Livre Presses de l'Inalco

Le Vanuatu dans tous ses états

Collection Océanie(s)
510 p.
25  €

Acheter la version papier en librairie

Une approche pluridisciplinaire des recherches actuelles sur l’histoire, la sociologie et l’anthropologie du Vanuatu par les spécialistes de cet État insulaire du Pacifique. Forts de leur longue expérience de terrain au Vanuatu, les auteurs livrent un ouvrage bilingue dont les différents chapitres en anglais ou en français permettent d’apporter un regard neuf sur les transformations sociales en cours.

Les anthropologues réunis ici travaillent sur l’autorité et le pouvoir, la sorcellerie, la santé, l’humanitaire, les langues, le logement, l’environnement, la jeunesse urbaine ou encore la musique. Leurs contributions soulignent les singularités du Vanuatu quant à son rapport à la recherche, à la décolonisation, à la globalisation économique et aux questions écologiques. État indépendant depuis 1980, le Vanuatu apparaît ainsi, au fil de quatorze chapitres, dans toute sa modernité et ses spécificités culturelles.
Tout en présentant des recherches ethnographiques localisées, c’est avant tout de la dimension interconnectée de cet archipel mélanésien que ce livre se veut l’écho.

Directrices et directeur

Marie Durand est maîtresse de conférence en anthropologie sociale à l’université de Strasbourg. Ses recherches portent notamment sur l’architecture et les infrastructures, les relations au territoires, les espaces domestiques et les pratiques du quotidien.

Monika Stern est chargée de recherche au CNRS, ethnomusicologue spécialisée sur les musiques de l’archipel mélanésien du Vanuatu, où elle a réalisé de longs séjours de terrain depuis 1998.

Éric Wittersheim est maître de conférence à l’EHESS. Anthropologue et cinéaste, ses recherches portent principalement sur la genèse et les transformations de l’État dans les sociétés du Pacifique Sud.

 
Français

Type de publication :  : 

Visuel de publication :
Couverture du livre Le Vanuatu dans tous ses états
La baie de Port-Vila (île d'Efate), 2017

Alt: 

Couverture du livre Le Vanuatu dans tous ses états

Thèmes généraux: 

ISBN : :
9782858314386

Auteur(s) non référencé(s) :

Marie Durand Monika Stern Éric Wittersheim

Discipline(s) :  : 

  • Sciences Humaines et Sociales
Région(s) du monde : :
Asie et Pacifique

Affichage publication : 

Parution :

Mercredi, 14 février, 2024

Dictionnaire ḥassāniyya-français

Collection Méditerranée(s)
238 p.
14 €

Acheter la version papier en librairie

Ce nouveau volume, longtemps attendu, fait suite aux huit premiers volumes du Dictionnaire Hassaniyya-Français – Dialecte arabe de Mauritanie publiés chez Geuthner entre 1988 et 1998. L'autrice a commencé à travailler à ce dictionnaire de hassaniyya en 1974, avec comme point de départ le Lexique Français-Maure, manuscrit inédit d'Albert Leriche (décédé en 1957). L'ensemble des sources écrites disponibles a été intégré de manière critique et complété par des enquêtes orales. La perspective comparative et étymologique, qui est l'une des caractéristiques de ce dictionnaire, a bénéficié, pour ce volume, des recherches que l'autrice mène par ailleurs, depuis 1997, sur le zénaga de Mauritanie, une langue berbère en voie de disparition avec laquelle le hassaniyya a été en contact étroit pendant des siècles.

L'autrice

Catherine Taine-Cheik est directrice de recherche émérite au Lacito (CNRS). Ses recherchent portent principalement sur le ḥassāniyya (arabe dialectal de Mauritanie) et le zénaga (berbère de Mauritanie) mais aussi sur la dialectologie de contact, l’ethnolinguistique et la littérature orale.

