Cycle : La Grèce et le monde grec contemporains - Histoire et sciences sociales

Organisé avec le soutien de la Fondation John S. Latsis, à l’initiative du Centre de recherches Moyen-Orient/Méditerranée (CERMOM) de l’Inalco, ce cycle de conférences propose des éclairages nouveaux sur l’histoire et les évolutions contemporaines du monde grec, appréhendé dans toute sa diversité. Il donne la parole à des chercheurs d’envergure internationale, ainsi qu’à des jeunes spécialistes remarqués pour l’originalité de leurs travaux.
Mytilène, le quai (1933)
Mêlant les problématiques et les savoirs, les six interventions de l’année 2017-2018 couvrent une période qui va du XVIIIe siècle à la Grèce d’aujourd’hui. La gamme des thèmes traités est volontairement variée. Si la première conférence porte sur les enjeux politiques liés au débat linguistique, tel que celui-ci s’est emparé des élites grecques actuelles, les autres intervenants font la part belle au passé proche, ou un peu plus lointain, à travers des recherches originales consacrées tour à tour à la Grèce insulaire (Leucade, Rhodes), à l’histoire de la médecine moderne entre Istanbul et Athènes, à la genèse et au développement de l’idée de nation en terre grecque et, pour finir, à la fonction des magistrats dans une Grèce en construction.
 
Derrière la variété des apports, court cependant un fil conducteur. D’une manière ou d’une autre, toutes les conférences s’emploient à cerner l’identité grecque, dans sa complexité, enchâssée dans le foisonnement culturel d’une Méditerranée plurielle. Le sujet, qui a occupé plusieurs générations de penseurs, d’artistes et de figures politiques, demeure d’une brûlante actualité. Qu’est-ce qu’être Grec ? Dans un monde changeant, traversé d’interrogations identitaires, où se situe la Grèce, avec sa culture, la diversité de ses territoires et les multiples composantes de son patrimoine mémoriel ? Ce cycle n’a pas pour objectif de répondre à de telles questions. Mais chacune des interventions explore des pistes susceptibles d’enrichir le débat d’utiles éléments de réflexion.
 
Organisées selon une périodicité mensuelle, les conférences ambitionnent de contribuer au développement, en France, des recherches sur la Grèce et le monde grec contemporain. Ouvertes aux contributions des historiens, des sociologues, des politologues, des géographes, des linguistes, des spécialistes de la littérature et de l’art, elles se veulent espace de dialogue entre disciplines.
 

Organisateurs

 
CERMOM logo
 
 
Créé en 2006, le Centre de recherches Moyen-Orient/Méditerranée (CERMOM) est issu du regroupement de plusieurs équipes de recherche aréales de l’Inalco. Il compte une quarantaine d’enseignants-chercheurs et accueille plus d’une cinquantaine de doctorants. Les travaux qui y sont menés dans un esprit pluridisciplinaire, soucieux de transversalité, relèvent des études arabes, hébraïques, turques et méditerranéennes. L’accent est mis sur l’étude des rencontres et transferts culturels au Moyen-Orient et en Méditerranée, thème fédérateur décliné en de nombreux sous-programmes dont les activités prennent des formes diverses : publications, colloques, journées d’études, séminaires de recherche, réalisation d’outils de travail, création de fonds documentaires, etc.
 
Fondation Latsis logo
 
 
La Fondation John S. Latsis a été créée en 2005. Elle élabore, dirige et finance des programmes concernant un large éventail de domaines : éducation, science, arts et culture, bien-être social, développement communautaire… Ces actions sont menées en coopération avec des partenaires de la société civile et des acteurs-clés des secteurs concernés. La fondation apporte prioritairement son soutien à des opérations de secours d’urgence aux citoyens dans le besoin, aux projets d’amélioration des infrastructures, aux initiatives visant au renforcement des capacités des ONG et aux programmes de développement communautaire. Elle s’emploie aussi à encourager la production des travaux académiques mettant en valeur la richesse culturelle de la Grèce.
 

Programme 2017-2018

18.10.17
La “question de la langue” en Grèce : l’identité nationale au cœur d’une controverse sociale

Anna Frangoudaki (Université d’Athènes)

15.11.17
L’île, la frontière et l’Empire : Leucade (Sainte-Maure) sous domination vénitienne au XVIIIe siècle
Mathieu Grenet (INU Champollion d’Albi)

13.12.17
Rhodes, enjeu mémoriel : entre récits grecs et témoignages juifs

Alexis Rappas (Koç University, Istanbul)

14.02.18
Les médecins grecs d’Istanbul au XIXe siècle et leur rapport à la Grèce

Méropi Anastassiadou (CERMOM/Inalco, Paris)

14.03.18
La généalogie de la nationalité hellénique. De la fondation de l’Etat grec à l’aube du XXIe siècle

Dimitris Christopoulos (Université Panteion, Athènes & FIDH, Paris)

11.04.18
Être magistrat en Grèce au XIXe siècle

Dimitris Antoniou (docteur en histoire de l’EHESS ; Athènes)
 
De 17h30 à 19h30
Salle 3.15
Inalco, 65 rue des grands moulins 75013 Paris
Métro 14 et RER C Bibliothèque François Mitterrand
Entrée libre

Contact : meropi.anastassiadou@inalco.fr

Thème(s) :