Sobhi BOUSTANI

Professeur de littérature arabe moderne et Directeur du Centre de Recherches Moyen-Orient Méditerranée (CERMOM) à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales – Paris.
Depuis mai 2014, Président du Groupe EURAMAL (European Association for Modern Arabic Literature). Membre élu au Conseil Scientifique de l’INALCO et membre élu au Conseil National des Universités (CNU-15ème section).

Il a fait ses études universitaires à l’Université Libanaise et présenté deux thèses de doctorat sur la poésie arabe moderne, la première, 3ème cycle, en 1978 à l’Université Paris 4 – Sorbonne et la deuxième, Nouveau régime, en 1992 à l’Université de Strasbourg 2.
Il a enseigné la littérature arabe moderne à l’Université Libanaise, Université Lille 3 (France), Université Paris 4 – Sorbonne et Paris 3 – Sorbonne Nouvelle et Bordeaux 3.
Ses recherches s’orientent dans leur ensemble vers l’étude, dans la littérature arabe moderne, du style et de l’expression littéraire sous ses deux formes : poétique et prosaïque. Il a publié plusieurs ouvrages et articles sur la poésie arabe depuis le début du XXe siècle et sur le renouvellement de l’écriture dans la littérature romanesque arabe. Il a assuré également la préparation à l’agrégation d’arabe.

Publications

Ouvrages

as-Sûra ash-shi‘riyya fi-l-kitâba al-fanniyya: al-’usûl wa-l-furû‘, (L’Image poétique dans le discours littéraire), Dâr al-fikr al-lubnânî, Beyrouth, 1986. 215 pages.

Chapitres dans des ouvrages collectifs

  • al-Maqâla bayna an-nazariyya wa-t-tatbîq : namûdhaj min Ghassân Tûwaynî, (L’Essai entre la théorie et la pratique : essai sur un article de Ghassan Touénî), dans al-Adab al-lubnânî al-hayy (La Littérature libanaise vivante) (ouvrage collectif, Sobhi Boustani dir.), Dâr an-nahâr l-n-nashr, Beyrouth, 1989,  214 pages. Préface et 1er chapitre (30 pages). .
  • Espace et expression poétique chez Ghassân Kanafânî, dans La poétique de l’espace dans la littérature arabe moderne, (ouvrage collectif, B. Hallaq, R. Ostle, S. Wild dir.), Presses Sorbonne Nouvelle, Paris, 2002, (16 pages).
  • Terre et espace urbain dans le roman palestinien, dans Crisis and Memory –the representation of space in modern levantine narrative, (ouvrage collectif, Ken Seigneurie dir.), Reichert Verlag Wiesbaden, 2003, (32 pages).
  • Le roman libanais de la guerre : une nouvelle appréhension de l’espace dans Créations artistiques contemporaines en pays d’Islam : des arts en tension, (ouvrage collectif, Jocelyne Dakhlia dir.), éditions Kimé, Paris, 2006, (14 pages).
  • La Poésie romantique, dans Histoire de la littérature arabe moderne, Tome 1 (1800-1945) (ouvrage collectif, B. Hallaq et H. Toelle dir.), Sindbad-Actes Sud, 2007, (35 pages).
  • La littérature arabe en Israël, dans Israël, (ouvrage collectif, Alain Dieckhoff dir.), Fayard, Paris, 2008.
  • Poétique et politique : la poésie de Mahmoud Darwich, sous la direction de S. Boustani et M-H. Avril, Presses Universitaires de Bordeaux, 2010.
  • Les Figures juives dans la littératures arabe moderne, in Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours, Abdelwahab Meddeb et Benjamin Stora dir., Albin Michel 2013

Articles

Mafhûm ad-dalâla fi-kitâb « as-Sâhibî fî-fiqh al-lugha » li-Ibn Fâris, (La Conception de la signification dans as-Sahibi d’Ibn Faris), in al-Fikr al-‘arabî al-mu‘âsir, n° 18-19, Beyrouth, 1982, (5 pages de 2 colonnes chacune).

