10e anniversaire du PLC - Exposition « Écritures japonaises : concevoir des caractères typographiques », du 26 octobre au 24 décembre

Dates :
Mardi 26 octobre 2021 - 08:00 - Vendredi 24 décembre 2021 - 22:00
Lieu :
Galerie et salle de lecture de la BULAC (PLC, 65, rue des Grands Moulins - 75013 Paris)
Pour célébrer leur 10e anniversaire au sein du Pôle des langues et civilisations, la BULAC et l’Inalco ouvriront les festivités par l'exposition « Écritures japonaises : concevoir des caractères typographiques » et des journées d’études éponymes, à la thématique inédite en France, explorant l’écriture japonaise.
 
Ryuichi Yamashiro, 1955
Ryuichi Yamashiro, 1955. Photo: Museum für Gestaltung Zürich, Poster Collection, ZHdK

Écritures japonaises : concevoir des caractères typographiques. Histoire, origines et développements 

日本の文字・書体を創作する
歴史、起源、発展

Exposition en lien avec les deux journées d'études éponymes organisées les 27 et 28 octobre dans l'auditorium du Pôle des langues et civilisations. 
 
Du 26 octobre au 24 décembre 2021

Galerie de l'auditorium et salle de lecture de la BULAC (rez-de-chaussée)

Pôle des langues et civilisations - 65, rue des Grands Moulins - 75013 Paris

Entrée libre, visite guidée sur inscription.

Commissariat de l'exposition : André Baldinger
Commissariat scientifique de la journée d'études : André Baldinger et Émilie Rigaud

La langue et l’écriture font partie des éléments les plus distinctifs de chaque culture. Leurs transformations, développements et adaptations racontent nos origines et notre héritage historique. Chaque alphabet possède son système et son répertoire formel propres. Le japonais n’intègre pas moins de quatre scripts distinctifs : les kanji, hiragana, katakana et le latin. Il s’écrit verticalement, de droite à gauche, ou horizontalement, de gauche à droite.

Avec les kanji qui viennent de Chine, le japonais intègre dans son système des signes de la plus ancienne écriture, vieille de 4 000 ans, toujours utilisée et en extension permanente. Chaque année de nouveaux kanji sont créés.
Les katakana sont utilisés pour des mots, noms et expressions qui sont extérieurs à la culture japonaise. Progressivement, le latin vient aussi s’ajouter pour les mots étrangers au japonais. Quant aux hiragana, ils sont notamment utilisés pour les verbes, les adjectifs, et les noms propres.
Le tout compose un système d’écriture exceptionnellement tolérant et l’un des plus énigmatiques.

Via le projet BLine japonais-latin d’André Baldinger, l’exposition pénètre l’univers de ces deux écritures, leurs répertoires formels et leurs histoires respectives. Elle témoigne d’un processus de travail et du défi de concevoir un set de caractères japonais-latin pour une composition à l’horizontale et bilingue. Ce projet artistique a bénéficié du soutien du CNAP et d'une résidence de recherche à la Villa Kujoyama à Kyoto (JP).

Parallèlement au monde des caractères et des signes, est proposée au regard du visiteur une riche sélection d’affiches japonaises de 1960 à nos jours – période à la créativité foisonnante, comme pour l’invention de caractères.

Visites guidées de l'exposition

Deux visites guidées vous sont proposées le mercredi 27 octobre à 17h et le jeudi 28 octobre à 16h, en compagnie du commissaire de l'exposition, André Baldinger. Cliquez ici pour vous inscrire. 



Un événement co-organisé par l'Inalco et la BULAC, en partenariat avec la Maison de la culture du Japon à Paris
 
Logos Inalco et BULAC
 
Logo MCJP - Maison de la culture du Japon à Paris

Type : 

  • Evènements culturels
Langue :
Région du monde :
Asie et Pacifique