Journée de la Russie

Dates :
Mercredi 11 mai 2016 - 10:00 - 21:30
Lieu :
Auditorium, hall du 2e étage, foyer
Programme : 

Auditorium

10h00
Ouverture
Dominique Samson, directeur du département d’études russes
Milena Boclé Reznikoff, présidente de l’association Russinalco

10h20-10h45
Conférence : Le plus grand Čum de tout le Taïmyr, une culture autochtone dans l'Arctique russe, entre nostalgie et optimisme
Intervenant : Yann Borjon-privé (GSRL)
Modérateur : Dominique Samson

10h50-11h20
Modérateur : Milena Boclé Reznikoff
Rencontre avec Pierre Tizien : L'industrie optique soviétique (1918-1991)
Modérateur : Milena Boclé Reznikoff
De la création de l'Institut Optique d'Etat en 1918 aux difficultés liées à la chute de l'URSS, cette conférence sera l'occasion de s'intéresser à la production de ces usines optico-mécaniques, maillon indispensable au développement de l'équipement militaire, scientifiques, et à moindre échelle, civile. Son évolution sera observée à travers le spectre d'une des usines les plus emblématiques, l'usine optico-mécanique de Krasnogorsk (KMZ). La dernière partie sera consacré à la présentation abondamment illustrée de la variété de production : Télémètre de visée pour la flotte, appareil photographique de cartographie et reconnaissance, photomitrailleuse, agrandisseur, reproduction, photosniper et autre viseur de char d'assaut.
Pierre Tizien : Après obtention d’une licence de russe à l’Inalco, Pierre est parti enseigner le français à Odessa, en Ukraine. Il y reste deux ans et s’y découvre une passion pour les optiques soviétiques. Passionné de photographie, Pierre est spécialiste du sujet et s'intéresse à tous les aspects de cette industrie souvent inconnue en occident.

11h25-12h05
La décennie Poutine : enjeux, bilan et perspectives de la Russie des années 2010
Les années 2010-2016 sont elles le creuset d’une résurgence russe au sein de la scène
internationale ? Des interventions caucasiennes au conflit syrien, la Russie semble aujourd’hui montrer avec force qu’elle domine le jeu des puissances. Que dire de la stratégie russe actuelle ? Suit-elle une quelconque logique débouchant sur une vision à long terme de la puissance russe, et ce malgré ses multiples fragilités ? Ou sommes nous face à un réel
ovni géopolitique ? 
Modérateur : Julie Deschepper
Intervenants : Adrien Nonjon, Jean Radvanyj, Godefroi Engelberg (Inalco, Paris IV)
Adrien NONJON est étudiant à l’Inalco et étudiant en Master  Histoire des Relations Internationales à Paris IV Sorbonne, Adrien est grand amoureux des espaces orientaux européens et russes, dont il cherche à comprendre et théoriser les logiques stratégiques et diplomatiques sans cesse en mutation.
Godefroi ENGELBERG est passionné d'Histoire et d'histoire militaire, Godefroi s'est intéressé très tôt à la Russie et à la langue russe, qu'il a étudié en licence à l'Inalco.
Actuellement inscrit à l'Institut Français de Géopolitique, il travaille sur la crise ukrainienne, sujet de son mémoire de Master 1.

12h10-13h00
La Russie, quel défi pour les droits de l’Homme ?
Modérateur : Milena Boclé Reznikoff
Nadejda Koutepova (Planet of Hopes), Elie Simonian (ex FIDH), FIDH, ECHR/MAE, Cécile Vaissié, Rencontre-débat autour des droits de l’homme en Russie et de la politique répressive du Kremlin.
Nadejda KOUTEPOVA est originaire de la région de Tchelyabinsk, Nadejda est la fondatrice de l’organisation non-gouvernementale « Planète d’espoirs », elle a reçu l’asile politique en 2016, après que l’ONG a été condamnée en Russie suite à la loi sur les « agents de l’étranger ». Elle défend les droits des victimes du nucléaire en Russie.
Elie SIMONIAN est étudiant en droit et relations internationales à la Sorbonne, Elie a notamment travaillé au sein de la FIDH, se spécialisant dans la politique répressive du Kremlin des dernières années. 

14h00-14h25
Être chercheur hic et nunc 
Modérateur : Milena Boclé Reznikoff
Dominique Samson (CREE), Emilie Maj (GSRL)
Le travail de terrain – aventures, méthodes, histoires et vie du quotidien avec les autochtones…
Dominique SAMSON NORMAND DE CHAMBOURG est spécialiste des études sibériennes, Dominique est maître de conférences à l’Inalco. Ses recherches sont consacrées
essentiellement aux relations russo-autochtones en Sibérie (sub)arctique, à l’oeuvre missionnaire orthodoxe et évangélique, à la littérature de voyage et à l’indépendantisme sibérien. Il est également traducteur de la littérature autochtone.
Emilie MAJ est spécialiste de la Yakoutie, Emilie dirige les éditions Boréalia.

