Mondes en marge : les communautés autochtones au XXIème siècle

Dates :
Mardi 3 décembre 2019 - 10:30 - 20:00
Lieu :
Inalco, PLC (65, rue des Grands Moulins), Auditorium

Sibérie, Taïwan, Chine, Nouvelle-Calédonie, Australie

Selon l'UNESCO, les peuples autochtones représentent environ 370 millions d’individus, 22% des terres de la planète et quelque 4 000 des 7 000 langues vivantes. À l'occasion de l'année internationale des langues autochtones, cette première édition des "Mondes en marge" de l'Inalco veut rendre compte d’une expérience humaine en interaction avec des cultures dominantes et la contemporanéité, à travers l’exemple de communautés en Sibérie, à Taïwan, en Chine, en Nouvelle-Calédonie et en Australie, présentées par des films et des spécialistes et suivis d’échanges avec la salle. Un événement organisé de manière collaborative avec les parcours Anthropologie, Environnement, Enjeux Mondiaux, Linguistique, Violences Migrations et Mémoire de l’Inalco.

PROGRAMME


10h30 – Introduction  
 
11h-12h30 : Sibérie
 
7 chants de la toundra de Markku Lehmuskallio Anastasia Lapsui, (2001, 76 min)
 
À partir de sept chants, Anastasia Lapsui et Markku Lehmuskallio déploient une fresque méconnue : l'histoire des Nénètses des toundras, éleveurs de rennes nomades de l'Arctique sibérien, tour à tour sujets de l'Empire russe, citoyens de l'Union soviétique et de la Fédération de Russie. Entre silence, résistance et adaptation, les Nénètses s'ingénient à explorer toutes les voies possibles pour réguler les maux venus de la Grande Terre  (la Russie).
 
Ce film sera suivi d’échanges avec Dominique Samson Normand de Chambourg
 
Cabane en bois avec chiens de traîneaux en Sibérie

 
12h30-14h : pause repas
Public et intervenants sont chaleureusement invités à poursuivre les discussions autour d’un buffet dans le foyer de l’auditorium.
 
14h-15h30 : Taïwan et la Chine
 
Muakai’s wedding (2018, 59 min) de Chia-yu Hu
 
En 1932, le « pilier sacré » Muakai de la famille royale du village de Kaviyangan fut acquis par l’Université impériale Taihoku (ensuite devenue l’Université Nationale de Taiwan), où il resta silencieusement dans un coin du musée d’anthropologie. En 2014, le professeur Chia-yu Hu se rendit au village pour rencontrer ses habitants et discuter du statut de Muakai. A l’issue de ces rencontres, une cérémonie de mariage fut organisée en septembre 2015 à l’Université Nationale de Taiwan. Que signifie cette cérémonie pour la communauté indigène, l’université et la société ?
 
Ce film sera suivi d’échanges avec Catherine Capdeville et Sarah Coulouma sur la situation à Taiwan et en Chine.
 
Affiche film Mukai
 
 
Les participants sont invités par ailleurs à assister à la conférence de Sarah Coulouma le mercredi 4 décembre 2019, de 15h à 17h en amphi I à l’Inalco sur les Wa, intitulée « Négociations entre société locale et acteurs extérieurs ».
 
 
15h30-16h : Pause café
 
16h-17h30 : Nouvelle-Calédonie
 
Le retour d’Ataï (2017, 71min) de Mehdi Lallaoui
 
Ataï fut le chef de la première grande insurrection kanak dans le dernier quart du XIXe siècle. Tué et décapité par les forces de la répression coloniale, sa tête fut transportée en France, soi-disant perdue dans les musées, et à force de demandes, « retrouvée » en juin 2011. Ce documentaire raconte l’histoire de cette révolte, de la spoliation des terres, de l’esclavage… et la recherche de cette tête, jusqu’à sa restitution à ses descendants en Nouvelle-Calédonie.
 
Ce film sera suivi d’échanges avec Isabelle Leblic.
 
Représentation d'un visage d'homme en peinture

 
17h30-18h : pause café
 
18h-20h : Australie  
 
Lajamanu (2018, 60min) de Barbara Glowczewski
 
En dansant et chantant, les Warlpiri et leurs voisins du désert central australien disent voyager sur les pistes des voyages de leurs ancêtres totémiques qu’ils appellent Jukurrpa Rêves. Ceux-ci sont les devenirs rêvés de toutes les formes du vivant, et des Images-forces, animales, végétales, minérales ou atmosphériques qui se matérialisent à la naissance de chaque enfant. Une topologie spatio-temporelle complexe relie ces pistes terrestres aux mouvements des étoiles. Le film Lajamanu invite à voyager dans la multiplicité des temps vécus par les Warlpiri qui habitent dans cette communauté du désert central australien où ils ont été sédentarisés de force dans les années 1950, à travers les images d'archives, dont certaines filmées par l'anthropologue depuis 40 ans, donnant ainsi à ce documentaire une dimension affective, complice, personnelle très forte à son engagement scientifique.
 
Ce film sera suivi d’échanges avec la réalisatrice, Barbara Glowczewski.
 
Deux hommes face à une colline
 
12h00 - 16h00 : Maghreb

Stand "Maghreb, terre Amazigh : cas du Maroc et de la Tunisie"

Au Maghreb, la diversité du textile est exceptionnelle et n’a pas d’autre équivalent dans le monde méditerranéen. Les textiles du Maroc et de la Tunisie reflètent non seulement leur histoire, mais aussi le climat : tissus fins pour l’été et chauds lainages pour l’hiver. Les tapis de laine Amazigh parlent du savoir-faire de ces peuples. Les traces de l’histoire antique apparaissent sur les robes drapées des femmes.
Venez découvrir cet héritage culturel riche des terres Amazighs et profitez pour prendre des photos avec des tenues Marocaines et Tunisiennes.
 
Tissu Amazigh klim Tunisie
 
Parcours Mondes en marge

Type : 

  • Conférences, tables rondes, ateliers
Région du monde :
Asie et Pacifique
Europe et Eurasie