Tomasz KRUPA

Responsabilités

Doctorant contractuel chargé de mission d'enseignement
Centre de recherche Europes-Eurasie (CREE), INALCO-Paris

Cours (depuis octobre 2016)

  • Les arts en Roumanie (L1, S2)
  • Méthodologie en Sciences Humaines (L1, S1)

Thèse (depuis octobre 2016)

Intitulé de la thèse

« La réhabilitation de l'altérité. L’Œuvre littéraire de Sorana Gurian »

Directrices de thèse

Catherine Géry et Cécile Folschweiller (CREE-INALCO)

Projet de thèse

Mon projet de thèse concerne l'œuvre littéraire de Sorana Gurian (1913-1956), une écrivaine juive d'expression roumaine et française, et le problème de la représentation de l’altérité dans ses textes. Fortement influencée par sa biographie (l'auteure a souffert de maladies graves au cours de sa vie et a été persécutée pour des raisons ethniques et politiques), son écriture en roumain et en français, bien que complètement tombée dans l’oubli (il n'existe pas une seule monographie et les seuls textes critiques existants sont assez superficiels), aborde des sujets emblématiques de la littérature européenne du XXème siècle, comme par exemple la condition féminine dans une société en voie de modernisation, la position de la femme écrivain dans une culture traditionaliste et masculiniste, la question de la représentation de la corporalité (maladies, sexualité, etc.) ou celle de la confusion du réel et du fictif dans le texte littéraire. À mon avis, cela fait de cette écrivaine l'un des personnages les plus intéressants sur la scène culturelle est-européenne du milieu du siècle dernier, parce que son œuvre, bien ancrée dans la tradition littéraire européenne (on y retrouve des parallèles avec l’écriture de Fiodor Dostoïevski, de Marcel Proust, de Virginia Woolf ou de Max Blecher), engendre différents discours et lectures, même parmi les plus modernes, comme la critique féministe, la critique « somatique », l’autofiction, etc. Ma position intermédiaire entre les deux cultures dans lesquelles Sorana Gurian a mené son activité littéraire me confère une vision neutre et objective dans les recherches sur ce sujet qui engendre encore plusieurs controverses dans certains milieux, ce qui permettra de réhabiliter une écriture transgressive, frappante, permettant d’exprimer l’inexprimable: la propre altérité de l’auteure.


CV

  • depuis octobre 2016 : doctorant contractuel au sein de l’École doctorale n°265 Langues, littératures et sociétés du monde à l’INALCO à Paris
  • 31 août – 10 septembre 2016 : Ateliers FILIT pour les traducteurs, Musée de la Littérature Roumaine de Iași
  • 2015 – 2016 : Master 2 LLCER Arts et littérature (roumain) à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales à Paris (mention Très Bien)
  • octobre – novembre 2015 : Bourse de résidence de l’Institut Culturel Roumain pour les jeunes traducteurs de littérature roumaine, à Bucarest
  • 2014 – 2015 : Boursier Erasmus+ à l’INALCO à Paris (M1 de roumain, L1 de grec) et Master 1 de français et grec moderne au Collège d'Individuelles Études Interdisciplinaires en Sciences Humaines (pol. MISH) à l’Université Jagellonne de Cracovie
  • 2011 – 2014 : Licence de français et roumain au Collège d'Individuelles Études Interdisciplinaires en Sciences Humaines (pol. MISH) ; Université Jagellonne de Cracovie (mention Très Bien)
  • juillet – août 2014 : 52nd Summer Seminar of Bulgarian Language and Culture for Foreign Scholars and Students, à l’Université Saint-Clément d'Ohrid de Sofia
  • 2011 – 2014 : Bourse au mérite du Ministre de l’Éducation nationale polonais, puis du Recteur de l’Université Jagellonne
  • juillet 2013 : Campus Européen d’été 2013. Langues et traductions : Francophonie et itinéraires slaves, à l’INALCO, à Paris

Langues

polonais (langue maternelle), français, roumain, anglais (courant)

 

Publications

Communications

  • « Le halo Paul Celan. Poèmes roumains » [en roumain : « Haloul Paul Celan. Poeme românești »], Ateliers FILIT pour les traducteurs 2016, Musée de la Littérature Roumaine de Iași, 8 septembre 2016
  • « Captivant et captif. Le personnage d’Antinoüs dans la culture » [en polonais : « Zniewalający i zniewolony. Postać Antinousa w kulturze »], Colloque Narrations non hétéronormatives [Narracje nieheteronormatywne], Université Adam Mickiewicz de Posnanie, 27 mai 2013

Traductions

du roumain au français
  • Mircea Cărtărescu, Le Levant (fragment en vers) avec Julie Fillatre ; Alex Tocilescu, Policolor / L’usine de verre (nouvelle), avec Julie Fillatre ; Bogdan Ghiu, Pas ! (poème), dans une anthologie de textes sur Bucarest, sous la direction de Cécile Folschweiller et Andreia Roman, à paraître

Contractuel(le) doctorant(e)

  • Discipline : Arts, Lettres et Littérature, Littératures et oralités, Arts et histoire de l'art
  • Equipe de recherche : Centre de recherches Europes-Eurasie
  • Domaines de recherche : Histoire de la littérature roumaine, théorie littéraire, littérature de l'exil, écriture des femmes, expérience de la maladie

Ecrivez-lui