Parcours L1+ et Tempo

Deux dispositifs du programme Licence+ s'adressent aux étudiants du niveau L1 : le parcours L1+, qui propose un accompagnement individuel et des modules de formation et de soutien personnalisés destinés à favoriser la réussite des étudiants ; le parcours Tempo, qui permet en outre aux étudiants de faire leur L1 en deux ans au lieu d'un.
Parcours L1+

Présentation du cursus de L1+

Le parcours L1+ est composé à chaque semestre de trois modules en UE4 :

  • L1PA01 et L1PB01 : Module de personnalisation du parcours de formation : il comporte l’encadrement du projet étudiant, le bilan de compétences, le suivi des ateliers et l’orientation. Ce module est piloté par un.e référent.e.
  • L1PA04 et L1PB04 : Module de formation : il comporte un stage de début de semestre nommé « Outils » (semaine de prérentrée, puis semaine inter-semestre) et un atelier au choix.
  • L1PA05 et L1PB05 : Module de soutien personnalisé : les éléments du module de soutien proposés en plus du tutorat sont choisis en fonction des besoins spécifiques de l’étudiant et en accord avec son référent. L’étudiant doit choisir au moins un élément. L’inscription dans les cours d’anglais et de français est conditionnée par les résultats de l’étudiant au test de positionnement organisé à la rentrée.
Voir la maquette du semestre 1
Voir la maquette du semestre 2

L’inscription dans les tutorats en langue et / ou civilisation est demandée par les enseignants de langue et/ou de civilisation du département de rattachement de l’étudiant. Les étudiants qui le souhaitent peuvent en outre bénéficier au S1 de l’accompagnement des « mentors » (cf. descriptif).

Qui peut intégrer les dispositifs du parcours L1+ ?

Le parcours L1+ est ouvert à tous les nouveaux inscrits en L1. Il est prioritairement accessible aux étudiants qui ont été admis avec un aménagement sur Parcoursup (catégorie « oui si ») et aux étudiants inscrits dans le diplôme d’établissement « Passerelle ».

Inscriptions

Il n’y a pas d’inscription administrative (IA) spécifique requise pour les dispositifs du parcours Licence+.

L’inscription pédagogique (IP) dans le parcours L1+ (UE4) se fait en ligne, une fois l’inscription administrative validée (Voir la procédure d’inscription pédagogique

Les étudiants admis en catégorie « oui-si » sur Parcoursup doivent faire leur IP dans tous les modules du parcours L1+. Les autres étudiants peuvent faire leur IP dans un ou plusieurs éléments du parcours L1+ de leur choix. Leur inscription leur sera confirmée après la rentrée, car elle est soumise aux places disponibles dans les ateliers.

Pour toute question regardant l’inscription pédagogique dans le parcours L1+ (UE4), adressez-vous à Mme Dordevic sandrine.dordevic@inalco.fr, bureau 328 (sur rendez-vous).

Pour toute question : licence.plus@inalco.fr

Crédits affectés aux parcours L1+

Les dispositifs du parcours L1+ sont regroupés dans l’UE4 et sont affectés de 6 ects à chaque semestre (Cf. maquette). Ces crédits sont obtenus grâce à une validation sans note sur la base de l’assiduité et de la participation de l’étudiant.

Les 12 ects ainsi cumulés sur l’année pourront, au choix de l’étudiant, soit être validés en tout ou partie dans l’UE4 des enseignements libres en L2 et/ou L3 à raison de 3 ects par semestre, soit devenir surnuméraires en tout ou partie.

NB : Ces crédits resteront surnuméraires pour les étudiants inscrits à partir de la L2 en parcours professionnalisant ou bilangue (pas d’enseignements libres proposés dans ces parcours).

Brochure complète du parcours L1+

Atelier "Anatomie d'une langue et d'une culture"

L’objectif de cet atelier est d’amener les étudiants à se poser des questions sur les langues, les systèmes culturels et sur la relation qu’ils entretiennent avec le monde et notre société. Ils ont la particularité d’être bien plus des espaces d’échange que des cours à proprement parler.

