Conférence « Quatre choses auxquelles le Maître coupait court »

Dates :
Mardi 1 février 2022 - 18:00 - 20:00
Lieu :
Maison de la recherche - 2, rue de Lille 75007
Dans le cadre du cycle de conférences Confucianism in the Context of Globalization

Cycle de conférences soutenu par EURASIA Foundation (from Asia)
Organisé par la Fondation Inalco en association avec l’UMR IFRAE


Evénement en hybride

Pour assister à la conférence en présentiel :
Maison de la Recherche - Auditorium Georges Dumézil
Inalco, 2 rue de Lille, 75007
Entrée sur présentation du pass sanitaire. 

Pour participer en distanciel à la conférence, veuillez vous inscrire via ce formulaire. Le lien Zoom vous sera envoyé par email lors de votre inscription.
 

Stéphane Feuillas



« Quatre choses auxquelles le Maître coupait court »

Comment un texte des Entretiens IX, 4 en est-il venu, à travers diverses lectures, à signifier quelque chose ?

par Stéphane Feuillas, professeur de littérature et de philosophie classiques de la Chine à l’Université de Paris, membre au CRCAO

Résumé
Comme l'ont montré les études occidentales et chinoises sur le statut des textes confucéens, l'une des principales caractéristiques d'un classique est d'être associé à des commentaires et de devenir tel par le biais de commentaires. Yang Xiong 揚雄 (53 av. J.-C.-18), l'un des principaux érudits de la fin de la dynastie des Han occidentaux, lorsqu'on lui demandait dans son travail imitatif sur les Entretiens confucéens, Les Propos modèles (Fayan 法言), si un classique pouvait être amplifié ou diminué, répondait clairement que précisément, la nature d'un texte classique est de supporter de telles opérations de correction et d'expansion. En d'autres termes, un classique n'est pas exactement établi ni dans sa forme textuelle ni dans sa signification réelle.
L'objectif de cette intervention sera, à travers une lecture attentive d’un court passage du Lunyu 論語, IX, 4, de montrer la plasticité du texte classique et de décrypter quelques procédés herméneutiques et impasses historiques qui ont rendu possible le renouvellement constant du sens et de la texture même de les paroles attribuées à Confucius. J’étudierai comment les lectures de diverses dynasties inscrites dans des traditions érudites différentes modifient et réécrivent le texte classique.


Contacts : frederic.wang@inalco.fr / fondation@inalco.fr

Type : 

  • Conférences, tables rondes, ateliers