Tanawwû‘ at-tajriba ash-shi‘riyya ‘inda Ilyâs Abû Shabaka (Diversité de l’expérience poétique d’Ilyâs Abû Shabaka), in Âfâq ‘arabiyya, n° 9, Baghdad, 1983. (6 pages de 2 colonnes).
Cet article insiste sur la spécificité de l’expérience poétique d’Ilyâs Abû Shabaka. Une première partie souligne l’aspect traditionnel et commun dans ses premiers poèmes. Une deuxième aborde la particularité d’une expérience unissant la violence et le mysticisme.

al-Mar’a fî-shi‘r Ilyâs Abû Shabaka (La Femme dans la poésie d’Ilyâs Abû Shabaka), in Dirâsât, revue publiée par la Faculté de Pédagogie à l’Université Libanaise, n° 12, Beyrouth, 1984. (14 pages).
Cet article étudie l’image de la femme dans tous les recueils d’Abû Shabaka. Il insiste surtout sur le regard évolutif que porte le poète sur elle. Les descriptions physique et psychique de la femme mettent en évidence cette évolution. La relation entre le poète et la femme est également analysée dans cet article.

Mas’alat al-lâwa‘î fî-as-sûra ash-shi‘riyya (L’Inconscient et l’image poétique), in al-Fikr al-‘arabî al-mu‘âsir, n° 23, Beyrouth, 1984. (9 pages de 2 colonnes).
Le contenu de cet article se divise en deux parties : la première analyse le mécanisme du transfert de sens dans les différentes figures de style selon une approche psychanalytique. Elle traite du rôle de l’inconscient dans l’élaboration de l’image, la deuxième partie est une application  de cette méthode sur un poème d’Ilyâs Abû Shabaka .

ad-Dalâla al-majâziyya fi-l-hikâya ar-ramziyya wa-r-ramz (La Sémantique de l’allégorie et du symbole), in al-Fikr al-‘arabî al-mu‘âsir, n° 38, Beyrouth, 1986. (10 pages de 2 colonnes).
Cet article essaie dans une première partie de souligner les différences sur les plans sémantique et poétique entre l’allégorie et le symbole. Des exemples précis illustrent cette différence. Quant à la deuxième partie, elle étudie les diverses sources du symbole et analyse leur manifestation dans le discours poétique contemporain.
 
La symbiose Orient-Occident chez Georges Schéhadé, in 1492: L’héritage culturel arabe en Europe, actes du colloque organisé par le G.E.O. (Strasbourg) et le C.R.E.L. (Mulhouse) (Strasbourg-Mulhouse, 6-8 octobre 1992), Université des Sciences Humaines de Strasbourg, Strasbourg, 1994 (10 pages).
 
ar-Rîf wa-l-qarya al-lubnâniyya fî-adab Ilyâs Abû Shabaka wa Amîn Nakhla (La Campagne libanaise dans les œuvres d’Ilyâs Abû Shabaka et Amîn Nakhla), actes du colloque: « La Société rurale libanaise: histoire et littérature », organisé à l’Université Libanaise en décembre 1995, Manshûrât Filon, Beyrouth, 1997. (17 pages).
Cet article est une étude comparative entre deux ouvrages al-Alhân d’Abû Shabaka et al-Mufakkira ar-rîfiyya d’Amîn Nakhla traitant du même thème : le village libanais. L’étude des caractéristiques de l’écriture poétique complète l’analyse des champs lexicaux dans les deux ouvrages. La contribution des deux ouvrages à l’innovation de l’expression littéraire dans la première moitié du XXe.s. est également soulignée.
 
al-Huzn wa-d-dahik fî-uslûb Emile Habîbî ar-riwâ’î (L’Humour noir dans le style romanesque d’Emile Habîbî), in Kitâbât mu‘âsira, n° 32, Beyrouth, 1998. (6 pages de 2 colonnes).
Cet article s’arrête sur la manifestation de la « dualité » dans la littérature d’Emile Habîbî. En s’appuyant principalement sur le roman al-Waqâ’i‘ al-gharîba fî ikhtifâ’ Sa‘îd Abî an-Nahs al-Mutashâ’il  (Les Aventures extraordinaires de Sa‘îd le Peptimiste), il étudie la juxtaposition de la tristesse et du rire. Un comique de caractères, un comique de situations et un comique de style sont greffés sur un fond de détresse et d’oppression.

ad-Dirâsa al-îqâ‘iyya li-l-qasîda al-‘arabiyya al-hadîtha bayna at-tarjama wa-t-tatbîq : namûdhaj min Mahmûd Darwîsh (Traduction et poétique arabe moderne : Essai sur un poème de Mahmûd Darwîsh), intervention dans le cadre du colloque « Translation, Identity and Modernity : the case of arabic », University of Salford 20-22 Novembre 1998.  OFFSHOOT, A Journal of Translation and Comparative Studies, Vol. 2, n° 2, Maroc. (15 pages)
Le contenu de cet article est en deux parties. La première soulève le problème de la terminologie (al-mustalah) dans la poétique arabe contemporaine. Contraint de se référer aux méthodes d’analyses stylistiques appliquées en Occident, le critique littéraire arabe effectue une double opération : traduire la terminologie et les concepts dans une première phase ; les appliquer au texte arabe dans une deuxième. La deuxième partie est une analyse pratique. Elle aborde, en traduisant une certaine terminologie, la structure rythmique dans le poème Saya’tî Barâbira Âkharûn (d’Autres Barbares viendront), tiré de Wardun aqall  de Mahmûd Darwîsh.

