Financement

Notre offre est ouverte à tout public (salariés public-privé, professions libérales, intermittents, demandeurs d’emploi...) souhaitant suivre une formation à titre personnel ou professionnel.
De nombreux dispositifs permettent de financer les formations dans le cadre de la formation professionnelle continue.
 
Comment financer
 
Formations et diplômes
Formation continue
 

Le CIF

Le CIF, qu’est-ce que c’est ?
Le Congé individuel de formation (CIF) permet de se perfectionner professionnellement, de changer d’activité ou de secteur professionnel, d’acquérir une nouvelle qualification ou une qualification supérieure. Les stages qui s’inscrivent dans le cadre du CIF peuvent avoir une durée de 3 semaines à plusieurs mois.

Le CIF, comment ça marche ?
Le CIF permet à tout salarié de suivre, à son initiative et à titre individuel, une action de formation. Pour en bénéficier, le salarié doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à son employeur 3 mois avant le début de la formation, selon une procédure déterminée. Le dossier est ensuite à transmettre à un organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF, qui se réunit à intervalles réguliers pour étudier les demandes. Nous attirons votre attention sur le fait que :
Votre projet doit être mûrement réfléchi.
Vous devez avoir un projet professionnel clair et connaître les possibilités d’embauche à l’issue du CIF.

En fonction de votre statut (salarié en CDD ou en CDI ou intermittent), les conditions d’accès diffèrent.
Renseignez-vous auprès d’un conseiller AFDAS, de votre OPCA ou auprès du FONGECIF.
 

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF (compte personnel de formation) est un droit à formation ouvert à tous les actifs depuis le 1er janvier 2015. Il permet de financer des actions éligibles dans la limite de 150 heures.

Le CPF permet de capitaliser des heures de formation à raison de 24 heures par an, jusqu’à 120 heures, puis de 12 heures par an jusqu’à la limite de 150 heures.

Les heures de DIF acquises au 31 décembre 2014 alimentent le CPF, sans que leur cumul avec le CPF ne puisse dépasser 150 heures. Ces heures de DIF doivent être reportées par vos soins sur le site www.moncompteformation.gouv.fr à partir de l’attestation du solde d’heures DIF qui vous a été remise.

Contrairement au DIF qui permettait d’accéder à tout type de formation, les formations éligibles au CPF doivent figurer sur les listes officielles établies par les partenaires sociaux, et doivent permettre d’accéder à un diplôme, un titre professionnel, un CQP, des habilitations, etc. N’hésitez pas à nous consulter pour savoir si votre projet de formation est éligible au dispositif.

Si votre budget CPF est géré par l’AFDAS, rapprochez-vous de l’AFDAS (01 44 78 38 44) qui envisagera, si vos heures de CPF ne sont pas suffisantes, de combiner d’autres financements.

L’AFDAS peut également vous conseiller et vous assister dans l’élaboration de votre projet grâce à l’aide d’un conseiller CEP (conseil en évolution professionnelle). Vous pouvez utilement vous connecter au site www.mon-cep.afdas.com pour accéder à des ressources plus larges sur les métiers et les emplois et vous mettre en relation avec un conseiller en évolution professionnelle.

Le plan de formation

Qu’est-ce que c’est ?

Le plan de formation est un dispositif permettant de se perfectionner dans son métier et d’apprendre à utiliser de nouveaux outils de travail.
Destinés à l'acquisition, l'actualisation ou l'entretien des connaissances, les stages qui s'inscrivent dans ce cadre sont en principe de courte durée (de quelques jours à quelques semaines).

Le plan de formation, comment ça marche ?

Vous êtes salarié :
Mis en oeuvre à l'initiative de l'employeur, les stages qui entrent dans le plan de formation peuvent bénéficier à tous les salariés en CDI ou en CDD et concernent les actions d’adaptation au poste de travail, de formation liées à l’évolution des emplois ou au maintien dans l’emploi, de développement des compétences.

Certaines branches d'activité définissent un plan de formation en fonction des besoins spécifiques recensés dans leurs entreprises. Le financement de ces plans de formation est alors mutualisé, ce qui permet à l'ensemble des salariés concernés d'y accéder gratuitement.

