Journée d'étude : "Cueillir et recueillir : Anthologies et pratiques anthologiques dans la poésie arabe classique"

Dates :
Mercredi 12 avril 2023 - 08:30 - 17:00
Lieu :
Inalco, Maison de la Recherche, Auditorium Dumézil (2, rue de Lille, Paris 7ème)
Modalités : Présentiel
  • Entrée libre (dans la limite des places disponibilites)

L'Institut national des langues et civilisations orientales – Centre d'Etudes et de Recherche Moyen-Orient, Méditerranée (CERMOM, EA 4091), a le plaisir de vous convier à la journée d'étude : "Cueillir et recueillir : Anthologies et pratiques anthologiques dans la poésie arabe classique"

PARTICIPANTS

  • Ibrahim Akel (Université Sorbonne nouvelle, CEAO) « Sukkardân al-ʿuššâq d’Uways al-Hamawî (m. 910/1504) : une anthologie inédite » [en arabe]
  • Loïc Bertrand (Inalco, CERMOM) « Structure et enjeux du Kitâb Tayf al-khayâl d’al-Šarîf al-Murtadâ (m. 436/1044) »
  • Brigitte Foulon (Université Sorbonne nouvelle, CEAO) « Collecter et conserver la poésie en des temps troublés : un âge d'or de l'anthologie andalouse sous les Almoravides »
  • Timothée Gaeremynck (Inalco, CERMOM) « Qui croire ? Les commentaires de la Hamâsa d'Abû Tammâm (m. 231/845) »
  • Mathias Hoorelbeke (Inalco, CERMOM) « Al-labîb takfîhi l-išâra : composition et fonction de l'anthologie poétique finale dans la Sulwat algharîb d'Ibn Maʿsûm (m. 1708) »
  • Iman Messaoudi (Inalco, CERMOM) « Le rôle des anthologies dans l’édition d’un dîwân : l’exemple de “ʿazafta bi-Aʿšâšin” d’alFarazdaq (m. 110/728) »
  • Julien Sibileau (Inalco, CERMOM) « La pérégrination du vers : Quelques réflexions à propos de la transmission de la poésie arabe à l'époque classique »
 
mission
Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France.
 
 

DESCRIPTIF DE LA MANIFESTATION SCIENTIFIQUE

Si la littérature arabe classique ne dispose pas de terme global pour désigner les anthologies, c’est peut-être que l’essentiel de son corpus se compose de compilations et de sélections. Loin d’être un cas à part ou une activité spécifique dans le champ littéraire, la pratique anthologique est un trait essentiel de la fréquentation et de la production des textes chez les lettrés arabes médiévaux, et en particulier en matière d’adab.

Cette journée d’étude sera consacrée au cas particulier des anthologies poétiques dans la littérature arabe médiévale (muḫtārāt, maǧmūʿāt, dawāwīn, ḥamāsāt, etc.). En effet, à côté des dīwān-s rapportant les poèmes in extenso, les anthologies sont l’une des voies de conservation et de diffusion de la poésie, par quoi elle nous est parvenue. Leur nombre, leur importance et leur succès tout au long de l’époque classique témoignent plus largement d’un certain rapport à la poésie qui s’incarne dans la diversité des pratiques anthologiques.

« Collection de fleurs choisies » en botanique, l’anthologie pose avant tout la question du choix, puis de la collection : recueillir d’abord et agencer ensuite. Dans l’étude qu’il consacre aux anthologies, dont il esquisse un panorama global et parmi lesquelles il se propose de distinguer des catégories ou des genres, Bilal Orfali note la grande liberté des compilateurs, qui paraissent poursuivre chacun un but propre plutôt que de suivre des règles définies. Telle liberté pose précisément la question du principe ou du critère ayant présidé au choix d’un auteur : de quelle façon sélectionner les vers, organiser un recueil, et dans quel but ? Autrement dit, comment et pourquoi composer des anthologies poétiques ?
En y incluant des poèmes entiers ou seulement des fragments, sans classement apparent ou en classant les pièces par thèmes poétiques (maʿānī al-šiʿr), finalités (ġaraḍ), rimes (qāfiya) ou selon d’autres critères, les façons de faire des anthologues sont multiples. Rendre compte d’un patrimoine littéraire, le conserver et le rendre accessible, éduquer un lectorat et fournir un échantillon représentatif de la poésie sont autant de motifs qui semblent avoir animé les anthologues. Mais composer une anthologie, c’est aussi s’inscrire dans la tradition poétique, la continuer et surtout s’y faire une place. Art du choix et de l’agencement, ce type de recueil, où se dévoile un musée imaginaire, permet en effet d’afficher sa fréquentation de la poésie, d’en donner sa vision, et par là même d’asseoir sa légitimité littéraire et de s’affirmer en tant que lettré.
 