 
Français

Type de publication :  : 

Visuel de publication :
Couverture du dictionnaire arabe hassaniya-français

Alt: 

Couverture du dictionnaire arabe hassaniya-français
ISBN : :
9-782-85831-430-0

Discipline(s) :  : 

  • Langue
Région(s) du monde : :
Proche Orient, Moyen Orient et Maghreb

Auteur(s) :

Catherine TAINE CHEIKH

Affichage publication : 

Parution :

Mardi, 12 septembre, 2023

Alphonse Dupront : De la Roumanie

Collection Europe(s)
342 p.
22 €

Lire la version numérique en open access
Acheter la version papier en librairie

La passion pour la Roumanie est une dimension méconnue de la personnalité d’Alphonse Dupront (1905-1990), historien des sensibilités collectives et anthropologue du sacré, dont la thèse, Le Mythe de croisade (1956), a fait date dans l’historiographie française. Cette passion est née alors qu’il était à la tête de l’Institut français de Bucarest, entre 1932 et 1940, et l’a accompagné pendant la prodigieuse carrière scientifique qu’il a poursuivie en France, à l’université de Montpellier, puis à la Sorbonne. Éparpillés dans des publications peu accessibles ou totalement inédits, les textes réunis pour la première fois dans ce volume sont un témoignage révélateur de son regard clairvoyant sur l’histoire et les réalités roumaines, dans la continuité d’un Michelet ou d’un Quinet. Ce volume, introduit par une conséquente étude sur le volet roumain de la biographie intellectuelle de Dupront, contient aussi sa correspondance avec Cioran, Ionesco et Eliade, qu’il a soutenus lors de leur difficile installation en France.

L'éditeur scientifique

Stefan Lemny est docteur de l’EHESS et spécialiste de l’histoire culturelle. Il a notamment publié Les Cantemir : l’aventure européenne d’une famille princière au XVIIIe siècle (Paris, Complexe, 2009) et Emmanuel Le Roy Ladurie : une vie face à l’histoire (Paris, Hermann, 2018).

 
Français

Type de publication :  : 

Visuel de publication :
Couverture du livre Alphonse Dupront : De la Roumanie

Alt: 

Couverture du livre Alphonse Dupront : De la Roumanie
ISBN : :
978-2-85831-428-7

Auteur(s) non référencé(s) :

Stefan LEMNY

Discipline(s) :  : 

  • Sciences Humaines et Sociales
  • Histoire
Région(s) du monde : :
Europe et Eurasie

Affichage publication : 

Parution :

Mardi, 12 septembre, 2023

Ce que j’ai vu en Malaisie. Une ethnographe sur les ondes, 1934-1938

Collection Asie(s)
164 p.
16 €

Lire la version numérique en open access
Acheter la version papier en librairie

Au retour de son premier « terrain » en Malaisie, Jeanne Cuisinier, l’une des pionnières de l’ethno-logie professionnelle en France, partage ses connaissances dans une série de conférences radiophoniques destinées au grand public. 

Pédagogue, très bonne narratrice, l’ethnologue offre aux auditeurs une occasion de découvrir son métier, d’approcher la diversité des peuples de la péninsule malaise, mais aussi de questionner les préjugés raciaux et coloniaux de l’époque. Derrière l’apparente légèreté de son propos, elle nous lègue une vision unique de la Malaisie des années 1930, de vraies leçons d’ethnographie et le plaisir de la joyeuse empathie qu’elle pratiquait face à l’altérité culturelle.

Ces textes paraissent pour la première fois en français. Ils viennent d’être publiés à Kuala Lumpur en anglais, malais et chinois. 

Les textes reproduits dans cet ouvrage sont extraits de documents conservés au Muséum national d'histoire naturelle (Archives du Musée d'ethnographie du Trocadéro 2 AM 1 C8 et Fonds Jeanne Cuisinier 2 AP 12).