Renseignez-vous auprès de votre employeur ou des organisations professionnelles concernées.

Vous êtes intermittent :
Si vous avez au minimum 2 ans d’ancienneté dans la profession en qualité d’intermittent, et un nombre de cachets ou de jours de travail défini par la catégorie professionnelle dont vous relevez, votre stage peut être pris en charge par l’AFDAS dans le cadre du plan de formation.

Si vous ne répondez pas aux conditions d’accès requises sur les 24 derniers mois, vous pouvez contacter un conseiller AFDAS pour étudier si une prise en charge est envisageable dans le cadre d’un autre dispositif.

La formation continue de l'Inalco vous accompagne dans vos démarches.
Pour toute question relative au plan de formation, n’hésitez pas à nous contacter au 01 81 70 11 54.

Période de professionnalisation

La période de professionnalisation a pour objet de favoriser le maintien dans l’emploi des salariés :
- en CDI ;
- en CDD d’insertion ;
- en CUI (contrat unique d’insertion).
Elle vous permet d’acquérir ou de renforcer vos compétences par l’obtention d’une qualification.
Elle peut être mise en œuvre à votre initiative ou à la demande de votre employeur.
Les actions de formation effectuées dans le cadre de la période de professionnalisation se déroulent en principe pendant le temps de travail. Elles peuvent toutefois également se dérouler, pour tout ou partie, en dehors du temps de travail.
Les frais de formation et la rémunération sont pris en charge par l’employeur
 

Alternance

Les contrats de professionnalisation / contrats d’apprentissage / périodes de professionalisation sont des contrats de travail (CDD ou CDI) qui permettent d’alterner des périodes d’activité professionnelle dans l’entreprise et des périodes en formation visant l’obtention d’un diplôme. L’Inalco propose 2 diplômes en alternance :
- Licence 3 professionnelle : «Marchés émergents»
- Master 1 et Master 2 : «Commerce international»

Les aides de Pôle Emploi

Pour la VAE
Quels sont les objectifs du dispositif ?
Une aide à la validation des acquis de l’expérience (VAE) peut être attribuée par Pôle emploi, si vous démarrez une VAE en période de chômage.

Etes-vous concerné ?
- Vous êtes demandeur d’emploi :
- inscrit à Pôle emploi ;
- bénéficiaire de l’ARE, d’une allocation de solidarité ou non indemnisé ;
- vous souhaitez faire reconnaître les compétences et/ou connaissances acquises durant votre parcours professionnel (ou pendant une période de bénévolat) ;
pour obtenir tout ou partie d’un diplôme, titre ou certificat de qualification, ou pour accéder à un cursus de formation sans justifier du niveau d’études ou de diplôme requis.

Quel est le montant de votre aide ?
Une aide financière peut vous être attribuée par Pôle emploi pour couvrir tout ou partie de vos dépenses liées à la VAE, non supportées par d’autres financeurs (un Conseil régional par exemple).
C’est à vous d’en faire la demande.

L’aide peut porter sur :
- les frais d’inscription ;
- les prestations d’accompagnement (y compris frais de transport, repas, hébergement) ;
- les actions de validation ;
- les actions de formation prescrites en vue de la certification complète.

Le montant de l’aide est variable, en moyenne 640 euros par personne. Il varie notamment selon la certification visée.
Le barème de prise en charge est défini au niveau régional.
L’aide versée par Pôle emploi peut venir complément d’autres financeurs.

Aide individuelle à la formation (AIF)
Quels sont les objectifs du dispositif ?
L’aide individuelle à la formation (AIF) vous permet d’obtenir de Pôle emploi une aide financière pour suivre une formation.
L’AIF de Pôle emploi vient compléter les aides des Conseils régionaux, des Conseils départementaux, des Opca (organisme paritaire collecteur agréé) ou des Opacif (organisme paritaire agréé au titre du congé individuel de formation)... Diverses situations vous permettent de percevoir cette aide.

Etes-vous concerné ?
- vous êtes suivi à Pôle emploi, ou accompagné au titre d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP)
- vous êtes demandeur d’emploi et votre démarche de formation est cohérente avec un objectif réaliste de reprise d’emploi ou d’activité.

