Financement

Notre offre est ouverte à tout public (salariés public/privé, professions libérales, intermittents, demandeurs d’emploi...) souhaitant suivre une formation à titre personnel ou professionnel.

De nombreux dispositifs permettent de financer les formations dans le cadre de la formation professionnelle continue.
 
Comment financer
 
 

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF a remplacé le droit individuel à la formation (DIF). Toutefois, les salariés ne perdent pas les heures acquises au titre du DIF et pourront les mobiliser jusqu'au 31 décembre 2020. Depuis le 1er janvier 2019, il est alimenté en euros et non plus en heures. Le CPF fait partie du compte personnel d'activité (CPA).
 
Depuis janvier 2019, les heures sont transformées en euros à raison de 15 € par heure.
 
Les actions de formations sont éligibles si elles sont certifiantes et qualifiantes. Cela concerne :
  • Les certifications enregistrées dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)
  • Les attestations de validation de blocs de compétences correspondant à une partie de certification inscrite au RNCP
  • Les certifications et habilitations enregistrées dans le répertoire spécifique correspondant à des compétences professionnelles complémentaires aux certifications professionnelles.
  • Les actions permettant de faire valider les acquis de l’expérience (VAE)
  • Les formations destinées aux bénévoles et volontaires en service civique pour qu’ils acquièrent les compétences nécessaires à l’exercice de leurs missions. Seuls les droits acquis au titre du compte d’engagement citoyen peuvent financer ces actions.
 
Si votre budget CPF est géré par l’AFDAS, rapprochez-vous de l’AFDAS (01 44 78 38 44) qui envisagera, si vos heures de CPF ne sont pas suffisantes, de combiner d’autres financements.
 
Pour aller plus loin sur le CPF, merci de cliquer ici.
 

Le CPF de transition

Le CPF de transition est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2019

Le CPF de transition, la mise en œuvre des projets de transition professionnelle

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a instauré le CPF de transition, qui se substitue au congés individuel de Formation (CIF) . Dans l’esprit de la loi, la formation professionnelle doit alors permettre à chaque salarié de pouvoir changer de métier et/ou de profession. Le projet de transition professionnelle donnera la possibilité de financer une formation certifiante. Pour être plus en phase encore avec les attentes des acteurs économiques, les acquis professionnels seront, aux termes de la loin mieux pris en compte pour ajuster la formation retenue au profil de chaque candidat. Pendant toute la durée de son projet de transition professionnelle, le candidat sera sous le statut de stagiaire de la formation professionnelle

Pour aller plus loin sur le CPF de transition, merci de cliquer ici.

Plan de développement des compétences

À compter du 1er janvier 2019 le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Il permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur, par opposition aux formations qu’ils peuvent suivre de leur propre initiative grâce à leur compte personnel de formation.
 
Deux types d’actions doivent être distinguées dans la plan de développement des compétences : les actions de formation obligatoires en application d’une convention internationale ou de dispositions légales et règlementaires et les autres actions de formation.

En parallèle, la notion d’action de formation est simplifiée, avec une nouvelle définition : l’action de formation est un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel.

Il est désormais possible de réaliser des formations en situation de travail (FEST), en plus des formations en présentiel ou en tout ou partie à distance.

Pour aller plus loin sur le plan de développement des compétences, merci de cliquer ici.

Les intermittents

Le plan de développement des compétences des intermittents du spectacle permet de financer, sous conditions, des actions d’adaptation, de développement des connaissances, ou de perfectionnement.

Pour aller plus loin sur les modalités de financement pour les intermittents du spectacle, merci de cliquer ici.

La promotion par l'alternance

La reconversion ou la promotion par alternance (ex-période de professionnalisation) vise à favoriser, par une formation en alternance, le maintien dans l'emploi des salariés les moins qualifiés.

L’alternance comprend deux types de contrats : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation qui répondent tous deux au même objectif de montée en compétence du salarié en combinant travail en entreprise et formation théorique.

Pour redynamiser des modalités de formation ouvertes aux salariés afin de favoriser leur évolution professionnelle et leur maintien dans l’emploi, la loi du 5 septembre 2018 crée un dispositif de promotion ou reconversion par alternance (Pro-A) qui se déroule dans les mêmes conditions que le contrat de professionnalisation (volume de formation minimal et maximal, durée maximale du dispositif, conditions du tutorat, etc.).

Pour aller plus loin dans la connaissance de vos droits, merci de cliquer ici.
Pour aller plus loin sur l'alternance, merci de cliquer ici.


 

L’Inalco propose 2 diplômes en alternance :



 

Les aides financières de Pole Emploi

AIF - Aide Individuelle à la Formation

Voir avec l’accord de votre conseiller Pole Emploi pour une demande de devis effectuée par l’organisme de formation sur le portail de l’emploi Kairos.

Pour aller plus loin sur l'aide individuel à la formation, merci de cliquer ici


VAE - Validations des Acquis de l'Expérience

 
Un formulaire de demande d’aide à la VAE est proposé par Pôle Emploi et rempli lors d’un entretien avec un conseiller. Pôle emploi intervient en complémentarité avec les financeurs régionaux dont le Conseil régional.

Pour aller plus loin sur l'aide individuel à la formation, merci de cliquer ici
 

Les autoentrepreneur

AIF - Aide Individuelle à la Formation

Voir avec l’accord de votre conseiller Pole Emploi pour une demande de devis effectuée par l’organisme de formation sur le portail de l’emploi Kairos.

Pour aller plus loin sur l'aide individuel à la formation, merci de cliquer ici



VAE - Validations des Acquis de l'Expérience

Un formulaire de demande d’aide à la VAE est proposé par Pôle Emploi et rempli lors d’un entretien avec un conseiller. Pôle emploi intervient en complémentarité avec les financeurs régionaux dont le Conseil régional.

Pour aller plus loin sur l'aide individuel à la formation, merci de cliquer ici. 

Les opérateurs de compétences (OPCO)

Avec la loi du 5 septembre 2018 les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) deviennent les opérateurs de compétences (OPCO) pour en faire des opérateurs au service des nouveaux besoins en compétences pour l’ensemble des entreprises et des salariés.

Pour aller plus loin sur les OPCO, merci de cliquer ici
Vous souhaitez trouver votre OPCO, merci de cliquer ici.


 

Le conseil en évolution professionnelle

Selon votre situation, vous devez vous adresser à l'un des organismes CEP habilité :
 
  •    Pôle emploi
  •    Association pour l'emploi des cadres (Apec)
  •    Mission locale
  •    CAP emploi (pour les personnes en situation de handicap).
 
Un salarié peut, de sa propre initiative et sans demander l'accord à son employeur, bénéficier d'un CEP en prenant rendez-vous de préférence avec un conseiller de l'Apec s'il est cadre, ou d'un Opacif dans les autres cas.
 
Chaque employeur doit informer ses salariés de la possibilité de recourir au CEP à l'occasion de son entretien professionnel.

Le Fongecif Île-de-France est également opérateur de droit du Conseil en Évolution Professionnelle jusqu’au 31 décembre 2019. Nous proposerons ainsi de nouvelles offres de services afin d’aider les personnes à faire le point sur leur situation professionnelle, mais aussi pour les accompagner dans la définition et la mise en œuvre de leur projet.
 
Pour aller plus loin sur le Fongecif, merci de cliquer ici