L'autrice

Membre de la première génération de femmes ethnologues professionnelles, Jeanne Cuisinier est née en 1890 et a étudié le malais à l’école nationale des langues orientales vivantes (aujourd’hui l’Inalco) avant de conduire sa toute première mission scientifique, en Malaisie, en 1932. Elle s’est consacrée à l’étude des civilisations d’Asie du Sud-Est (Malaisie, péninsule indochinoise, Indonésie) jusqu’à son décès en 1964.

 
Français

Type de publication :  : 

Visuel de publication :
Couverture de Ce que j'ai vu en Malaisie

Alt: 

Couverture de Ce que j'ai vu en Malaisie
ISBN : :
978-2-85831-426-3

Auteur(s) non référencé(s) :

Jeanne CUISINIER

Discipline(s) :  : 

  • Sciences Humaines et Sociales
  • Anthropologie et ethnologie
Région(s) du monde : :
Asie et Pacifique

Affichage publication : 

Parution :

Mardi, 13 juin, 2023

Le tibétain parlé : exercices pratiques. Volume 1

Collection Asie(s)
402 p.
22 €

Acheter la version papier en librairie

Cet ouvrage vise à l’acquisition pratique des bases de la langue tibétaine parlée et écrite, dans sa variante dite « commune » ou « standard », c’est-à-dire la langue parlée dans la diaspora et qui repose en grande partie sur le tibétain de Lhasa. Il s’adresse aux grands débutants et s'appuie, pour la théorie et les explications grammaticales détaillées, sur le Manuel de tibétain standard de Nicolas Tournadre et Sangda Dorje (L’Asiathèque, 2009), qu'il complète par de très nombreux exercices d'utilisation de la langue dans des situations de communication de la vie quotidienne.

Progressif, il compte douze leçons structurées autour d'objectifs de communication et de points grammaticaux. Chaque leçon comprend une liste de vocabulaire, une synthèse des points de grammaire essentiels chaque fois que nécessaire et des exercices présentés selon les quatre compétences linguistiques fondamentales : compréhension écrite, expression écrite, compréhension orale et expression orale. Des enregistrements sont disponibles pour les dialogues et certains exercices, et un corrigé est proposé en fin de leçon pour la plupart des exercices 

Télécharger les fichiers audio du manuel

Les auteurs

Camille Simon est maîtresse de conférences en linguistique à l’université de Picardie Jules Verne et enseigne le tibétain à l’Inalco depuis 2013. Ses recherches portent sur la description des langues tibétiques et turciques et sur le contact de langues au Tibet.

Françoise Robin, spécialiste de langue et littérature tibétaines, est professeure d’université à l’Inalco. Depuis plus de vingt ans, ses recherches la mènent régulièrement au Tibet et portent sur la littérature, le cinéma et le féminisme tibétains. Elles sont prolongées par ses activités de traduction littéraire et de sous-titrage.

Nyima Dorjee est né à Lhassa en 1979. Arrivé en Inde en 1995, il a suivi des études à l’université de Delhi, avant de rejoindre la France où il a obtenu le statut de réfugié politique. Il a été répétiteur de tibétain à l’Inalco de 2016 à 2022. Il est très impliqué dans la vie des associations œuvrant pour les réfugiés tibétains, notamment comme interprète et traducteur.
 
Français

Type de publication :  : 

Visuel de publication :
Couverture de Le tibétain parlé : exercices pratiques

Alt: 

Couverture de Le tibétain parlé : exercices pratiques
ISBN : :
978-2-85831-367-9

Discipline(s) :  : 

  • Grammaire
  • Langue
Région(s) du monde : :
Asie et Pacifique

Auteur(s) :

Françoise ROBIN
Camille SIMON
Dorjee NYIMA

Affichage publication : 

Parution :

Mardi, 13 juin, 2023

L'Aile d'or : une étude sociologique du système familial chinois

Collection Asie(s)
242 p.
20 €

Lire en ligne la version numérique en open access
Acheter la version papier en librairie

