Zhe JI

汲 喆

Maître de conférences, Département d'études chinoises
Membre junior, Institut universitaire de France

Directeur, Centre d’études interdisciplinaires sur le bouddhisme (CEIB)
Codirecteur, Equipe ASIEs

 
1
Temple de l'Origine du Dharma, Pékin, 2011. Copyright: JI Zhe
 

 


- Habilitation à diriger des recherches en sciences religieuses, Ecole pratique des hautes études. (2014)
- Docteur en sociologie, Ecole des hautes études en sciences sociales. (2007)
 

Activités éditoriales

- Rédacteur en chef exécutif d’Europeana/《欧洲评论》, revue interdisciplinaire et multilingue (anglais, français, allemand et chinois) sur les évolutions intellectuelles, culturelles et sociales de l’Europe, Université Jiao Tong de Shanghai - Association Kubaba - L'Harmattan. (depuis 2011)

- Membre du comité éditorial des revues scientifiques:
Cargo. Revue Internationale d’Anthropologie Culturelle & Sociale (depuis 2015),《玄奘佛学研究》(depuis 2015), Studies in Chinese Religions (depuis 2014), 《汉语佛学评论》 (depuis 2013), Review of Religion and Chinese Society (depuis 2013), 《人文宗教研究》 (depuis 2011).

- Membre du comité de rédaction de La Vie des Idées, mensuel d’information internationale sur le débat d’idées, transformé en une publication en ligne et rattachée à l’Institut du Monde Contemporain au Collège de France en 2007. (2005-2008)

-  Membre du comité éditorial de la collection en chinois « 欧洲文化丛书 »  (« Culture européenne »), Pékin : Renmin chubanshe. 

Autres engagements

- Chercheur associé, Centre d'anthropologie culturelle (CANTHEL), Université Paris V. 
- Chercheur associé, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL)/EPHE-CNRS. 
- Membre, British Centre for Durkheimian Studies, Université d’Oxford, Royaume-Uni.
- Membre correspondant, Institut d’études avancées sur la culture européennes, Université Jiao Tong de Shanghai, Chine.
- Membre du groupe d’analyse, « Réseau mondialisation du droit - Global Legal Studies Network ». 

Coordination de programmes collectifs de recherche

-  Chef du projet franco-chinois « Le bouddhisme chinois mis en carte : Une étude sur la topographie et l’écologie du religieux », financé par le Programme de partenariat Hubert Currien – Xu Gugangqi (Ministère des Affaires étrangères - Ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche) pour les années 2014-2015. 

-  Directeur du projet et responsable scientifique : « Le bouddhisme après Mao : religion, politique et société en Chine depuis 1980 », sous la tutelle du GSRL. Le projet a été d’abord appuyé par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS en 2009, et a obtenu ensuite un soutien financier de la Ville de Paris dans le cadre du programme « Émergence(s) » pour les années 2010-2014.
     
-    Membre du comité de pilotage du projet de recherche international « La religion des Chinois en France », codirigé par Fang Ling et Vincent Goossaert (GSRL), financé par la Chiang Ching-kuo Foundation for International Scholarly Exchange (CCKF, Taiwan) et l'Agence national de la recherche (ANR) (2011-2015). 

Participation à des projets collectifs

Au sein de l’INALCO
 
-  Axes de recherche « Pensée, religion et représentations culturelles » et « État et société dans la Chine contemporaine », Equipe ASIEs, depuis 2010.
-  Programme interdisciplinaire de l'Université Sorbonne-Paris-Cité : « Sociétés plurielles », Axe 2 : Politiques, acteurs et circulations du pluralisme, depuis 2014.
 
En dehors de l’INALCO
 
-  « Religions et sociétés en Asie », programme collectif du GSRL, dirigé par Marie-Dominique Even et Caroline Gyss, depuis 2007.
-  « Politique et religions en Chine post-confucéenne », programme collectif du CECMC/EHESS, dirigé par Joël Thoraval, depuis 2012.
-  « Anthropologie comparée du bouddhisme », atelier organisé par Bénédicte Brac de la Perrière (CAS/CNRS) et Nicolas Sihle (CEH/CNRS), depuis 2012.

-  « The « Confucian Revival » in Contemporary China: Forms and Meanings of « Confucian Piety » Today », projet de recherche international coordonné par Sébastien Billioud (Université Paris 7), Joël Thoraval (EHESS) et Nakajima Takahiro (Université de Tokyo), financé par la CCKF, 2009-2014.
-  « Vieux maîtres et nouvelles générations de spécialistes religieux en Chine aujourd’hui : ethnographie du quotidien et anthropologie du changement social », projet de recherche international dirigé par Adeline Herrou, financé par l’ANR, 2013-2016.
- « Vinaya Revival in 20th Century China and Taiwan », projet de recherche international codirigé par Ester Bianchi et Danièla Campo, financé par la CCKF, 2015-2018.

