Mythes d’origine dans les civilisations de l’Asie

Dates :
Jeudi 6 décembre 2018 - 09:30 - Vendredi 7 décembre 2018 - 17:00
Lieu :
Inalco (2, rue de Lille) et Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (23, quai de Conti)
Mythe indien d’origine, Pattadakal, Lingodbhavamurti, VIIIe s. CE


L'Inalco accueille le colloque international organisé par le Centre d’étude et de Recherche sur les Littératures et les Oralités du Monde (CERLOM), la Société asiatique et l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Jeudi 6 décembre - 9h30-17h15 - Inalco  - Salons de la Maison de la recherche - 2, rue de Lille - 75007 Paris
Vendredi 7 décembre - 9h30-17h00- Palais de l'Institut de France - Grande Salle des séances - 23, Quai de Conti - 75006 Paris
 

Mythes d’origine dans les civilisations de l’Asie

Un proverbe indien dit qu’il ne faut pas chercher l’origine d’un fleuve, ni l’origine d’un saint. L’observation directe conduit à peu de chose. Mais l’esprit va au-delà. Il crée un mythe. Qui n’a pas rêvé de son origine, de l’origine d’une nation, d’une langue, d’un thème littéraire ou artistique, de l’origine de l’homme, de l’origine du monde, de l’origine des dieux ? Le mythe n’est cependant pas le rêve incontrôlé. Il est un imaginaire qui transpose la nature profonde d’une âme humaine, d’une société, d’une religion, d’une civilisation. Un mythe d’origine définit un commencement, pose une limite initiale. Or la raison ne peut concevoir une origine absolue. Un mythe d’origine pose un jalon, un repère dans un continuum de temps ou d’espace. Chaque civilisation d’Asie dit par un mythe d’origine quel repère elle a choisi pour le début de son histoire. Et ceci est révélateur des caractères dans lesquels elle s’affirme.


Inscriptions dans la limite des places disponibles

Type : 

  • Colloques et journées d'étude
Région du monde :
Asie et Pacifique