D’abord publié en anglais en 1947, cet ouvrage romancé de l’anthropologue chinois Lin Yaohua (1910-2000) a marqué toute une génération de sinologues et de chercheurs. Non seulement c’est l’un des rares textes écrits par un autochtone sur le monde rural chinois avant l’arrivée du Parti communiste en 1949, mais il emploie aussi un moyen original – la fiction – pour dépeindre la structure sociale la plus fondamentale en Chine : son « système familial ». On y découvre que la notion chinoise de « famille – clan/lignage », bien différente de la famille occidentale « nucléaire », dépasse le seul groupe patrilinéaire et s’appuie fortement sur les femmes. L’histoire, centrée sur la relation entre deux beaux-frères – l’un étant marié avec la sœur de l’autre –, offre un exemple éclairant de cette paire primordiale qui a été au cœur de bien des travaux anthropologiques. 

Cet ouvrage disponible pour la première fois en français donne ainsi une image saisissante de la profondeur et de l’étendue des liens de parenté chinois, nous menant à questionner notre monde moderne désenchanté où la famille s’est réduite à peau de chagrin. 

Carte de la région

Pour aider les lecteurs français à localiser les lieux dont il est question dans l’ouvrage, une carte qui les représente peut être téléchargée sur le lien suivant : 

Les traducteurs et la préfacière

Traductrice de l’anglais et du chinois, Lucie Modde a traduit en français une vingtaine d’ouvrages scientifiques et de fiction.

Chen Zhenduo, docteur en sociologie de l’EHESS et enseignant-chercheur en sociologie en Chine, est un traducteur d’ouvrages classiques en sciences humaines et sociales.

Catherine Capdeville-Zeng est professeure d’anthropologie de la Chine à l’Inalco et membre de l’équipe de recherche IFRAE.


 
Français

Type de publication :  : 

Visuel de publication :
Couverture de L'Aile d'or

Alt: 

Couverture de L'Aile d'or
ISBN : :
978-2-85831-420-1

Auteur(s) non référencé(s) :

LIN Yaohua Lucie MODDE CHEN Zhenduo

Discipline(s) :  : 

  • Sciences Humaines et Sociales
  • Anthropologie et ethnologie
  • Sociétés, vie politique et droit
Région(s) du monde : :
Asie et Pacifique

Auteur(s) :

Catherine CAPDEVILLE-ZENG

Affichage publication : 

Parution :

Mercredi, 10 mai, 2023

Prose libre

Collection Asie(s)
280 p.
25 €

Lire en ligne la version numérique

Acheter la version papier en librairie

Héritière d’une longue tradition lettrée, la prose libre, ou sanwen, est devenue à l’époque moderne un des quatre grands genres de la littérature chinoise à côté de la poésie, du roman et du théâtre. Pratiquée de tous temps par une multitude d’écrivains, elle constitue un domaine très vaste et d’une grande complexité, et demeure un genre peu traduit et peu étudié à l’étranger. Le présent ouvrage se présente comme une introduction à quelques-unes des problématiques du sanwen moderne.

À travers une suite d’études de cas qui s’étendent, chronologiquement, de Lu Xun à Yan Lianke et à Mu Xin, en passant par Deng Tuo, Ba Jin ou Wang Xiaobo, il traite de différents types de prose littéraire et aborde différentes questions théoriques : les difficultés termino-logiques et définitoires, les effets produits par le texte selon son mode de publication, le rôle de l’essai comme arme politique et comme témoignage, la frontière entre littérature fictionnelle et non fictionnelle.

Les directeurs

Angel Pino, sinologue, professeur des universités, enseigne au Département d’études chinoises de l’université Bordeaux Montaigne. Il est responsable du Centre d’études et de recherches sur l’Extrême-Orient (Plurielles, UR 24142) de ce même établissement. Spécialiste de Ba Jin, il a consacré à l’écrivain de nombreuses études et a traduit plusieurs de ses œuvres.

Isabelle Rabut, professeur émérite à l’Inalco, est spécialiste de la littérature chinoise moderne et contemporaine et de la littérature taïwanaise. Elle a également traduit les œuvres de nombreux écrivains, parmi lesquels Shen Congwen et Yu Hua.
 
