yayoi du Kinki), Tōkyō, Yūzankaku 雄山閣, p. 259-266.
• 2018, NESPOULOUS Laurent, « Le Japon dans tous ses États », in Jean-Paul DEMOULE, Dominique GARCIA et Alain SCHNAPP (dir.), Une Histoire des Civilisations, Paris, La Découverte – INRAP, p. 462-469.
• 2017, NESPOULOUS Laurent, « De l’Empire à la Nation, de la Nation aux Régions Construction du patrimoine et de l’archéologie préventive au Japon », in COUDART Anick, MANOLAKAKIS Laurence, SCHLANGER Nathan, Archéologie européenne : Identités et migrations, Leiden, Sidestone Press, p. 113-129.
• 2016, NESPOULOUS Laurent, « Sur la question de la temporalité au début de l’ère Meiji », in Histoire du et au Japon de 1853 à nos jours, Toulouse, Éditions Privat, p. 73-92.
• 2015, MARQUET Christophe, NANTA Arnaud, NESPOULOUS Laurent (dir.), « Patrimonialisation et identités en Asie orientale », Ebisu - Études japonaises, n° 52, 351 p.
• 2015, NESPOULOUS Laurent, « Tekki jidai yōroppa to kokkashakai keisei Kenkyūshi to gendai ni itaru made no kaishaku moderu Nihon rettō to no hikaku o mezashite » 鉄器時代大陸ヨーロッパと国家社会形成 研究史と現代に至るまでの解釈モデル 日本列島との比較を目指して (L’Âge du Fer en Europe et la formation des sociétés étatisées ; histoire des modèles interprétatifs en vue de construire la comparaison avec le Japon), in Kokka keisei no fuhensei to tokushusei 国家形成の普遍性と特殊性 (L’Universel et le particulier de la formation de l’État), Kōkogaku kenkyū-kai Tōkyō reikai, Tōkyō, 47, p. 3-13.
• 2014, NESPOULOUS Laurent, « Nishi yōroppa kara mita kofun jidai-zō » ヨーロッパから見た古墳時代像 (Les kofun considérés depuis l’Europe),  in 21 seiki no kofun jidai-zô 21世紀の古墳時代像 (La période Kofun au XXIe siècle), vol. 9, Éditions Dōseisha 同成社, Tōkyō, p. 158-176.
• 2012, NESPOULOUS Laurent, « Memories from beyond the past  Grasping with prehistoric times in Japan: Birth and evolution of an “archaeological consciousness” (17th to 20th centuries)», in CAROLI Rosa &  SOUYRI Pierre-François (ed.), East Asia History in Debate, Ca Foscari University Press, Venise, p. 107-118.
• 2012, NANTA Arnaud et NESPOULOUS Laurent (dir.), « Les débats du temps postcolonial. Des années 1950 à nos jours », Cipango – Cahiers d’études japonaises, n° 19, 278 p.
• 2011, NANTA Arnaud et NESPOULOUS Laurent (dir.), « L’Asie du nord-est coloniale 1880-1920 », Cipango – Cahiers d’études japonaises, n° 18, 310 p.
• 2010, • NESPOULOUS Laurent, « Le contre-exemple Jōmon », in DEMOULE Jean-Paul (dir.), La Révolution néolithique dans le monde, CNRS Éditions, Paris, 2010, p. 19-32.
• 2008, LOZERAND Emmanuel et NESPOULOUS Laurent (dir.), Le japonais au XXIe siècle : bilan et perspectives, Actes des États Généraux sur l'enseignement du japonais, tenus 15 novembre 2008, Ministère de l’Éducation nationale, 152 p.
• 2008, NESPOULOUS Laurent, « Cadres chrono-culturels et dynamiques protohistoriques », in DEMOULE Jean-Paul et SOUYRI Pierre-François (dir.), Archéologie et patrimoine au Japon, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, Paris, p. 19-23.
• 2008, NESPOULOUS Laurent, « L’Apparition des premières sociétés agricoles de l’archipel japonais », in DEMOULE Jean-Paul et SOUYRI Pierre-François (dir.), Archéologie et patrimoine au Japon, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, Paris, p. 25-59.
• 2008, NESPOULOUS Laurent, « La Période Kofun et l’archipel japonais à partir du IIIème siècle », in DEMOULE Jean-Paul et SOUYRI Pierre-François (dir.), Archéologie et patrimoine au Japon, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, Paris, p. 61-76.
• 2008, NESPOULOUS Laurent, « Ébauche d’une histoire de la protohistoire japonaise », in DEMOULE Jean-Paul et SOUYRI Pierre-François (dir.), Archéologie et patrimoine au Japon, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, Paris, p. 77-78.
 

Articles dans des revues à comité de lecture (2008-2018)