L’enseignant se charge de créer un cadre propice au débat, dans lequel les étudiants peuvent partager leur point de vue, s’ouvrir aux autres cultures présentes à l’Inalco et prendre des initiatives qui mènent à l’élaboration de projets communs tels que, l’étude comparative des dialectes d’une langue ou un jeu interactif de recherche linguistique intitulé Cosmo, etc.

Ils y développent leur capacité à travailler en groupe, tout en mettant en valeur les compétences et connaissances acquises. Ces ateliers sont l’occasion pour les étudiants de découvrir de nouveaux cadres et formes d’apprentissage, dans lesquels ils sont les principaux acteurs.

Le stage "Outils"

Il a pour vocation de fournir des éléments de méthodologie qui puissent aider les étudiants dans la poursuite de leurs études supérieures et qui pourront également leur servir dans leur parcours professionnel à venir.

Ce module a pour but de présenter aux étudiants plusieurs aspects essentiels du travail à l’université et des nouvelles modalités de cours hybrides qui seront mises en place à la rentrée universitaire 2020-2021 à l’Inalco en application des mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19.

Le stage Outils est un stage obligatoire que les étudiants doivent suivre pour assurer la validation de leur premier semestre (des modalités de rattrapages sont prévues en cas d’absence et sont détaillées dans la vidéo). Le stage se décline en trois parties : la prise de notes et la mémorisation ; des méthodes pour apprendre aux étudiants à travailler efficacement en mode hybride ainsi que des conseils pour les inciter à développer leurs capacités de travail en autonomie.

Le stage Outils se présente aussi comme une occasion offerte aux étudiants de se rencontrer et d’échanger entre eux et avec les différents intervenants dans un cadre ludique et informel visant à les mettre en confiance pour bien démarrer l’année.

L’incroyable voyage de Cosmo

L’atelier « Anatomie d’une langue et d’une culture » proposé dans le cadre des parcours L1+ et Tempo est le fruit d’un travail commun entre intervenants et étudiants de l’Inalco tout au long du semestre et s’adapte aux projets et besoins de ces derniers.

Dans cette vidéo, Camille Simon, enseignante de tibétain à l’Inalco, et Soundarya Muthukumaran, étudiante présentent le projet réalisé durant l’atelier : un jeu linguistique autour de la comparaison de différentes langues.

Crée au fil des séances de l’atelier, ce jeu intitulé « L’incroyable voyage de Cosmo », propose au joueur d’incarner Cosmo, un extra-terrestre dont le vaisseau spatial s’est écrasé à Paris : il lui faut alors apprendre à communiquer avec les habitants de la Terre. Afin de réunir les pièces qui lui permettront de réparer son vaisseau, Cosmo doit interagir avec des personnes de langues et de cultures différentes.

Vous pouvez essayer ! https://moodleform.inalco.fr/course/view.php?id=4597 Il est accessible directement pour les étudiants de l’Inalco qui ont un compte Moodle et pour les personnes non inscrites à l’Inalco

Pour concevoir ce jeu, les étudiants ont présenté les caractéristiques principales de leur langue maternelle et de leur langue de spécialité à l’Inalco à partir desquelles ils ont alors élaboré des questions. Les réponses à ces questions et les explications qui les accompagnent ont été l’occasion de sensibiliser les étudiants à une réflexion métalinguistique. Lors de la conception de ce jeu, divers aspects de la linguistique, tels que le lexique, la grammaire, les systèmes phonologiques et morphologiques etc. ont donc été abordés de façon ludique.

Le but des ateliers « Anatomie d’une langue et d’une culture » est d’initier avec les étudiants une réflexion sur l’altérité et la diversité linguistique et culturelle. Celle-ci se développe à partir d’un travail sur la comparaison des systèmes et fonctionnements linguistiques : les étudiants sont ainsi invités à mobiliser les langues qu’ils apprennent à l’Inalco ou qu’ils connaissent déjà pour découvrir les éléments communs et les différences qui composent et structurent les systèmes grammaticaux de langues diverses.