Mobilités

- 12/2016 : Chercheur invité, Institute of Humanities and Social Sciences, Peking University, République Populaire de Chine.
- 10/2014-01/2015 : Chercheur invité, Institut de sociologie, Université Tsinghua, Taiwan, République de Chine.
- 10-12/2013 : Chercheur invité, Faculté des études asiatiques et moyen-orientales, Université de Cambridge, Royaume-Uni.
- 12/2009-07/2010 : Résident-Chercheur (Chaire Pays de la Loire), Institut d’études avancées de Nantes, France.

Publications

Livre

JI Zhe, Religion, modernité et temporalité : une sociologie du bouddhisme chan contemporain, Paris : CNRS Editions, 2016, 348p.

Volumes collectifs

[3] David OWNBY, Vincent GOOSSAERT et JI Zhe (éds.), Making Saints in Modern China, Oxford: Oxford University Press, 2017, 528p.
[2] JI Zhe 汲喆, Daniela CAMPO 田水晶 et WANG Qiyuan 王启元 (éds.), 二十世纪中国佛教的两次复兴 [Les deux renouveaux du bouddhisme chinois au XXe siècle], Shanghai: Fudan University Press, 2016, 267p.
[1] JI Zhe (dir.), Religion, éducation et politique en Chine moderne (Extrême-Orient Extrême-Occident n°33), Saint-Denis : Presses universitaires de Vincennes, 2011, 260p.

Dossiers thématiques

[3] JI Zhe 汲喆 (dir.), “北京居士佛教调查” [Enquête sur le bouddhisme laïc à Pékin], dossier spécial dans 《宗教社会学》 [Sociologie des religions], vol. II, 2014 (Introduction + 3 articles).
[2] JI Zhe & Vincent GOOSSAERT (dir.), “Social Implications of Buddhist Revival in China”, special issue of Social Compass, vol. 58, no. 4, 2011 (Introduction + 4 articles).
[1]  JI Zhe (dir.), « La Chine et ses faiblesses », numéro spécial de La Vie des Idées, février 2006, Paris : La République des Idées (Introduction + 4 articles). 