• 2017, SCHLANGER Nathan, DEMOULE Jean-Paul, LAMYS Hachem, NESPOULOUS Laurent, WELLER Olivier, ZORZIN Nicolas 2017 « L’archéologie mondiale à l’heure du Japon – Sur le 8e World Archaeology Congress à Kyōto », Les Nouvelles de l’archéologie, n° 146, p. 49-54.
• 2016, SCHLANGER Nathan, NESPOULOUS Laurent, DEMOULE Jean-Paul, « Year 5 at Fukushima: a ‘disaster-led’ archaeology of the contemporary future », Antiquity, vol. 90, Issue 350, p. 409-429.
• 2016, NESPOULOUS Laurent, « Furansu barununezu funbo to yōroppa kyoseki bunka » フランスバルヌネズ墳墓とヨーロッパの巨石文化 (Le tumulus de Barnenez et le mégalithisme européen), Kōkogaku kenkyū 考古学研究 (La recherche archéologique), 69-2, première page, et p. 110-112.
• 2016, NESPOULOUS Laurent, « Furansu ni okeru kōkogaku mono to kotoba no ryakushi  (18 seiki matsu -1945) » フランスにおける考古学 モノと言葉の略史(18世紀末〜1945年)(Brève histoire des objets et des mots de l’archéologie en France – fin XVIIIe siècle – 1945), Kōkogaku kenkyū 考古学研究 (La recherche archéologique), 69-2, p. 3-7.
• 2015, KIKUCHI Yoshio et NESPOULOUS Laurent, « Un Musée des désastres à Fukushima », in Ebisu - Études japonaises, n° 52, p. 47-88.
• 2014, NESPOULOUS Laurent, « Un préhistorien japonais à Paris – Nakaya Jiujirō (1929-1932), in Ebisu - Études japonaises, n° 51, p. 99-136.
• 2014, NESPOULOUS Laurent, « Yōroppa ni okeru tekkijidai to tekkika no igi » ヨーロッパにおける鉄器時代と鉄器化の意義 (Sur l’Âge du Fer et la métallisation par le fer en Europe protohistorique), in Kikan kōkogaku 季刊考古学, n° 127, p. 49-52 + 2 p. d’annexes.
• 2014, NESPOULOUS Laurent, « 1929-1932 Pari no Nakaya Jiujirō » 1929〜1932パリの中谷治宇二郎 (1929-1932 Nakaya Jiujirō à Paris), in Nichifutsubunka 日仏文化, n° 83, p. 111-120.
• 2013, NESPOULOUS Laurent, « Les fosses-pièges du site de Tama New Town au Japon : Une approche du Jōmon des forêts », RAE - Revue archéologique de l’Est Chasse, culte ou artisanat ? Les fosses « à profil en N-V-W », 33e supplément, Dijon, p. 283-293.
• 2013, NANTA Arnaud et NESPOULOUS Laurent « Territorial Claims. Putting and End to Historical or Geographical Legitimation », Japan Spotlight, Tōkyō, Japan Economical Foundation, n° 189, p. 48-51.
• 2011, NESPOULOUS Laurent, « Entre panorama et histoire des sciences : l’équilibre difficile – Autour de l’ouvrage Le Monde comme horizon. État des lieux des sciences humaines et sociales au Japon », in Bulletins et Mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris, Société d’Anthropologie de Paris, n° 23, Springer-Verlag, p. 212-222.
• 2008, NESPOULOUS Laurent, « Le Mythe de la raison : Formation de l’archéologie entre l’époque d’Edo et l’ère Meiji », in Japon Pluriel, n° 7, Actes du septième colloque de la Société française d’études japonaises (20-22 décembre 2006), Éditions Philippe Picquier, Paris, p. 131-138.
 

Traductions (2008-2018)

• 2016, NANTA Arnaud et NESPOULOUS Laurent, traduction en français de la contribution de MISAWA Mamie, « La réception du cinéma à Taiwan sous domination coloniale japonaise : une « assimilation par confrontation », Ebisu Études japonaises, n° 53, p. 203-235.
• 2015, NESPOULOUS Laurent, traduction et annotation en français de INADA Takashi « L’évolution de la protection du patrimoine au Japon depuis 1950 : sa place dans la construction des identités régionales », in Ebisu Études Japonaises, n° 52, p. 21-46.
• 2015, NESPOULOUS Laurent, traduction en japonais de DEMOULE Jean-Paul 2015 «Gendai Furansu Kōkogaku no genjō to kadai » フランス考古学の現状と課題, in Nihon-ban paburikku ākeorojī no tansaku 日本版パブリックアーケオロジーの探索, Osaka, OCCPA, p. 69-72.
• 2013, NESPOULOUS Laurent, traduction en français de l’article de ENDŌ Hiromi, « La mine d’Iwami et ses enjeux techniques », Archéothéma, no 30, Paris, septembre-octobre 2013, p. 75-79.
• 2012, NANTA Arnaud et NESPOULOUS Laurent (KERLAN Anne pour les références en chinois), traduction du japonais de la contribution de MISAWA Mamie « Aliénation ou acculturation coloniale ? Taiwan et l''énigme" d'un succès : le festival du Film japonais de Taipei (1960) », Cipango, n° 19, Paris, p. 13-54.
• 2008, in DEMOULE Jean-Paul et SOUYRI Pierre-François (dir.), Archéologie et patrimoine au Japon, Maison des Sciences de l’Homme, Paris. Traductions du japonais vers le français des contributions suivantes :
- INADA Takashi, « Lois, administration, et mouvements pour la protection des sites archéologiques au Japon », p. 119-132.
- OKADA Yasuhiro, « Le site Jōmon de Sannai Maruyama : Un Exemple japonais de conservation et de pédagogie », p. 133-138.
- SAHARA Makoto, « Problématiques générales de l’archéologie et de la préservation des sites au Japon », p. 7-14.
- TANAKA Migaku, « Heijô-kyô, une capitale antique et son palais », p. 83-94.
 

Maître de conférences

  • Discipline : Histoire, Civilisation, Anthropologie et ethnologie, Religions, Histoire de la pensée et Philosophie
  • Equipe de recherche : IFRAE
  • Domaines de recherche : Archéologie de la sédentarisation à la formation de l'État au Japon, Formation des premières sociétés agraires de l'archipel japonais, Archéologie funéraire de la fin de la protohistoire japonaise

Ecrivez-lui