Journée d’études Modes et degrés d’individuation dans la construction des expressions référentielles

Dates :
Samedi 21 novembre 2015 - 09:30 - 17:00
Lieu :
INALCO - 65 rue des Grands Moulins - Salle 3.15
Cette première journée d’études sur la thématique proposée se situe dans le cadre des travaux menés au sein de l’axe 1 de SeDyL « L’énoncé et ses composantes : formes, agencements, référenciation ».
La notion centrale autour de laquelle se construit notre réflexion pour cette journée d’études est celle d’individuation: nous entendons par là la chaîne des opérations d’ordre quantitatif et qualitatif qui permettent à partir d’une notion de nature prédicative, définissant une manière d’exister (« être chien »), de construire des expressions référentielles désignant ce qu’on peut appeler des « unités d’existence » (« un/le/ce… chien »).
Parmi les marques directes ou indirectes mises en œuvre dans ce processus d’individuation nous nous intéresserons plus particulièrement à celles qui sont internes au groupe nominal : actualisateurs (articles, classificateurs, indéfinis, démonstratifs…) / déterminants lexicaux / marques de nombre (pluriel, duel) / réduplication / affixes (nominalisants, singulatifs vs collectifs, appréciatifs, …) / schèmes accentuels, etc.
Nous essaierons notamment de mettre en évidence les contraintes sur l’ordre et la nature des opérations mises en œuvre, engendrées par les propriétés typologiques propres à chaque langue:
langues à polarité verbo-nominale (à des degrés divers) ou non ;
présence / absence d’articles ;
ordre des mots rigide ou flexible, etc.Au delà des différences constatées au niveau typologique, nous essaierons de mettre en évidence des mécanismes sous-jacents communs à travers l’étude des facteurs syntaxiques et discursifs conditionnant le degré d’individuation des expressions référentielles.
Nous nous intéresserons également aux cas de désindividuation d’une expression désignant un référent a priori individué, comme par ex. dans l’énoncé la troupe attend l’arrivée présidentielle vs l’arrivée du président.
Equipe de recherche :