Paroles de migrants : Enjeux littéraires, économiques et politiques des textes de migrants (Malaisie/Asie)

Dates :
Jeudi 28 mars 2019 - 09:00 - 18:00
Lieu :
Inalco, 65 rue des Grands moulins 75013 Paris - Salle des conseils (4.24)
Journée d’études

Paroles de migrants : Enjeux littéraires, économiques et politiques des textes de migrants (Malaisie)


Une manifestation proposée par l’Inalco et l’Institut Pondok Perancis. Un événement du réseau international de recherches Asean China Norms (CNRS), 2019-2023.
 
Organisateurs de la journée d’étude : Etienne Naveau (CERLOM) & Elsa Lafaye de Micheaux (CASE)

 
S’il est une littérature qui a mauvaise presse, c’est bien la littérature référentielle, échappant doublement au prestige de la fiction romanesque et de la poésie lyrique. Ce genre de littérature peut se voir accusée de n’avoir valeur que de témoignages ou de documents, à l’usage des historiens ou des anthropologues. Mais ce soupçon qui pourrait porter a priori sur les poèmes de ces migrants originaires de huit pays d’Asie et s’exprimant dans une dizaine de langues différentes, ayant cherché refuge en Malaisie, nous paraît triplement infondé : d’abord dans sa conception de la littérature, ensuite dans le regard porté sur l’expérience des migrants, enfin dans l’évaluation esthétique de leurs productions. Au monument qu’est censé être le texte littéraire, prétendument autotélique, s’opposerait alors le document, le « simple » témoignage, dont le seul intérêt serait de servir de source éclairant un contexte anthropologique, social ou historique. Une telle dichotomie mérite d’être mise en question et cette journée d’étude sera l’occasion de rassembler traducteurs, chercheurs et un public intéressé pour, à partir de la Malaisie, apparaissant ici un creuset de l’Asie, questionner à l’échelle d’autres aires culturelles, l’expression de l’expérience humaine et sociale de la migration.  
 
 
Thématique(s) scientifique(s) : Evaluation esthétique et traduction des poèmes de migrants ; Ethnographie et économie politique de la migration de travail en Asie du Sud-est ; Droits humains et condition migrante.
 
« Paroles de migrants »
 
La Journée d’étude Inalco sur l’écho poétique des voix de migrants est organisée à l’occasion de la parution de la traduction en français de « Voices of the Displaced », une anthologie multilingue de poèmes de migrants de toute l’Asie en Malaisie. A l’origine, il s’agit d’une publication de Gerakbudaya (2017), éditeur malaisien. 

La traduction, entamée au printemps 2018, a donné lieu à des collaborations rares voire inédites entre différents départements de langue de l’Inalco à partir du persan, de l’ourdou, du bengali, du tamoul, de l’indonésien, du philippin, etc. En croisant des perspective linguistiques et littéraires, ethnographique et d’économie politique, le sujet s’inscrit ainsi directement dans les problématiques du Centre d’Etudes et de Recherche sur les Littératures et Oralités du Monde qui place la recherche sur les cultures écrites et orales au croisement des sciences humaines et des sciences sociales. L’origine malaisienne de la publication qui sert de point de départ à la journée d’études, offre aussi l’occasion, à travers la collaboration avec le Centre Asie du Sud-Est, de mettre à l’honneur les lettres malaisiennes peu abordées en France. Elle offre aussi l’opportunité de revenir sur la condition migrante, et en particulier sur la migration de travail et les politiques migratoires, en Malaisie et en Asie du Sud-est. 

En effet, la Malaisie s’est emparée dès 2015 de l’expérience singapourienne de la « Migrant Workers Poetry Competition » organisée par Shivaji Das, créée en 2014 pour l’élargir aux enfants et aux réfugiés. De telles compétitions ont aussi eu lieu depuis à Hong Kong et à Abu Dhabi dont le développement repose de manière massive sur le travail migrant. Editée par Sharanya Premanathan and Tshiung Han See qui sera présent à la journée d’études, l’anthologie propose une sélection de poèmes issus de la compétition de 2015 et 2016. Elle a été publiée, en langue d’origine accompagnée de la traduction anglaise, par Gerakbudaya.

Les problèmes spécifiques de traduction de ces poèmes issus de toute l’Asie, parfois écrits dans des langues très minoritaires ou dans un anglais d’emprunt ; la question du statut de ces œuvres et le référencement sociologique ou anthropologique de leurs auteurs ont été au centre de cette expérience délicate et collective de traduction. Ils seront explorés de manière plus systématique au cours de cette journée d’étude qui s’inscrit dans un courant de nouveaux travaux qui parcourent les études des migrations contemporaines en Asie en donnant la parole aux migrants, comme par exemple aux domestiques. En atteste notamment le très récent « At a Moment’s Notice, Indonesian Maids Write on Their Lives Abroad » édité par Jafar Suryomenggolo (NIAS Press, fév. 2019, Copenhague).
 
L’Institut Pondok Perancis a accueilli à Kuala Lumpur la première manifestation relativement à la traduction de ces poèmes : « Displaced Wordsmiths » le 25 août 2018, en présence d’Etienne Naveau, de Tshiung Han-See, d’Elsa Lafaye de Micheaux et de la maison d’édition malaisienne Gerakbudaya (Petaling Jaya).
 