Articles dans des revues à comité scientifique

[20] JI Zhe. 2014. "Buddhist Groups among Chinese Immigrants in France: Three Patterns of Religious Globalization", Review of Religion and Chinese Society I(2):212-235.
[19] JI Zhe. 2014. « 法国的华人佛教道场之初步调查 » [Les sites du bouddhisme chinois en France : première enquête], 《世界宗教文化》[Cultures religieuses du monde] 3: 41-48, Pékin.
[18] JI Zhe. 2013. "Zhao Puchu and His Renjian Buddhism", The Eastern Buddhist 44(2): 35-58.
[17] JI Zhe. 2013. “In cerca di amici oltre il regno: a proposito di Zhuangzi o di una rottura controassiale”[Looking for Friends beyond the Realm: About Zhuangzi or a Counter-Axial Breakthrough], Fenomenologia e Società XXXIV (2): 107-127, Torino.
[16] JI Zhe. 2013. “Chinese Buddhism as a Social Force: Reality and Potential of Thirty Years of Revival,” Chinese Sociological Review 45(2): 8-26.
[15] JI Zhe & Vincent GOOSSAERT. 2011. « Les implications sociales du renouveau bouddhique en Chine », Social Compass 58(4): 491-497.
[14] JI Zhe. 2011. « Religion, jeunesse et modernité: Le camp d’été, nouvelle pratique rituelle du bouddhisme chinois », Social Compass 58(4): 525-539.
[13] JI Zhe. 2011. « Le jiao recomposé. L’éducation entre religion et politique dans la modernité chinoise », Religion, éducation et politique en Chine moderne (Extrême-Orient Extrême-Occident 33): 5-34.
[12] JI Zhe 汲喆. 2011. « 论公民宗教 » [Religion civile et la reconstruction morale en Chine], 《社会学研究》[Etudes sociologiques]  1: 118-132, Pékin.
[11] Guillaume DUTOURNIER & JI Zhe. 2009. « Expérimentation sociale et « confucianisme populaire » : le cas du Centre d’éducation culturelle de Lujiang », Perspectives chinoises 109: 71-86.
[10] JI Zhe 汲喆. 2009. « 居士佛教与现代教育 » [Bouddhisme laïc et éducation moderne], 《北京大学教育评论》[Revue de l’Université de Pékin des sciences de l’éducation] 7(3): 39-62, Pékin.
[9] JI Zhe. 2009. « 礼物交换作为宗教生活的基本形式 » [L’échange-don comme une forme élémentaire de la vie religieuse], 《社会学研究》[Etudes sociologiques] : 141 : 1-25, Pékin.
[8] JI Zhe 汲喆. 2008. “Expectation, Affection and Responsibility: The Charismatic Journey of a New Buddhist Group in Taiwan”, Nova Religio: The Journal of Alternative and Emergent Religions 12(2): 48-68.
[7] JI Zhe 汲喆. 2008. « 如何超越经典世俗化理论?——评宗教社会学的三种后世俗化论述 » [Comment dépasser la théorie classique de la sécularisation? Trois approches de post-sécularisation dans la sociologie des religions], 《社会学研究》[Etudes sociologiques] 136: 55-75, Pékin.
[6] JI Zhe. 2008. « Éduquer par la musique : de « l’initiation des enfants à la musique classique » à la « culture de soi » confucéenne des étudiants », Perspectives chinoises 104: 118-129.
Version japonaise : « 以楽設教――児童の国楽啓蒙から大学生の修身へ », dans 中島隆博 (ed.),  《中国伝統文化が現代中国で果たす役割》 [Le rôle de la tradition culturelle dans la Chine contemporaine], Tokyo : University of Tokyo, Centre for Philosophy, 2008, p. 121-141.
[5] JI Zhe. 2007. « Mémoire reconstituée : les stratégies mnémoniques dans la reconstruction d’un monastère bouddhique », Cahiers internationaux de sociologie CXXII : 145-164.
[4] JI Zhe. 2006. “Non-institutional Religious Re-composition among the Chinese Youth,” Social Compass 53 (4): 535-549.
[3] JI Zhe. 2005. « La constitution d’un clergé laïc par la Société Chan Moderne. Logiques dans le champ moderne du bouddhisme chinois », Perspectives chinoises 88 : 60-69.
[2] JI Zhe. 2005. “Чань жизни: реконструкция буддийской традиции в современном Китае” [Chan Vivant : une recomposition de la tradition bouddhique en Chine contemporaine], Религиоведение [Etude des religions] 2: 58-68, Blagoveschensk.
[1] JI Zhe. 2004. « La nouvelle relation Etat-bouddhisme », Perspectives chinoises 84: 2-10.

Articles dans des d’autre revues scientifiques

[3] JI Zhe 汲喆. 2014. "居士佛教的社会学问题" [Qustions sociologiques du bouddhisme laïc], 宗教社会学 [Sociologie des religions] II: 85-89.
[2] JI Zhe. 2013. « Débats en Chine sur la sécularisation: un état des lieux », Monde chinois-nouvelle Asie 35: 46-51.
[1] JI Zhe 汲喆. 2013. “重写佛教史 : 从传记、群像到场域” [Rewriting the History of Buddhism: Biography, Prosopography and Field Study], 《人文宗教研究》 [Journal of Humanistic Religion] III: 263-277.
 
Contributions a des ouvrages collectifs

[7] Ji Zhe. “Buddhist Institutional Innovations,” in Modern Chinese Religion II: 1850-2015, eds. by Vincent Goossaert, Jan Kiely and John Lagerwey. Leiden: Brill, 2016, p. 731-766. 
[6] JI Zhe. "Secularization without Secularism: The Political-Religious Configuration of Post-89 China", in Atheist Secularism and its Discontents. A Comparative Study of Religion and Communism in Eurasia, edited by Ngo, Tam and Justine Quijada. Basingstoke: Palgrave Macmillan, 2015, p. 92-111.
[5] JI Zhe, “Return to Durkheim: Civil Religion and the Moral Reconstruction of China”, Durkheim in Disciplinary Dialogue: A Centenary Celebration of 'The Elementary Forms of Religious Life', edited by Sondra L. Hausner. Oxford: Berghahn Books, 2013, p. 47-66.
[4] JI Zhe, “Buddhism in the Reform-Era China: A Secularised Revival?”, in Religion in Contemporary China: Revitalization and Innovation, edited by Adam Yuet Chau. London: Routledge, 2011, p. 32-52.
[3] JI Zhe, « Territoires migratoires et lieux religieux : Cartes des religions des Chinois en Île-de-France », dans Lucine Endelstein, Sébastien Fath et Séverine Mathieu (eds.), Dieu change en ville : religion, espace et immigration, Paris : L’Harmattan/AFSR, 2010, p. 137-155.
[2] JI Zhe, “Secularization as Religious Restructuring: Statist Institutionalization of Chinese Buddhism and Its Paradoxes”, in Chinese Religiosities: Afflictions of Modernity and State Formation, edited by Mayfair Mei-hui Yang, Berkeley: University of California Press, 2008, p. 233-260.
[1] JI Zhe, « Culture (wenhua) » et « Loisir (yule) », deux entrées dans Dictionnaire de la Chine contemporaine, sous la direction de par Thierry Sanjuan, Paris : Armand Colin, 2006, p. 59-60 ; 145-146.

