Fête des saints traducteurs en Arménie - Սուրբ թարգմանչաց տօն

Dates :
Mardi 15 octobre 2019 - 09:30 - 16:00
Lieu :
Inalco, PLC (65, rue des Grands Moulins), Auditorium - Hall du 2ème étage
 
image d'un saint traducteur arménien en train d'écrire sur un parchemin
Extrait issu d'un manuscrit enluminé arménien de l'évangile de Marc

Le département Eurasie de l'Inalco célèbre la Fête des saints traducteurs à l'Inalco et organise une conférence et une table-ronde sur l'histoire de la traduction en Arménie, des « premiers traducteurs » (an 405) à aujourd'hui. 
Cette journée sera agrémentée de festivités et dégustations.

Programme

Communications et table-rondeAuditorium

9h30‐10h00 : Ouverture

10h00‐10h45 : La littérature de traduction en arménien : les « premiers traducteurs »
Valentina Calzolari, professeure d’études arméniennes à l’Université de Genève

10h45‐11h30 : Les traductions en arménien occidental au cours de la seconde moitié du XIXe siècle
Nisan Boyacioglu

11h30‐12h30 : Table ronde sur les traductions en / de l’arménien moderne aujourd’hui,
modérée par Valentina Calzolari

Festivités et exposition - Hall 2ème

12h30‐16h00 :
Exposition de photos
Evénements festifs
Dégustation

Une exposition de photographies de Norair CHAHINIAN sera présentée du 14 au 18 octobre dans le Hall du 2e.

Issu d'une famille originaire d'Ourfa, Marach, Alexandrette et Kessab, il est né en 1979 à Sao Paulo, au Brésil Sa passion pour la photographie lui vient de son grand-père, Avedis Shahinian, qui de Marach s'était installé à Alep, où il fonda le Studio de Photo Shahinian. Noraïr Shahinian a étudié dans les domaines de l'architecture et de l'histoire de l'art. Il a parcouru  l’Amérique du Sud, l’Europe, le Caucase et le Moyen-Orient pour différents projets de photographie. Ses photographies ont été publiées dans de nombreux journaux et périodiques et ont été présentées dans diverses expositions. En 2008, il a publié à Buenos Aires une collection de photographies intitulée Armenia. Il s'est rendu en Turquie pour la première fois en 2012 pour suivre les traces de sa famille qui avait été forcée de fuir son pays d'origine. En 2015, il a publié aux éditions Aras d’Istanbul le livre « Le pouvoir du vide» («The power of emptiness»), qui dialogue avec des pierres en Arménie historique.
 
Armenian from mardin de Norair CHAHINIAN
Armenian from mardin de Norair CHAHINIAN




 
Département :

Type : 

  • Conférences, tables rondes, ateliers
Langue :
Région du monde :
Europe et Eurasie