Programme
 
9h
Accueil des participants : Jérôme Samuel (Vice Président de l’Inalco) et Kadhim Jihad Hassan (CERLOM)

9h15                
La trajectoire d’une œuvre collective : faire résonner en France les poèmes des migrants de Malaisie
Han-See Thsiung et Elsa Lafaye de Micheaux
 
9h30-10h45
Exprimer la condition migrante (1)  Enjeux linguistiques et de traduction des poèmes de migrants 
table ronde présidée par Marie Vrinat
Table ronde de traducteurs impliqués dans l’ouvrage : Michel Adine ; Maïté Fréchard ; Timour Muhidine ; Hélène Poitevin ; Serge Streicher.
 
Pause café 
 
11h-12h15
Exprimer la condition migrante (2) Une évaluation littéraire
table ronde présidée par Kadhim Jihad Hassan
Timour Muhidine ; Etienne Naveau ; Mourad Yelles.

12h15-12h30
Editer les voix de l’exil, projet poétique et politique
Pierre Kobel (Editions Bruno Doucey)
 
Pause déjeuner  
 
14h15-15h
Lecture de 10 poèmes extraits du livre Voices of the Displaced (en langues originales ; en français) : Maïté Fréchard ou Serge Streicher (français) ; Elsa Lafaye de Micheaux (français) ; Katarina Mellyna Tjiptarahardja (indonésien) ; Valérie Lavoix (chinois) ; Etienne Naveau (français ou indonésien) ; Shahzaman Haque (ourdou) ; Han-See Thsiung (anglais) ; Parthiban Muniandy (tamoul) ; André Laliberté (anglais).
 
Pause café 
 
15h15-16h30 
Exprimer la condition migrante (3)  Exploitation économique, invisibilité politique et marginalité sociale : éloge du temporaire
table ronde présidée par Chloé Froissart
Malaisie–Indonésie : Elsa Lafaye de Micheaux ; Parthiban Muniandy 
Monde chinois : André Laliberté ; Eric Florence
 
16h30-17h
Discussion et conclusion générale
 
 
Table d’éditeur

Liste des intervenants (à la journée littéraire ou au projet de traduction)
 
O/Jérôme Samuel, Professeur des Universités, Inalco, CASE, langue & culture indonésiennes.
Kadhim Jihad Hassan, poète, essayiste, traducteur et professeur des universités à l’Inalco (CERLOM), littérature arabe et traduction littéraire.
Thsiung Han-See, Kuala Lumpur, Malaisie, Collecting and editing migrants’ poem. A Malaysian journey.
Elsa Lafaye de Micheaux, Maître de conférences en économie politique, U. Rennes 2, CASE, co-directrice du Pondok Perancis et responsable de l’IRN Asean China Norms.
Etienne Naveau, Professeur des universités, Inalco (CERLOM), langue & littérature indonésiennes.
 
T1/ Marie Vrinat, Professeur des Universités, Inalco, langue et littérature bulgares, théorie critique de la traduction littéraire.
Timour Muhidine, Maître de conférences, Inalco (CERMOM), littérature turque et ottomane.
Helène Poitevin, traductrice de l’indonésien et bibliothécaire du Fonds Asie du Sud-Est, maison de l’Asie, CASE, CNRS ; Katarina Mellyna Tjiptarahardja, Lectrice d’indonésien, Inalco ; Michel Adine ; Serge Streicher ; Maïté Fréchard, diplomés de l’Inalco et traducteurs de l’indonésien.
 
T2/Mourad Yelles, Professeur des universités, Inalco (LACNAD), spécialiste de littérature arabe maghrébine, auteur de la préface de l’ouvrage traduit.
Timour Muhidine, Maître de conférences, Inalco (CERMOM), littérature turque et ottomane.
 
E/ Pierre Kobel, auteur de la co-anthologie « Passagers d’Exil », Bruno Doucey édition.
 
L/Shahzaman Haque, Maître de conférences, Inalco (PLIDAM), Adjoint au directeur du département de l'Asie du Sud et de l'Himalaya, responsable de la section d’ourdou.
Valérie Lavoix, Maître de conférences, Inalco (IFRAE), langue et littérature chinoises.

Philippe Benoît, Maître de conférences, Inalco (CERLOM), langue, littérature et civilisation bengali
Amir Moghani, Maître de conférences, Inalco (CERLOM), théorie, didactique, histoire et critique de la traduction (persan).

 
T3/Chloé Froissart, Maître de conférences en sociologie politique à l’Université Rennes 2 (EREMIT), membre d’Asean China Norms, et auteur de « La Chine et ses migrants », Presses universitaires de Rennes.
Parthiban Muniandy, Socioanthropologue des migrations, Sarah Lawrence College, New York, membre d’Asean China Norms. Auteur de Politics of Temporary (SIRD, Kuala Lumpur, 2015) et de la postface de l’ouvrage traduit.
André Laliberté, Chaire d’études taiwanaises, Faculté de sciences politiques, U. Ottawa : Travailleuses migrantes d’Asie du Sud-est à Hong Kong, Shanghai et Taiwan. 
Eric Florence, Centre d’Etudes français sur la Chine contemporaine, Hong Kong (Umifre n°18 CNRS-MAEDI), membre d’Asean China Norms : Ecrits et représentations des migrants ruraux chinois à Shenzen.
 
Equipe de recherche :

Type : 

  • Colloques et journées d'étude
Région du monde :
Asie et Pacifique