Comptes-rendus

[5] JI Zhe 汲喆, « 赵文词的《民主的教法》» [Richard Madsen, Democracy's Dharma: Religious Renaissance and Political Development in Taiwan], 国学与西学 / International Journal of Sino-Western Studies, 2013, vol.5, p. 145-147.
[4] JI Zhe, “From Relaxed Fields to Renouncers” (Review of Robert N. Bellah, Religion in Human Evolution: From the Paleolithic to the Axial Age), European Journal of Sociology, LIII(3), 2012, p. 323-326.
[3] JI Zhe 汲喆, « 高万桑与宗树人:《现代中国的宗教问题》 », 《人文宗教研究》 [Journal of Humanistic Religion], vol. II, 2012, Pékin: Zongjiao wenhua chubanshe, p. 323-331.
Version française: JI Zhe, « Religion en Chine : Le décentrement de l’Empire du Milieu »
(Compte rendu de Vincent Goossaert & David A. Palmer, The Religious Question in Modern China, Chicago & London, The University of Chicago Press, 2011), La Vie des Idées, le 22 juin 2012.
[2] JI Zhe 汲喆, « 迈向一种关于现代性的宗教社会学--爱尔维优-雷杰《宗教在于记忆》述评 » [Vers une sociologie du religieux sur la modernité. Compte-rendu de Danièle Hervieu-Léger : La religion pour mémoire],《社会学研究》[Etudes sociologiques],   n° 115, 2005, p. 232-240, Pékin.
[1] JI Zhe, « André Laliberté : The Politics of Buddhist Organizations in Taiwan 1989-2003 », Perspectives chinoises, n° 89, 2005, p. 59-60.

Autres articles

[23] JI Zhe, « Le changement de paradigme de la sainteté dans la Chine du XXe siècle», Site web du GIS Études Asiatiques / Réseau Asie et Pacifique, janvier 2017.
[22] JI Zhe 汲喆, « 哲學引發學佛潮 », 《人生》, 2016, n°400, p. 42-47.
[21] JI Zhe 汲喆, « 人间佛教、生活禅与“化现代”公案 »,《指月者》, sous la direction de  李四龙, 北京:三联书店, 2015, p. 165-177. 
[20] JI Zhe, « In Memory of Robert N. Bellah », Site web du GSRL / Revue du MAUSS permanente, le 3 août 2013.
[19] JI Zhe, « Le bouddhisme han est la religion favorisée par le gouvernement chinois », entretien réalisé par Patricia Zhou, Fait religieux, le 16 juin 2013. 
[18] JI Zhe, « Le Dizigui, nouveau catéchisme », Le Point (Hors-série-les maîtres penseurs), n° 12, dossier « Confucius : le vrai maître de la Chine », juin-juillet 2012, p. 101-103.
[17] JI Zhe, « L’éthique confucéenne du travail et l’esprit du capitalisme à la chinoise », Revue du MAUSS permanente, le 30 mars 2012.
[16] JI Zhe, « Le slogan « harmonie » de Hu Jintao est-il confucéen ? », Observatoire géopolitique du religieux de l'IRIS, le 8 juin 2011.
[15] JI Zhe, « Les religions des Chinois sont toutes présentes en France », Collectivités territoriales et Laïcité, 2009, n° 11, p. 15-18.
[14] JI Zhe 汲喆, « 别为一学的居士佛教 » [La bouddhologie comme un bouddhisme laïc],《佛教观察》[Perspective bouddhique], n° 6, 2009, p. 8-17.
[13] JI Zhe 汲喆, « 复兴三十年:当代中国佛教的基本数据 » [Trente ans de renaissance du bouddhisme en Chine : un bilan quantitatif],《佛教观察》[Perspective bouddhique], n° 5, 2009, p. 8-15.
[12] JI Zhe 汲喆, « 台湾的佛教组织与政治变迁 » [Organisations bouddhiques et changement politique à Taiwan], 《佛教观察》[Perspective bouddhique], n° 2, 2009, p. 62-64.
[11] JI Zhe, « Tianxia, retour en force d’un concept oublié. Portrait des nouveaux penseurs confucianistes », La Vie des Idées,  le 3 décembre 2008.
[10] JI Zhe, « Crise morale en Chine », La Vie des Idées,  le 4 novembre 2007.
[9] JI Zhe, « La Chine en manque de talent ? », La Vie des idées, février 2006, p. 43-46.
[8] JI Zhe, « Les deux révisionnismes. La mémoire de la guerre et la relation sino-japonaise », La Vie des Idées, septembre 2005, p. 49-57.
[7] « Le grand retour de Confucius », Alternatives internationales, n°25, juin 2005, p. 46-48.
[6] JI Zhe, « Confucius, les libéraux et le Parti. Le renouveau du confucianisme politique », La Vie des Idées, mai 2005, p. 9-20.
[5] JI Zhe, « Chine : La renaissance de la sociologie, ferment d’une nouvelle critique sociale ? », La Vie des Idées, avril 2005, p. 77-78.
[4] JI Zhe, “Traditional Education in Contemporary China. Conservative and/or liberal?,” Chinese Cross Currents, n° 2-3, 2005, p. 32-41, Macao.
[3] JI Zhe, « Chine : L’état de la culture, la culture de l’Etat », La Vie des Idées, décembre 2004/janvier 2005, p. 20-21.
[2] JI Zhe, « Chine : L’amorce d’une "sphère de délibération publique" ? Le débat sur la réforme de l’Université de Pékin », La Vie des Idées, novembre 2004, pp.16-20.
[1] Shi Jiayou 石佳友 & JI Zhe 汲喆, « 当代法国学者论中国文化 » [La culture chinoise aux yeux des chercheurs français contemporains], 《江西社会科学》[Sciences sociales de Jiangxi],   n° 2, 2004, p. 199-205, Nanchang.
 