Témoignage d'une référente

Les référents sont des enseignants chargés de recevoir individuellement les étudiants du parcours L1+ durant trois heures réparties pendant l’année. Les premiers rendez-vous sont souvent l’occasion pour l’étudiant et le référent d’apprendre à se connaître. La discussion y prend donc une forme différente de celle qu’on trouve dans un cours ou dans les rendez-vous administratifs, ce qui permet de construire une relation de confiance, dans laquelle les étudiants se sentent suffisamment en à l’aise pour poser des questions, parler de leurs difficultés et de leurs doutes. L’étudiant peut par exemple mettre à profit cet instant pour discuter et revenir sur les différents points abordés durant la réunion de rentrée ou encore parler de leur parcours scolaire et personnel, avant leur arrivée à l’Inalco.

Tout au long de l’année, les étudiants peuvent profiter de l’encadrement et de l’aide de leur référent, qui pourra les écouter et les conseiller sur le déroulement de leur cursus et leur orientation. Les étudiants interrogés affirment que ces rencontres ont eu une réelle utilité pour leur première année de licence, car ils y ont trouvé un espace de discussion agréable, encourageant et bienveillant.

Dans cette vidéo, Elisabeth Collard, nous raconte son expérience en tant que référente d’étudiant L1+ pendants l’année universitaire 2019-2020.

 
Tempo

Descriptif

Le parcours Tempo offre aux étudiants nouvellement inscrits en L1 la possibilité de moduler la durée nécessaire à l’obtention des 180 crédits de la licence et de faire leur L1 en deux ans au lieu d’un. Il leur permet en outre de bénéficier des dispositifs d’accompagnement, de formation et de soutien du parcours L1+ (direction d’études, stages « Outils », formation en français, en anglais, et en méthodologie, tutorats, etc.).

La première année du parcours Tempo (L1.1) est conçue comme une sorte de « sas » destiné à donner à l’étudiant le temps de se familiariser avec l’environnement et les méthodes du travail universitaire, de s’adapter progressivement au rythme de progression soutenu de nos cursus, de mûrir ses choix d’orientation et de consolider son projet. Pour l’y aider, l’étudiant est accompagné par un.e référent.e.

Le cursus de la première année (L1.1) comporte quatre UE à chaque semestre.

  • L’UE1 Langue comporte deux enseignements de langue : 1) une initiation à la langue dans laquelle l’étudiant s’est inscrit ou un cours de français pour les étudiants déjà locuteurs de la langue choisie, 2) une initiation à une seconde langue (au choix de l’étudiant parmi les langues offertes en cursus Tempo) ou un cours de français.
  • Les UE2 Enseignements de civilisation et UE3 Enseignements régionaux regroupent un cours de méthodologie appliquée et l’essentiel (voire la totalité dans certains cas) des cours de civilisation de première année de L1.
  • L’UE4 Parcours L1+ regroupe l’ensemble des ateliers de formation et de soutien commun au parcours L1+.

Le cursus de la deuxième année Tempo (L1.2) comporte trois UE à chaque semestre.

  • L’UE 1 Langue rassemble tous les cours de la langue choisie communs avec le parcours classique en un an, tandis que les UE2 et 3 (Enseignements de civilisation et régionaux) sont extrêmement allégées (voire parfois vides), car l’essentiel des cours communs avec le parcours classique auront été validés par l’étudiant en L1.1.

Langues pour lesquelles le dispositif est proposé en 2020-2021

Le parcours Tempo est proposé pour dix-sept langues à la rentrée 2020 : amharique, arménien, chinois, grec, haoussa, hindi, khmer, ourdou, persan, polonais, siamois, tamoul, tibétain, turc, vietnamien, wolof, yoruba.

Qui peut intégrer les dispositifs du parcours Tempo ?

Le parcours Tempo est ouvert à tous les nouveaux inscrits qui souhaite faire leur L1 en deux ans. Il est prioritairement accessible aux étudiants qui ont été admis avec un aménagement sur Parcoursup (catégorie « oui si »).

Jusqu’à deux semaines après le début des cours, un étudiant inscrit en L1 classique (cursus en un an) ou en parcours L1+ a la possibilité d’intégrer le parcours Tempo.