Français

Type de publication :  : 

Visuel de publication :
1

Alt: 

1
ISBN : :
978-2-85831-418-8

Auteur(s) non référencé(s) :

Angel PINO

Discipline(s) :  : 

  • Sciences Humaines et Sociales
  • Arts, Lettres et Littérature
Région(s) du monde : :
Asie et Pacifique

Auteur(s) :

Isabelle RABUT

Affichage publication : 

Parution :

Mercredi, 12 avril, 2023

Taksim ! Chypre divisée 1964-2005

Collection Méditerranée(s)
250 p.
21 €

Lire la version numérique en open access sur OpenEdition Books
Acheter la version papier en librairie

À Chypre, indépendante depuis 1960, l’agressivité des mouvements nationalistes importés de Turquie et de Grèce a abouti à des affrontements interethniques, à la séparation des communautés grecque et turque, autrement dit orthodoxe et musulmane, et enfin à une tentative de coup d’État pro-grec suivie d’une intervention armée turque qui a accompli le partage (taksim) de l’île en 1974. À l’époque, environ un tiers des Chypriotes ont subi un ou plusieurs exodes forcés et le tissu social de l’île a été détruit. De 1995 à 2004, les auteurs de cet ouvrage ont écouté la population, surtout du côté turc, jusqu’alors négligée par la recherche. Les témoignages recueillis, parmi des « gens de peu », disent le malheur de la déchirure comme les craintes et les espérances de ceux qui tentent de reconstruire une mémoire commune.

Cette étude illustre les dégâts du nationalisme, plaqué sur la religion et souvent artificiellement inculqué dans l’esprit de populations qui vivaient ensemble, parfois difficilement, mais sans se faire la guerre. À son échelle, le cas chypriote n’est guère différent du désastre yougoslave, vingt ans plus tard : le danger n’est pas dans l’Autre, mais dans les nationalismes qui jouent avec le feu.

Les auteurs

Étienne COPEAUX, historien, est ancien pensionnaire de l’Institut français d’études anatoliennes (Istanbul), ancien chercheur au CNRS (EHESS, Paris, et MOM, Lyon) et auteur du blog susam-sokak.fr.

Claire MAUSS-COPEAUX, chercheuse fuori strada, détachée au CNRS (MOM, Lyon) est l’auteure d’une thèse pionnière et de plusieurs ouvrages (Hachette-Littératures, Payot) sur la mémoire de la guerre d’Algérie.

 
Français

Type de publication :  : 

Visuel de publication :
Couverture de Taksim ! Chypre divisée 1964-2005

Alt: 

Couverture de Taksim ! Chypre divisée 1964-2005
ISBN : :
978-2-85831-419-5

Auteur(s) non référencé(s) :

Étienne COPEAUX Claire MAUSS-COPEAUX

Discipline(s) :  : 

  • Sciences Humaines et Sociales
  • Histoire
Région(s) du monde : :
Europe et Eurasie

Affichage publication : 

Parution :

Mardi, 14 mars, 2023

Des tribus en Kabylie ? – Les At Zemmenzer, de la tribu précoloniale à la reconstruction identitaire berbère

Collection Afrique(s)
456 p.
31 €

Lire la version numérique en open access sur OpenEdition Books
Acheter la version papier en librairie

Le soulèvement de 2001 en Kabylie (Algérie) et son traitement politico-médiatique ont amené à interroger la réalité de la tribu (arch) aujourd’hui. Cet ouvrage croisant histoire et ethnologie propose d’abord une réflexion épistémologique sur le concept anthropologique de « tribu » afin de le confronter aux réalités tribales, diverses, du domaine berbère et de caractériser la tribu en Kabylie. Il montre que des référents tribaux participent des catégories classificatoires y fondant les représentations de soi. Le cas d’une tribu révèle le maintien d’un espace tribal vécu et représenté, l’adaptation des institutions anciennes à divers ordres politiques et le foisonnement d’initiatives qui multiplient les acceptions du terme arch. Cela traduit la construction de nouveaux modes de mobilisation qui s’inscrivent dans un processus d’affirmation identitaire désormais séculaire et aboutit, depuis les années 1990, à un travail de reconstruction identitaire à l’échelle locale touchant des objets culturels variés, la mémoire et la langue.

