福島第一原発事故発生から8年  原子力と民主主義 -- Nucléaire et démocratie : que faire ici et maintenant pour ne pas devenir complices d'un crime nucléaire ?

Dates :
Vendredi 1 février 2019 - 16:30 - 19:30
Lieu :
Inalco, PLC (65, rue des Grands Moulins), Amphi 1
oshidori_photo
Mako et Ken Oshidori

L'Inalco accueille la conférence organisé par l'Institut Français de Recherche sur l'Asie de l'Est (IFRAE).

Le couple OSHIDORI Mako et Ken est connu au Japon en tant que manzaishi (duo d’humoristes dans le style des conteurs populaires). Dès le début de l'accident nucléaire de Fukushima en mars 2011, Mako a décidé de participer aux conférences de presse de TEPCO afin d'accéder à des informations qui manquaient dramatiquement dans les médias. Aidée par Ken, son mari et partenaire de travail, elle est ainsi devenue journaliste indépendante, l'une des plus compétentes sur la question de Fukushima, et redoutée à ce titre par TEPCO. À travers des conférences et des articles, le couple Oshidori est capable de transmettre avec humour le fruit d'un travail acharné et continu sur divers aspects de l'accident nucléaire : situation dans la centrale de Fukushima Dai-ichi, problème de l'eau contaminée, conditions de travail des intervenants sur le site, procès collectifs (une trentaine) engagés par certaines victimes, augmentation du nombre de cancers de la thyroïde chez les enfants et adolescents de Fukushima... Invités tous les ans en Allemagne depuis 2013 pour participer à des colloques ou donner des conférences dans les lycées, c'est leur première visite en France. En 2019, Mako se lancera également en politique : elle sera candidate du parti Démocrate Constitutionnel.
 
En japonais, avec traduction

Contacts :
Makiko Andro-Ueda
Isabelle Konuma
Yûki Takahata, pour Yosomono-net France
 
Equipe de recherche :

Type : 

  • Conférences, tables rondes, ateliers
Langue :