Inscriptions

Il n’y a pas d’inscription administrative (IA) spécifique requise pour le parcours Tempo.

L’inscription pédagogique (IP) dans le parcours L1+ (UE4) se fait en ligne, une fois l’inscription administrative validée (Voir la procédure d’inscription pédagogique)

Pour toute question regardant l’inscription pédagogique dans le parcours L1+ (UE4), adressez-vous à Mme Dordevic sandrine.dordevic@inalco.fr, bureau 328 (sur rendez-vous).

Brochure complète du parcours Tempo

Emploi du temps des cours d'initiation (2020-2021 Premier semestre)


Pour toute question : licence.plus@inalco.fr

Vidéos de présentation

Témoignage d'une tutrice de langue

Hajar, tutrice de langue nous explique en quoi consiste le tutorat à l’Inalco

Les séances de tutorat sont des cours de soutien dispensés par des étudiants de master ou en doctorat. Elles sont destinées aux étudiants de première et de deuxième année qui rencontrent quelques difficultés de compréhension des thèmes abordés en cours de langue et/ou de civilisation et qui souhaitent les travailler en groupe plus restreint. Plus spécifiquement, pour les étudiants de L1 + et Tempo, les tutorats font partie du module de soutien personnalisé de leur programme.

S’inscrire en tutorat suppose tout d’abord de savoir si la langue étudiée propose des séances de tutorat. Pour ce faire, rapprochez-vous de votre département, d'un professeur de langue ou civilisation. Après votre inscription effectuée, vous pourrez consulter la date de commencement et les horaires du tutorat sur le planning des cours.

Dans le cadre du tutorat de langue, les tuteurs s’appliquent à apporter leur soutien aux étudiants aussi bien dans la pratique écrite de la langue, que dans sa pratique orale. Selon les difficultés rencontrées par les étudiants, les tuteurs peuvent proposer différentes activités ludiques, répondre aux interrogations de chacun et revoir les points vus en classe.

Regardez également la présentation du tutorat de civilisation présenté par Adélaide, tutrice en 2019 -2020 à l’Inalco

Témoignage d'une tutrice de civilisation

Adelaide, tutrice de civilisation, nous explique la distinction entre le tutorat de langue et le tutorat de civilisation, l'organisation des séances de tutorat, ainsi que les avantages qu’elles apportent.

Les tutorats sont des cours d’accompagnement, destinés aux étudiants qui souhaitent revoir en petits groupes les points abordés en cours. Il existe deux types de tutorat:
-le tutorat de langue qui a pour but d’apporter une aide aux étudiants qui rencontrent des difficultés dans la pratique orale et écrite de la langue ; -le tutorat de civilisation, qui permet quant à lui, de retravailler les cours d'histoire, de géographie, d’anthropologie, etc. de l'aire géographique étudiée, tout en offrant un accompagnement dans l’acquisition de méthode de travail (pour les étudiants de première année et L1+ et Tempo en particulier).

L’organisation de ces séances de travail se base principalement sur les demandes spécifiques des étudiants. Les tuteurs sont disposés à répondre à toutes leurs questions et à apporter un soutien réel aux étudiants, notamment durant les périodes qui précèdent les examens.

Le tutorat constitue donc un avantage clé pour les étudiants volontaires. Grâce aux effectifs réduits, qui ne dépassent pas plus de 10 étudiants, chacun peut jouir d’un suivi plus personnalisé. Ces heures en groupe restreint sont également l’occasion d’échanger et de discuter plus facilement des difficultés auxquelles chacun peut faire face dans son cursus.

Témoignage d'une étudiante inscrite en Parcours L1+ en 2019-2020

Soundarya, étudiante en première année de Tamoul, nous raconte son expérience en L1+.

Soundarya, a décidé de mettre à profit sa passion pour les langues en s’inscrivant à l’Inalco. Pour cette nouvelle étudiante, la réunion L1+ ainsi que les stages outils, ont été une façon de commencer du bon pied sa première année.