Traductions (de français ou anglais en chinois)

Ouvrages

[4] 《見佛殺佛:一行禪師的禪法心要》(Thich Nhat Hanh, Zen Keys), Taipei : Xiangshulin (Oak Tree Publishing),  2005, 202p.
[3] 《礼物:古式社会中交换的形式与理由》(Marcel Mauss, Essai sur le don. Forme et raison de l'échange dans les sociétés archaïques), Shanghai : Shanghai renmin chubanshe, 2002, 232p ; nouvelle édition, Pékin : Shangwu yinshuguan, 2016, 179p.
[2] 《原始分类》(Emile Durkheim et Marcel Mauss, De quelques formes primitives de classification), Shanghai : Shanghai renmin chubanshe, 2000, 151p. ; nouvelle édition, Pékin : Shangwu yinshuguan, 2012, 164p.
[1] 《宗教生活的基本形式》(Emile Durkheim, Les formes élémentaires de la vie religieuse), traduit avec QU Jingdong, Shanghai : Shanghai renmin chubanshe, 1999, 627p. ; nouvelle édition, Pékin : Shangwu yinshuguan, 2011, 634p.

Articles

[4]  « 欧洲宗教社会学:对世俗化的重新探询 » (Jean-Paul Willaime, « La sociologie des religions en Europe : une interrogation renouvelée sur la sécularisation », 欧洲评论 / Europeana, Shanghai : Tongji daxue chubanshe, 2010, vol. I, p. 190-205.
[3] « 乱伦禁忌及其起源 » (Emile Durkheim, « La prohibition de l'inceste et ses origines »), dans 《乱伦禁忌及其起源》[Œuvres de Durkheim VI: La prohibition de l'inceste et ses origines], éd. par Qu Jingdong, Shanghai : Shanghai renmin chubanshe, 2003, p. 3-82.
[2] « 超越启蒙 : 福柯之后, 谁主沉浮 ? » (Couze Venn, “Beyond Enlightenment: After Foucault, Who Comes?”), dans 《国外社会学》[Sociologie étrangère], n° 4-5, 1998, Pékin.
[1] « 形式意志论和实质意志论 » (Jeffrey C. Alexander, “Formal and Substantive Voluntarism in the Work of Talcott Parsons”), traduit avec QU Jingdong, dans 《国外社会学》[Sociologie étrangère], n° 6, 1997, Pékin.

Maître de conférences

  • Discipline : Sociétés, vie politique et droit, Religions, Histoire de la pensée et Philosophie
  • Section CNU : 15 - Langues et littératures arabes, chinoises, japonaises, hébraïques, d'autres domaines linguistiques
  • Equipe de recherche : ASIEs

Ecrivez-lui