Quelles sont les formations concernées ?
Six situations vous permettent d’accéder à cette aide.
L’AIF "sécurisation" vient compléter le financement par l’Opca d’une formation organisée dans le cadre d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP ou anciennement CRP ou CTP), mais aussi dans le cadre d’autres dispositifs auxquels vous avez pu avoir accès, même en tant que salarié avant votre inscription en tant que demandeur d’emploi.
L’AIF "achats infructueux" vous permet d’obtenir une contribution au financement d’une formation que ni Pôle emploi, ni la Région n’ont pu acheter.
L’AIF "réussite aux concours" vous permet de voir financer une formation du secteur sanitaire et social conditionnée à votre réussite d’un concours pour lequel s’est engagé Pôle emploi (à défaut de la Région).
L’AIF "artisan" vous permet de financer le stage obligatoire à l’installation d’un artisan créateur ou repreneur d’entreprise, avant que vous ne sollicitiez l’inscription au répertoire des métiers.
L’AIF "VAE partielle" vous permet de suivre une formation post-jury VAE afin de vous présenter à l’évaluation complémentaire dans le délai de 5 ans maximum à compter de la date de notification de la décision du jury, lorsque la VAE n’a été que partiellement validée.
L’AIF "projet de formation individuel" vous permet de financer des projets de formation inscrits au PPAE et qu’aucune autre modalité de financement ne permet de satisfaire.

Quel est le montant de votre aide ?
Le montant de l’AIF est déterminé au cas par cas, en fonction du coût de votre formation. L’aide est versée directement à l’organisme de formation.
Dans certains cas, une aide à la mobilité prenant en charge partiellement vos frais de déplacement, de repas ou d’hébergement peut vous être attribuée pendant la formation.

Auto-entrepreneur

Si vous êtes auto-entrepreneur :

- demandez à votre URSSAF une attestation CFP (Contribution à la Formation Professionnelle) si vous êtes à jour de vos cotisations
- pour une prise en charge de votre formation, vous dépendez soit de l'AGEFICE, soit de FIFPL
 

Le Fongecif

Qu'est-ce que le Fongecif ?
Le Fongecif peut financer votre formation sous certaines conditions.
En tant que salarié(e) ou ex-salarié(e), vous pouvez faire une demande de financement auprès du Fongecif.
Vous pouvez savoir si vous dépendez du Fongecif avec le numéro Siret de votre entreprise.

Il existe des possibilités de financement du processus VAE.
Vous pouvez les contacter au 01 44 10 58 58 et trouver plus d'informations sur le site www.fongecif-idf.fr

Financer votre VAE

- Par Pôle Emploi
Quels sont les objectifs du dispositif ?
Une aide à la validation des acquis de l’expérience (VAE) peut être attribuée par Pôle emploi, si vous démarrez une VAE en période de chômage.
Etes-vous concerné ?
- Vous êtes demandeur d’emploi :
- inscrit à Pôle emploi ;
- bénéficiaire de l’ARE, d’une allocation de solidarité ou non indemnisé ;
- vous souhaitez faire reconnaître les compétences et/ou connaissances acquises durant votre parcours professionnel (ou pendant une période de bénévolat) ;
pour obtenir tout ou partie d’un diplôme, titre ou certificat de qualification, ou pour accéder à un cursus de formation sans justifier du niveau d’études ou de diplôme requis.

Quel est le montant de votre aide ?
Une aide financière peut vous être attribuée par Pôle emploi pour couvrir tout ou partie de vos dépenses liées à la VAE, non supportées par d’autres financeurs (un Conseil régional par exemple).
C’est à vous d’en faire la demande.
L’aide peut porter sur :
- les frais d’inscription ;
- les prestations d’accompagnement (y compris frais de transport, repas, hébergement) ;
- les actions de validation ;
- les actions de formation prescrites en vue de la certification complète.
Le montant de l’aide est variable, en moyenne 640 euros par personne. Il varie notamment selon la certification visée.
Le barème de prise en charge est défini au niveau régional.
L’aide versée par Pôle emploi peut venir complément d’autres financeurs.

- Par le Fongecif

- Par le Compte Personnel de Formation