Les stages outils mémorisation et prise de notes qui ont pour but de présenter aux étudiants des aspects essentiels du travail universitaires, l’ont aidé à trouver la méthode de travail qui lui convenait et a adopté un nouveau rythme. De plus, elle affirme que grâce à l’ambiance détendue et la bienveillante de l’enseignante, elle s’est sentie plus à l’aise pour s’exprimer sans peur d’être jugée ou raillée, lors des échanges avec les autres étudiants.

Dans le cadre des ateliers anatomie d’une langue et d’une culture, Soundarya a participé à la conception du jeu interactif, Cosmo. Ainsi, tout en s’initiant au domaine de la linguistique de façon ludique, elle a pu mettre en avant ses qualités et faire des propositions pour mener à bien ce projet. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’enthousiasme créé par ce jeu, a perduré malgré le confinement.

Soundarya a également pu travailler sa confiance en elle-même dans le cadre de l’atelier théâtre. Peu à peu, elle a pu peu à peu vaincre sa timidité et rencontrer de nouveaux camarades, avec lesquels elle a construit des liens. Elle nous confie même qu’il lui est maintenant bien plus aisé d’aller et s’ouvrir aux autres.

Enfin, le rendez-vous avec sa référente, a été le moyen pour elle de voir son évolution tout au long de l’année. Avec le soutien de sa référente, elle a pu se poser les bonnes questions pour son orientation et envisage la suite avec bien plus de confiance.

Atelier "Anatomie d'une langue et d'une culture"

L’objectif de cet atelier est d’amener les étudiants à se poser des questions sur les langues, les systèmes culturels et sur la relation qu’ils entretiennent avec le monde et notre société. Ils ont la particularité d’être bien plus des espaces d’échange que des cours à proprement parler.

L’enseignant se charge de créer un cadre propice au débat, dans lequel les étudiants peuvent partager leur point de vue, s’ouvrir aux autres cultures présentes à l’Inalco et prendre des initiatives qui mènent à l’élaboration de projets communs tels que, l’étude comparative des dialectes d’une langue ou un jeu interactif de recherche linguistique intitulé Cosmo, etc.

Ils y développent leur capacité à travailler en groupe, tout en mettant en valeur les compétences et connaissances acquises. Ces ateliers sont l’occasion pour les étudiants de découvrir de nouveaux cadres et formes d’apprentissage, dans lesquels ils sont les principaux acteurs.

Le stage "Outils"

Il a pour vocation de fournir des éléments de méthodologie qui puissent aider les étudiants dans la poursuite de leurs études supérieures et qui pourront également leur servir dans leur parcours professionnel à venir.

Ce module a pour but de présenter aux étudiants plusieurs aspects essentiels du travail à l’université et des nouvelles modalités de cours hybrides qui seront mises en place à la rentrée universitaire 2020-2021 à l’Inalco en application des mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19.

Le stage Outils est un stage obligatoire que les étudiants doivent suivre pour assurer la validation de leur premier semestre (des modalités de rattrapages sont prévues en cas d’absence et sont détaillées dans la vidéo). Le stage se décline en trois parties : la prise de notes et la mémorisation ; des méthodes pour apprendre aux étudiants à travailler efficacement en mode hybride ainsi que des conseils pour les inciter à développer leurs capacités de travail en autonomie.

Le stage Outils se présente aussi comme une occasion offerte aux étudiants de se rencontrer et d’échanger entre eux et avec les différents intervenants dans un cadre ludique et informel visant à les mettre en confiance pour bien démarrer l’année.

L’incroyable voyage de Cosmo

L’atelier « Anatomie d’une langue et d’une culture » proposé dans le cadre des parcours L1+ et Tempo est le fruit d’un travail commun entre intervenants et étudiants de l’Inalco tout au long du semestre et s’adapte aux projets et besoins de ces derniers.

Dans cette vidéo, Camille Simon, enseignante de tibétain à l’Inalco, et Soundarya Muthukumaran, étudiante présentent le projet réalisé durant l’atelier : un jeu linguistique autour de la comparaison de différentes langues.

Crée au fil des séances de l’atelier, ce jeu intitulé « L’incroyable voyage de Cosmo », propose au joueur d’incarner Cosmo, un extra-terrestre dont le vaisseau spatial s’est écrasé à Paris : il lui faut alors apprendre à communiquer avec les habitants de la Terre. Afin de réunir les pièces qui lui permettront de réparer son vaisseau, Cosmo doit interagir avec des personnes de langues et de cultures différentes.