L'autrice

Malika Assam est maître de conférences en Langue(s) et culture(s) berbères (Aix-Marseille Université / Institut de Recherches et d’Études sur les Mondes Arabes et Musulmans). Ses recherches portent sur les organisations sociales des sociétés berbérophones et leurs mutations historiques dans le cadre des États et des mouvements sociaux, sur les constructions de l’amazighité et sur le développement des études berbères/ amazighes aujourd’hui.



 
Français

Type de publication :  : 

Visuel de publication :
Couv_Tribus_Kabylie

Alt: 

0
ISBN : :
978-2-85831-411-9

Auteur(s) non référencé(s) :

Malika ASSAM

Discipline(s) :  : 

  • Sciences Humaines et Sociales
Région(s) du monde : :
Proche Orient, Moyen Orient et Maghreb
Afrique

Affichage publication : 

Parution :

Mardi, 13 septembre, 2022

Lingua (non) grata – Langues, violences et résistances dans les espaces de la migration

Collection TransAire(s)
422 p.
30 €

Lire la version numérique en open access sur OpenEdition Books
Acheter la version papier en librairie

Que font les migrations aux langues et les langues aux migrations ? Dans la crise de l’accueil des migrants qui secoue l’Europe depuis 2015, les langues sont les grandes oubliées des politiques publiques. Pourtant, dans les territoires de l’asile, des dizaines de langues se rencontrent et se croisent aux frontières. Est-ce alors un grand malentendu ou un parler de la migration qui émerge dans ces territoires de Babel ? Une lingua franca ou à l’inverse une lingua non grata ?
Cet ouvrage est le fruit de quatre années de recherche de l’équipe Liminal (Linguistic and Intercultural Mediations in a context of International Migrations – ANR, Inalco, 2017-2021) dans les campements, camps et centres d’hébergement et d’accueil pour demandeurs d’asile. Les enquêtes en pashto, persan, arabe(s), ourdou, tigrinya, français, anglais, italien, se sont déroulées au plus près des acteurs, dans la région parisienne, le Calaisis et aux frontières franco-anglaise et franco-italienne. Grâce à une méthodologie originale et une approche pluridisciplinaire à la croisée de l’anthropologie et de la sociolinguistique, l’ouvrage présente une perspective inédite pour aborder par les langues ce qui se joue en migration : une expérience politique, de violences et de résistances.

Les directrices

Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky est professeur des universités en anthropologie à l’Inalco, spécialiste de l’exclusion sociale en Inde et au Brésil, directrice adjointe de l’Institut Convergences migrations et psychologue clinicienne à l’hôpital Avicenne (Bobigny).

Alexandra Galitzine-Loumpet est anthropologue, HDR, chercheur à l’UMR 245 CESSMA, fellow de l’Institut Convergences migrations. Ses recherches portent sur les supports matériels et les traces de l’expérience migratoire (objets, restes, graffiti) et sur les subjectivités face à l’exil.



 
Français

Type de publication :  : 

Visuel de publication :
Couv_Lingua

Alt: 

0
ISBN : :
978-2-85831-409-6

Discipline(s) :  : 

  • Sciences Humaines et Sociales
Région(s) du monde : :
Proche Orient, Moyen Orient et Maghreb
Afrique
Europe et Eurasie

Auteur(s) :

Marie-Caroline SAGLIO-YATZIMIRSKY
Alexandra GALITZINE LOUMPET

Affichage publication : 

Parution :

Mardi, 13 septembre, 2022
S'abonner à RSS - Livre Presses de l'Inalco