Rencontre avec l'écrivain Pablo Landeo Muñoz

Dates :
Mardi 2 avril 2019 - 18:00 - 20:00
Lieu :
Inalco, PLC (65, rue des Grands Moulins), Auditorium
Portrait de Pablo Landeo Muñoz
Portrait de Pablo Landeo Muñoz © Dalia Espino

Carlos Amézaga, Ministre conseiller à l’ambassade du Pérou, prononcera un discours d’ouverture

Présentation de l'ouvrage Aqupampa en français par César Itier suivie d’un dialogue avec l’auteur Pablo Landeo Muñoz en espagnol traduit simultanément en français et d’une lecture d’extraits en quechua surtitré en français.

Cette rencontre sera clôturée par un concert de musique andine proposé par le groupe Parisandes.

Mardi 02 avril, de 18h00 à 20h00 à l'auditorium de l’Inalco.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 
Première de couverture d'"Aqupampa" de Pablo Landeo Muñuz
Pablo Landeo Muñoz, "Aqupampa", Lima, Pakarina Ediciones – Institut Français d’Etudes Andines, 2016

Aqupampa de Pablo Landeo Muñoz est le premier roman écrit en quechua et lauréat 2018 du prix national pour une œuvre en langue originaire du Ministère de la culture du Pérou. Langue de tradition orale très riche, le quechua littéraire écrit avait jusqu’à présent exploré les formes brèves comme la poésie, le conte et la nouvelle, en plus du genre théâtral. Ce roman est donc une première, d’autant plus que son auteur a fait le choix de ne pas le traduire en espagnol, allant ainsi à contre-courant de la tendance majoritaire chez les auteurs andins qui s’auto-traduisent dans un but de diffusion de leur œuvre. Pour Pablo Landeo, remettre sa langue maternelle au centre du processus d’écriture créative est un besoin, mais également une revendication dans un pays où s’exprimer dans cette langue andine est souvent source de discrimination. « Aqupampa » désigne les étendues de sable si caractéristiques des quartiers périphériques de Lima où l’immigration de l’intérieur du pays s’est installée progressivement, au fil des crises économiques, sociales et politiques de l’histoire du Pérou contemporain, notamment pendant les années du conflit armé interne entre les années 1980 et 2000. C’est dans cet espace de la migration, un espace andin à l’intérieur de la capitale historiquement construite comme hispanique et tournant le dos à son héritage quechua que se situe l’action d’Aqupampa, un roman qui mêle histoire d’amour, réflexions sur la force de reconstruction de lieux de vie dans un contexte de migration, la violence du groupe Sentier Lumineux et les mythes et légendes de la tradition orale quechua.

Biographie :
Pablo Landeo Muñoz (Huancavelica, 1959) est un poète, écrivain, professeur de quechua à l’Inalco et doctorant en anthropologie à la Sorbonne Nouvelle. Il dirige la revue littéraire et académique entièrement écrite en quechua Atuqpa chupan (« la queue du renard », en référence à la grande sagesse attribué à cet animal dans les Andes). Il a publié deux recueils de poésie en espagnol Los hijos de Babel en 2011 et Nocturnos en 2015, une édition critique de récits de sa région natale en quechua et en espagnol en 2013 sous le titre de Wankawillka, l’essai Categorías andinas para una aproximación al willakuy de 2014 sur la tradition orale andine et le roman Aqupampa de 2016, prix national de littérature en langue originaire de 2018 au Pérou.
 

Cette rencontre est organisée en collaboration avec la section Langues et Cultures des Amériques et l'association étudiante "Amériques" de l'Inalco.

 
Intervenants :
Pablo Andres LANDEO MUNOZ
Cesar ITIER

Type : 

  • Evènements culturels
Langue :
Région du monde :
Amériques