Vous pouvez essayer ! https://moodleform.inalco.fr/course/view.php?id=4597 Il est accessible directement pour les étudiants de l’Inalco qui ont un compte Moodle et pour les personnes non inscrites à l’Inalco

Pour concevoir ce jeu, les étudiants ont présenté les caractéristiques principales de leur langue maternelle et de leur langue de spécialité à l’Inalco à partir desquelles ils ont alors élaboré des questions. Les réponses à ces questions et les explications qui les accompagnent ont été l’occasion de sensibiliser les étudiants à une réflexion métalinguistique. Lors de la conception de ce jeu, divers aspects de la linguistique, tels que le lexique, la grammaire, les systèmes phonologiques et morphologiques etc. ont donc été abordés de façon ludique.

Le but des ateliers « Anatomie d’une langue et d’une culture » est d’initier avec les étudiants une réflexion sur l’altérité et la diversité linguistique et culturelle. Celle-ci se développe à partir d’un travail sur la comparaison des systèmes et fonctionnements linguistiques : les étudiants sont ainsi invités à mobiliser les langues qu’ils apprennent à l’Inalco ou qu’ils connaissent déjà pour découvrir les éléments communs et les différences qui composent et structurent les systèmes grammaticaux de langues diverses.

Témoignage d'une référente

Les référents sont des enseignants chargés de recevoir individuellement les étudiants du parcours L1+ durant trois heures réparties pendant l’année. Les premiers rendez-vous sont souvent l’occasion pour l’étudiant et le référent d’apprendre à se connaître. La discussion y prend donc une forme différente de celle qu’on trouve dans un cours ou dans les rendez-vous administratifs, ce qui permet de construire une relation de confiance, dans laquelle les étudiants se sentent suffisamment en à l’aise pour poser des questions, parler de leurs difficultés et de leurs doutes. L’étudiant peut par exemple mettre à profit cet instant pour discuter et revenir sur les différents points abordés durant la réunion de rentrée ou encore parler de leur parcours scolaire et personnel, avant leur arrivée à l’Inalco.

Tout au long de l’année, les étudiants peuvent profiter de l’encadrement et de l’aide de leur référent, qui pourra les écouter et les conseiller sur le déroulement de leur cursus et leur orientation. Les étudiants interrogés affirment que ces rencontres ont eu une réelle utilité pour leur première année de licence, car ils y ont trouvé un espace de discussion agréable, encourageant et bienveillant.

Dans cette vidéo, Elisabeth Collard, nous raconte son expérience en tant que référente d’étudiant L1+ pendants l’année universitaire 2019-2020.

Ateliers théâtre

/*---------Ateliers Théâtre -------*/
Les ateliers théâtre du programme Licence+

Les étudiants inscrits en parcours L1+ et Tempo peuvent choisir et valider cet atelier (L1PA03d et L1PB03d en UE4). Les étudiants de licence qui ne sont pas en parcours L1+ ou Tempo peuvent également choisir cet atelier (L1PA03d + L1PB03d) en EC libre et valider 3ects.

L'Inalco organise des ateliers de théâtre ouverts à tous les étudiants de l'institut, dont l'objectif pour chacun est de monter un spectacle théâtral et multilingue vivant.

Ces ateliers tiennent leurs activités sur une base hebdomadaire de séances de trois heures et couvrent les deux semestres. Leur présentation publique a lieu dans l’auditorium de l’Inalco, en fin d’année scolaire.

Placés sous la responsabilité de professionnelles du spectacle vivant, ces ateliers incluent tous les aspects du montage et de la représentation d’un spectacle : assistanat à la mise en scène, jeu d’acteur, musique, costumes, décors, régie, maquillage, sur-titrage, éclairages, projection, etc.

Toutes les langues, tous les niveaux, tous les talents et toutes les compétences, en herbe ou avérées, sont les bienvenues, aucun prérequis n’est exigé́. En revanche, l’assiduité́ aux séances est indispensable au progrès et à la réussite des participants et de la troupe entière.