Le personnage de « l’étranger » (al-gharîb) dans la littérature palestinienne, Arabic and Middle Eastern Literatures, Carfax Publishing , Oxford, Vol : 3, N° 2, Juillet 2000. (13 pages).

Poème en prose et rythme : les écrits de Unsi al-Hajj, Quaderni Di Studi Arabi, n° : 18, année : 2000, Université de Venise, Venise. (15 pages).

Taqaniyyat at-ta‘bîr fî-uslûb Hannâ Mîna ar-riwâ’î, (Technique de l’expression dans l’écriture romanesque de Hanna Mîna), actes du colloque : ar-Riwâya as-sûriyya al-mu‘âsira  (Le Roman syrien contemporain 26 - 27 mai 2000),  IFEAD, Damas, 2001, (17 pages).
Hanna Mina, représentant du réalisme social dans la littérature romanesque syrienne, décrit essentiellement dans ses romans la société paysanne et pauvre. Tout en y respectant « la polyphonie » il s’abstient d’utiliser le dialecte. Cet article tente de jeter un éclairage sur la diversité des techniques de son expression et cela sur les deux plans : paradigmatique et syntagmatique.

Guerre et technique narrative dans le roman de Hoda Barakat, dans Romanciers arabes du Liban, CEMAA, Toulouse, 2002. (22 pages)

Idiyulujiyya wa-adabiyya fî-qasas Ghassân Kanafânî  (Idéologie et littérarité dans les nouvelles de Gh. Kanafânî), in Europe et le Proche-Orient (1920-1973), v. 2, (actes du colloque) Manshûrât al-jâmi‘a al-lubnâniyya, Beyrouth, 2002. (18 pages).
Après une introduction soulignant l’influence des courants idéologiques sur les écrivains arabes modernes, la première partie de cet article étudie, à partir des romans et de nouvelles, de Kanafânî les fondements de son idéologie. Dans le cadre d’une problématique posant le problème de l’engagement idéologique et de son expression littéraire, la deuxième  partie aborde la littérarité dans le discours de Kanafânî. Elle analyse la structure et l’expression de quelques nouvelles précises.

Intifada et littérature palestinienne, in L’Impact des pierres : la première Intifada et les littératures arabe et israélienne, communication présentée lors du colloque « l’Impact des pierres », Université Lille III, mai 2000, C’Artouche, 2003. (14 pages).

Réalisme et fantastique dans le roman Hârith al-Miyâh de Hoda Barakat, in Middle Eastern Literatures, Carfax Publishong, Oxford,  volume 6 n° 2, juillet 2003. (11 pages).

Plusieurs articles, d’une colonne à 6 pages, publiés en langue française dans l’Encyclopédie Maronite, éditée par l’Université Saint-Esprit de Kaslik (Liban), Volume I, 1992.

Sindbâd le marin et son 8ème voyage dans la poésie de Khalîl Hâwî, in   Les Mille et une nuits en partage  (Aboubakr Chraïbi, dir.), Sindbad-Actes Sud, Paris 2004. Actes du colloque « Mille et une nuits en partage »,  Paris le 25-29 mai 2004. (12 pages).

Nationalisme juif et littérature palestinienne au début du XXe.s., in  Nationalisme juif et environnement arabe : 1904-1917, (Sobhi Boustani et Françoise Saquer-Sabin dir.) Editions du Conseil Scientifique de l’Université Charles-de-Gaulle - Lille III, Lille,  2005. (12 pages).

Intertextualité et mémoire : essai sur le roman Ralph Rizqallah fî-l-mir’ât de Rabî‘ Jâbir , in Intertextuality in Modern Arabic Literature since 1967, (L. Deheuvels, B. Michalak-Pikulska et P. Starkez dir.), Durham University, Durham, 2006 (20 pages).

De la violence à la littérature : essai sur le roman « Ahl al-hawâ » de Hoda Barakât, :in Alger-Beyrouth-Méditerranée, littératures de crise et cheminements méditerranéens, Espace-Libre, Karthala, Alger, Paris, 2006, (10 pages).