14h30-14h55
Modérateur : Dominique Samson Normand de Chambourg
Le défi de la transmission orale en Oudmourtie
Marie Verbois (Inalco)
Départs pour la ville, rupture intergénérationnelle, mariages mixtes,...la transmission orale chez les oudmourtes fait face à de nombreux obstacles qui ne sont pas pour autant synonyme de disparition mais plutôt de changement.
Marie VERBOIS est étudiante en anthropologie à l’Inalco, Marie se passionne pour l’Oudmourtie et cible ses recherches sur la transmission orale chez les oudmourtes. 

15h00-15h55
Modérateurs : Tatiana Ossipenkova et Milena Boclé Reznikoff
L’édition de la littérature russe en France aujourd’hui
(éditions Syrtes, l’observateur russe, Louison Editions…).

16h00-16h25
Modérateur : Milena Boclé Reznikoff
Le nid étymologique des mots russes et français avec la racine *leip de même origine
Tatiana Galochkina (MGU)
Le russe et les langues d’Europe de l’Ouest sont de la même famille, c’est à dire proviennent d’une même langue-ancêtre indoeuropéenne. La racine proto-indoeuropéenne
*leip se retrouve donc en tchèque, en russe, en allemand... C’est l’étude de ce préverbe *leip en russe (comme par exemple dans lepit’ (sculpter, modeler)) en lien avec les mots français de même origine présentant aussi la racine *leip qui constituera l’objet de cette conférence,
Tatiana GALOCHKINA est professeur de vieux slave et de latin à Moscou, Tatiana est passionnée d’étymologie. L’enseignement et la linguistique sont ses deux spécialités, et c’est sous la direction du MGU qu’elle écrit sa thèse, comparant les origines étymologiques du russe et du français.

16h30-17h10
Modérateur : Milena Boclé Reznikoff
Autour du théâtre russe contemporain et de Yury Klavdiev
Anthony Folkmann, Sofya Petrichenko (Inalco)
Présentation du projet de collaboration d’Anthony et Sofia, de la pièce et de l’auteur, petit débat sur le théâtre russe contemporain, « atelier » de traduction de l’oeuvre de
Yury Klavdiev Grogne et aboie ».
Anthony FOLKMANN est diplômé en 2015 d’une licence et d’un master LLCER russe à l’Inalco, Anthony se spécialise dans le théâtre et s’intéresse notamment à
l’oeuvre du dramaturge soviétique Viktor Rozov (1913-2004). Il a aussi consacré son mémoire de fin d’études aux grandes mises en  scène russes de la pièce Le Revizor de Nicolas Gogol (par Stanislavski, Meyerhold, Fokine...).
Il fonde en 2015 la compagnie de théâtre « Ensemble Balagan ».
Sofya PETRICHENKO : après un Master en sciences politiques à Moscou, Sofya décide de partir à Paris pour élargir son champs de recherche et y ajouter le Théâtre. Deux ans d'études théâtrales à Paris III lui ouvre l'univers de la dramaturgie contemporaine et de la traduction théâtrale. En 2015 elle obtient un Master en arts et littérature à l'Inalco.
Membre du comité russe de la Maison Antoine Vitez, elle se spécialise sur les nouvelles écritures russes et les recherches interdisciplinaires qui réunissent les arts et les sciences humaines.

18h00-18h25
Lecture : Grogne et aboie, Yury Klavdiev
Anthony Folkmann, Sofya Petrichenko

18h30-18h55
Chant lyrique
Valérie Nébon (chant)
Cyril Guion (piano)

19h00-19h10
Poèmes
Natalya Massey

19h15-19h40
Chants populaires russes
Ensemble LADO polyphonie 
Lad est un mot ancien qui désigne dans les langues slaves l’harmonie et l’accord. La forme Lado est souvent utilisée dans les refrains des chansons, où elle renvoie vraisemblablement à Lada, déesse slave de l’amour et de la fertilité. C'est donc avec l'amour que l’ensemble LADO partage avec le public la polyphonie traditionnelle
des peuples d’Europe de l’Est. LADO interprète les chansons enregistrées dans des villages auprès des derniers détenteurs de la tradition, en préservant le dialecte et le style locaux.
Depuis sa création en 2002, l’ensemble LADO réunit des personnes de cultures et d’origines diverses – Russes, Ukrainiens, Français, Malgaches, Italiens, Anglais, Arméniens.

19h45-20h10
Instant musical
Laura Séré, Quentin Davidoux, dits « Les Séridoux »
Armés de leur guitare, Quentin et Laura ont formé leur duo exceptionnel exceptionnellement pour la Journée de la Russie. Avec un répertoire riche en chansons que-tout-le-monde-connaît et en ballades russes.
Département :

Type : 

  • Evènements culturels
Langue :
Région du monde :
Europe et Eurasie