L'atelier théâtral au sein de l’Inalco permet aux étudiants qui désirent y participer, de travailler l’expression verbale et non verbale dans la langue de leur choix.

Les élèves peuvent ainsi explorer la voix et l’attitude qui correspondent à leur idée de la prosodie de la langue qu’ils désirent maîtriser, la tester et la mettre à l’épreuve en engageant leur corps et leurs émotions, afin de dépasser le simple travail de traduction et s’initier ainsi à l’interprétation. Devant la diversité des langues que propose l’Inalco, il est important de pouvoir mettre à disposition un panel varié de scènes, d’horizons, de langues ou de cultures différentes.

Les étudiants inscrits en parcours L1+ et Tempo peuvent choisir et valider cet atelier (L1PA03d et L1PB03d en UE4). Les étudiants de licence qui ne sont pas en parcours L1+ ou Tempo peuvent également choisir cet atelier (L1PA03d + L1PB03d) en EC libre et valider 3ects.

Ateliers 2018-2019
  • "Tout se joue à l'audience", mise en voix d'après la pièce de Maren Saxit - Atelier animé par Jennifer Bocquillon Programme
  • "Peer Gynt : pelures et pelotes", création inspirée par le poème dramatique Peer Gynt d’Henrik Ibsen - Atelier animé par Kati Basset Programme
Ateliers 2019-2020

La fermeture de l'établissement durant la période de confinement n'a pas permis la poursuite des répétitions en présentiel et les représentations programmées en fin d'année ont été annulées. Les ateliers ont néanmoins continué à fonctionner en visioconférence.

"Molière au temps du Corona - Le projet www marions.net"

Atelier animé par Jennifer Bocquillon Visiter le site

L’atelier 2019-20120 était articulé autour des pièces de Molière. Après avoir passé en revue son répertoire lors de lectures, les élèves par binôme de langue ont chacun choisi les scènes qu’ils voulaient travailler. Pendant qu’ils étaient à la recherche d’éditions dans leurs langues de travail, ils ont eu comme tâche d’inventer une carte d’identité à leur personnage : leur passé, leurs hobbies, leur situation actuelle, leur entourage proche, etc…sachant qu’ils devraient toujours improviser un lien entre leur histoire et celle des autres au moment de la présentation en cours.

Le texte de l’École Des Femmes résonnait totalement différemment quand le rôle d’Arnolphe était lu par une femme. Nous avons choisi de garder ce postulat central en changeant le verbe épouser par le verbe marier. Les propos d’Arnolphe « J’entends vous épouser » devenaient ainsi « j’entends vous marier » dans la bouche d’Arnolpha afin de dénoncer la complicité des femmes au sein de ce système, tout en rajoutant la question du genre. Si beaucoup de femmes subissaient leur condition, la plupart restaient dans le “confort” matériel que cela pouvait offrir, plutôt que de se battre afin de s’assumer. « D’autres temps d’autres mœurs », mais l’autonomie actuelle des femmes gagnée par la valeur acquise sur le marché économique, nous a semblé fragile et l’importance de le rappeler toujours d’actualité. Nous avons beaucoup travaillé sur le cliché pour le déconstruire en ce qui concerne l’écriture de Molière, dont les élèves gardent un souvenir scolaire déplorable. La prostitution (légale ou pas) a toujours existé, et ce dans tous les pays, mais quand elle était organisée par des femmes elle prenait un autre sens : ces femmes exploitaient leur condition, elles n’étaient pas asservies à un homme qui les exploitait. La Chine a un côté plus raffiné, pour nous les occidentaux et l’imaginaire se porte sur les Geishas japonaises (et l’incapacité des Occidentaux à faire la différence entre les pays asiatiques).

Il faut penser Arnolpha comme la directrice d’une agence de mode hyper raffinée, avec une écurie de femmes magnifiques qu’elle destine aux plus hautes sphères, comme en France à l’époque de Molière, où la cour était remplie de “semi mondaines” et le roi avait des maitresses officielles. Ce système n’a jamais vraiment changé…et c’est ce que nous soulignons ici.