Nous nous intéresserons donc aussi bien aux anthologies elles-mêmes, à leur économie interne et aux genres d’anthologies (iẖtiyārāt comme les Muʿallaqāt, les Mufaḍḍaliyyāt ou les Aṣmaʿiyyāt, Ḥamāsa-s, recueils thématiques de maʿānī, ou de vers difficiles, abyāt al-maʿānī...) qu’aux spécificités et aux qualités du matériau poétique qui permettent ou suscitent une telle pratique (maʿānī, aġrāḍ, idéal de l’identité du vers et de l’énoncé...), mais également à la littérature de commentaire appelée par cette pratique anthologique, qui cherche à restituer des principes explicatifs des vers (šurūḥ, aẖbār, kutub al-naqd...).
Les contributions pourront ainsi consister en l’étude d’un thème poétique (maʿnā) d’une anthologie à l’autre ou porter sur une anthologie en particulier, sur la manière d’y recourir dans la recherche ou l’édition, sur la dimension paradigmatique voire prescriptive des anthologies, ou encore sur l’approche anthologique elle-même et ce qu’elle dit de la littérature arabe médiévale.
Bilal Orfali, « The Art of Anthology in Premodern Arabic Literature », dans The Anthologist’s Art: Abū Manṣūr al-Thaʿālibī and his Yatīmat al-dahr, Leiden / Boston, Brill, 2016.


PROGRAMME

  • 8h30-8h45 – Accueil des participants
  • 8h45-9h – Ouverture de la journée
  • 9h-9h45 : Brigitte FOULON (Université Sorbonne nouvelle, CEAO) « Collecter et conserver la poésie en des temps troublés : un âge d'or de l'anthologie andalouse sous les Almoravides »
  • ​9h45-10h30 : Julien SIBILEAU (Inalco, CERMOM) « La pérégrination du vers : Quelques réflexions à propos de la transmission de la poésie arabe à l'époque classique »
 
  • 10h30-10h45 : Pause
 
  • 10h45-11h30 : Ibrahim AKEL (Université Sorbonne nouvelle, CEAO) « Sukkardân al-ʿuššâq d’Uways al-Hamawî (m. 910/1504) : une anthologie inédite » [en arabe]
  • 11h30-12h15 : Mathias HOORELBEKE (Inalco, CERMOM) « Al-labîb takfîhi l-išâra : composition et fonction de l'anthologie poétique finale dans la Sulwat algharîb d'Ibn Maʿsûm (m. 1708) »
     
  • 12h15-14h15 : Déjeuner
 
  • ​14h15-15h : Iman MESSAOUDI (Inalco, CERMOM) « Le rôle des anthologies dans l’édition d’un dîwân : l’exemple de “ʿazafta bi-Aʿšâšin” d’alFarazdaq (m. 110/728) »
  • 15h-15h45 : Timothée GAEREMYNCK (Inalco, CERMOM) « Qui croire ? Les commentaires de la Hamâsa d'Abû Tammâm (m. 231/845) »
 
  • 15h45-16h : Pause
     
  • 16h-16h45 : Loïc BERTRAND (Inalco, CERMOM) « Structure et enjeux du Kitâb Tayf al-khayâl d’al-Šarîf al-Murtadâ (m. 436/1044) »
    16h45-17h : Clôture de la journée 



ORGANISATION

 

CONTACT

timothee.gaeremynck@inalco.fr

Département :
Equipe de recherche :

Type : 

  • Colloques et journées d'étude
Région du monde :
Proche Orient, Moyen Orient et Maghreb