Le Symbole biblique dans la poésie arabe moderne, in TSAFON, Revue d’études juives du Nord, n° 51 printemps - été 2006, (10 pages).

Personnages et appartenances confessionnelles dans le roman libanais contemporain, (en arabe),  in Perspectives littéraires et développement de la société, publications de l’Université Saint-Esprit de Kaslik,  2008 (21 pages).

Terre d’exil, espace d’une identité en crise : Essai sur le roman “Innahâ London yâ ‘azîzî”  in Etudes asiatiques LXII. 4. 2008, Berne, Suisse. (17 pages).

Regards sur le modèle du Personnage créé dans la littérature de la“Nahda“ et évolution de ce modèle in La Nahda : Réveils de la pensée en langue arabe. Approches. Perspectives, Publications de l’Université Saint-Esprit de Kaslik, Kaslik, 2009. (20 pages).

Le héros chez Rachid ad-Da‘îf : la quête d’une identité, in  Middle Eastern Literature, vol 12, N° 1, April 2009, Oxford. (16 pages).

Mahmoud Darwich, in Encylopaedia Universalis : Universalia 2009.

Littérature arabe en Israël : vers une sensibilité nouvelle in Yod : Revue des Etudes Hébraïques et juives, N° 14, 2009, Publications Langues O’, Paris ; (11 pages).

Middle Eastern Literatues (un numéro spécial), Volume 13, Number 2, August 2010,  dir. Sobhi Boustani et Roger Allen,  Actes du colloque « La littératures arabe en Egypte au début du XXe siècle », organisé en janvier 2008 à l’INALCO.

L’écriture intime et les nouvelles formes d’expression dans le roman arabe moderne : le cas de Maryam al-Hakâyâ de Alawiyya Sobh, in From new Values to new Aesthetics, Turning points in modern arabic literature ; Edited by Stephan Guth and Gail Ramsay ; Harrassowitz Verlag. Wiesbaden,  Germany, 2011.

De l’Andalousie à Beyrouth, nostalgie ou colère : essai sur la poésie de Mahmoud Darwich, in L’Ecriture de la nostalgie dans la littérature arabe, Brigitte Foulon éd., l’Harmatan, Paris, 2013 (10 pages).

Violence et marginalité : essai sur le roman Yâlû d’Elias Khoury, in Aux marges de la littérature arabe contemporaine, Laurence Denooz et Xavier Luffin édit., Academia Scientiarum Fennica, Helsinki, 2013, (13 pages).

Désirs sans limites, plaisirs assumés : Ismuhu al-gharâm, un roman de ‘Alawiya Ṣobḥi, in Alla rivisita degli studi orientali, nuova serie, volume LXXXVII, Sapienza, Universita di Roman, Pisa – Roma, 2014.

Quand le ˝moi ̏ se fait ̋Autre ̋ : Espace et identité ambivalente dans al-Ḥafida al-Amirikiyya de In‘âm Kachachi, in LiCArC – Classiques Garnier, n° 2, 2014.

Texte et intertextualité dans la poésie de Khalîl Hâwî, (en arabe), Al-Abahth volume 58-59, 2010-2011 (Paru en 2013), publiée par l’Université Américaine de Beyrouth. (20 pages)



Articles en voie de publication 

1- Mutation sociale et marginalisation dans la littérature arabe moderne : le roman Yâ Maryam de Sinân Anṭûn, Publications Universités Lille 3
2- L’Europe sous la plume d’un moine libanais : essai sur sifr al-akhbâr fî-safar al-aḥbâr de Yûsuf al-Dibs, Publications université du Caire (Egypte)
3- The concept of the Other in Contemporary Palestinian and Israeli Poetry: Nidāʾ Khoury and Mahmoud Darwish, Dalia Rabikovitz and Nathan Zach (avec Masha Itzhaki), ouvrage collectif: Routledge Handbook of Muslim-Jewish Relations, Edited by Josef Meri, Oxford and New York: Routledge, 2016.
4- Médias, religion et écriture romanesque dans le nouveau champ littéraire arabe, Université Autonome de Madrid
5- Oppression, dérision et autodérision dans la littérature de Rachid El-Daïf, in  Rachid El-Daïf : La littérature arabe entre mutation esthétique et fracture identitaire , Ouvrage collectif, Demopolis, dans la collection de recherche : QUAERO.
6- La société face au pouvoir dans le roman arabe moderne : la voie religieuse comme alternative, in La Littérature à l’heure du Printemps arabe, Karthala, Paris, 2016
 

Professeur(e) des universités

Ecrivez-lui