Mais ce qui rend une humanité à Arnolpha c’est qu’elle ait des sentiments pour sa “perle” Agnès. Qui est le monstre ? Arnolpha qui élève des femmes pour vivre ou Le Bourgeois qui les achète ? Arnolpha qui a tout donné pour élever Agnès, ou Agnès qui n’en a rien à faire ?

Nous jouons avec les genres et les codes, de manière universelle, et intemporelle, ce qui est TRÈS Molière…Fidèles à ses comédies dont nous gardons le ton, nous nous amusons avec la condition féminine et la bêtise d’un monde dominé par l’argent où la femme n’a été pendant longtemps qu’un bien marchand. Le Projet www.marions.net est articulé autour de la récitation publique des règles du mariage évènement où les filles sont présentées comme des marionnettes, en costume traditionnel, véritable « It’s a small world » d’un sinistre Disneyland globalisé.

Mais au fond, qui tire vraiment les ficelles ? Qui domine et qui est dominé ?

"Coriolanus"

Atelier animé par Kati Basset

Coriolanus, alias Coriolan : une histoire vraie de la République romaine, qui a inspiré un long récit de Plutarque et de nombreuses tragédies, dont celle de Shakespeare et sa révision par Brecht, ainsi qu’un film et une BD. Cette histoire a des résonances partout et à toutes les époques, mais en particulier avec les mouvements sociaux de 2018 et 2019 en France et même avec… l’épidémie dont, au moment du choix de cette histoire, nous ne savions pas que nous allions la vivre.

Avec le confinement pour cause de COVID19, il a fallu renoncer aux chœurs de manifestants multilingues et à des scènes d’action que nous avions préparées. Nous avons enregistré certaines scènes en réunions en ligne, non sans problèmes de réseau. Mais, à la place de l’auditorium de l’INALCO fermé, nous avons eu le plaisir de filmer des scènes en décors naturels, dans un lieu assez magique.

L’argument narratif : Elevé par une mère patriote et belliqueuse, Coriolanus est un héros militaire arrogant et élitiste. Le peuple accuse Coriolanus et le Sénat d’aristocrates de l’affamer pour le soumettre. Par la grève de la guerre, les émeutes et la sécession, le peuple obtient d’avoir des tribuns pour défendre ses droits au Sénat. Mais Coriolanus et le Sénat envoient de force les meneurs de la révolte populaire coloniser une ville décimée par une épidémie. La plèbe offensée refuse d’élire Coriolanus comme consul et ses tribuns le condamnent à l’exil. Par vengeance, Coriolanus s’allie à l’ennemi volsque pour attaquer Rome. Alors… mais ne « divulgâchons » pas la fin.

L'atelier de théâtre chinois

Dans le cadre du programme Licence+, l'association des étudiants de l'Inalco Chin'alco et des enseignants du département d'études chinoises ont créé, à la rentrée 2018, un atelier de théâtre chinois. Cet atelier a pour ambition de permettre aux étudiants de travailler la prononciation et surtout le système prosodique du chinois. Une fois par semaine, à l'aide des enseignants tuteurs, les étudiants s'entrainent dans une ambiance très conviviale. Cet atelier est un lieu d'apprentissage, de création, de détente, mais également un espace de rencontre entre les étudiants français et chinois, entre les passionnés de théâtre et de la langue et culture chinoises.

Pour l'année 2018-2019, 12 enseignants et étudiants chinois bénévoles ont été mobilisés pour accompagner une dizaine d'étudiants tout au long de l'année. Suite au grand succès de la représentation de notre groupe pour l'interprétation de la pièce "Orage" en mai 2019 (Orage, une pièce du dramaturge chinois Cao Yu (1910-1996)), nous avons vu notre groupe doublé à la rentrée 2019-2020. Plus de 30 étudiants de tous niveaux sont venus nous rejoindre, d'une manière régulière ou non. 14 enseignants et étudiants chinois ont été mobilisés pour suivre la progression de chacun.

Contact

Direction de la scolarité et de la vie étudiante (DSVE)

65 rue des Grands Moulins
75013 Paris