Licences LLCER à parcours thématiques et disciplinaires

Le cursus complet de licence comporte trois années d'études. A l'issue de la première année d'étude, l'étudiant a acquis des bases qui lui permettent d'affiner son choix de formation. Il peut notamment poursuivre son cursus de licence dans l'un des parcours thématiques et disciplinaires de l'Inalco, en complément des enseignements de langue et civilisation choisis. Le choix d'un parcours thématique et disciplinaire se fait lors de l'Inscription Pédagogique.
  1. En première année (L1), l’étudiant commence l’étude d’une langue qui constitue la spécialité de sa licence.
  2. En deuxième année (L2), l’étudiant détermine l’orientation qu’il veut donner à sa licence, tout en continuant l'étude de la langue commencée en L1.  
Complémentaire de l’étude de la langue et de la civilisation du pays ou de la région, le choix du même parcours régional avec ouverture transversale permet à l’étudiant d’apporter à sa formation de base une ouverture vers une ou plusieurs (l’étudiant est libre de commencer une ou deux spécialisations simultanément) des disciplines et thématiques suivantes :

Anthropologie (ANT) ; Enjeux politiques mondiaux (ENJ) ; Environnement (ENV) ; Genres, féminités et masculinités dans le monde (GFM) ; Histoire connectée du monde (HCM) ; Linguistique (LGE) ; Littératures, arts et traduction (LIT) ; Oralité (ORA) ; Religion (REL) ; Violences, migrations, mémoires (VMM)

     3.  En troisième année (L3), l’étudiant poursuit son parcours en continuant une spécialisation commencée en L2.

La brochure présentant les enseignements transversaux disciplinaires et thématiques de niveau L2 et L3 est disponible ci-dessous :
Chacun des parcours thématiques et disciplinaires est détaillé ci-dessous (Le choix d'un parcours thématique et disciplinaire se fait lors de l'Inscription Pédagogique) :

PARCOURS ANTHROPOLOGIE

Présentation

Convaincue de l’unité du genre humain, l’anthropologie veut saisir à la fois la diversité des cultures humaines et les caractéristiques universelles de l’homme en société. Le parcours anthropologie en licence offre une prise de contact avec cette discipline, sa méthode (l’enquête de terrain), ses domaines de recherches, ses courants et ses réflexions scientifiques, ses grands auteurs.
Il prépare au parcours anthropologie en master LLCER orientation recherche.

Fiche synthétique

PARCOURS ENJEUX POLITIQUES MONDIAUX

Présentation

Le parcours "Enjeux politiques mondiaux" vise à initier les étudiants à l’étude d’enjeux transnationaux dont la nature est à la fois politique, institutionnelle, sociale et économique : A travers l’étude des institutions, des régimes politiques et des modes de gouvernement, les différents enseignements doteront les étudiants de connaissances et d’outils analytiques essentiels pour appréhender des phénomènes qui se manifestent à la fois au sein des espaces nationaux et au travers des frontières étatiques. Des dynamiques caractérisant diverses régions du monde seront abordées de manière comparative et en croisant les échelles d’analyse.
 
Fiche synthétique

PARCOURS ENVIRONNEMENT

Présentation

Changement climatique et crises environnementales s’éprouvent à la surface du globe depuis des lieux précis. L’Inalco constitue, par son ouverture au monde et la pluridisciplinarité de ses formations en licence, une opportunité originale et unique en France de penser la crise écologique de manière décentrée, tant d’un point de vue géographique que disciplinaire, en lien avec les langues et les cultures qui y sont représentées.
Ce parcours regroupe ainsi, sous l’expression des  « humanités environnementales », domaine de recherche émergent en France depuis les années 2000, un ensemble de disciplines qui analysent le lien entre environnement, pratiques (culturelles, sociales) et questions (politiques, économiques, éthiques), et se voient progressivement transformées dans leurs modèles théoriques, leurs méthodes et leurs terrains d’enquête, par cet objet d’étude qu’est « l’environnement » depuis une trentaine d’années.
Ce parcours, pionnier en France, en prise avec une actualité brûlante et la diversité du monde, rassemble ainsi économistes, littéraires, anthropologues, historiens, géographes.
 
Fiche synthétique

PARCOURS GENRES, FÉMINITÉS ET MASCULINITÉS DANS LE MONDE

Présentation

Le parcours transversal « Genres, féminités et masculinités » se propose de donner à réfléchir et de déconstruire le principe de « valence différentielle des sexes » (F. Héritier-Augé), défini comme une hiérarchisation entre genres et qui se fait aux dépens des femmes. L’extrême diversité du féminin et du masculin dans les différentes aires culturelles du monde et la limite de la binarité du genre seront étudiées dans des domaines aussi variés que l’éducation, la reproduction, la religion, et la sexualité.
 
Fiche synthétique

PARCOURS HISTOIRE CONNECTÉE DU MONDE

Présentation

Le parcours "Histoire connectée du monde" présente la diversité des disciplines qui étudient l’histoire de l’humanité et le changement de regard qu’apportent l’anthropologie, l’archéologie, la génétique et l’histoire connectée. Cela permet d’intégrer pour la première fois au récit de l’histoire humaine la période précoloniale du monde extra-européen. 
 
Fiche synthétique

PARCOURS LINGUISTIQUE

Présentation

Le parcours "linguistique" - en tant que discipline relevant des sciences de l'homme et de la société -  propose des enseignements organisés en une progression cohérente : 
  1. présentation générale des langues du monde, des usages de la langue et des relations entre langue et société ;
  2. études des unités du langage ;
  3. modèles syntaxiques, présentation des classements en types et application ;
  4. dynamique des langues (langues en contact, changements historiques).
 
Fiche synthétique

PARCOURS LITTÉRATURES, ARTS ET TRADUCTION

Présentation

Le parcours "littératures, arts et traduction" vise à donner aux étudiants les outils méthodologiques, critiques et conceptuels pour comprendre comment le texte s'organise et fonctionne à l'intérieur du champ littéraire et de la culture au sein desquels il s'inscrit, à mieux saisir les réseaux de signifiance et d'images dont il est tissé. Vivement conseillé pour tout étudiant souhaitant poursuivre en master ARL ou TRL de l’Inalco.

Fiche synthétique  Cours conseillés en complément de la formation obligatoire du parcours
 

PARCOURS ORALITÉ

Présentation

L’oralité place la parole au centre de la communication.  Elle appartient au patrimoine immatériel de l’humanité ; est aussi contemporaine et peut être étudiée comme un art verbal à part entière qui englobe l’expression du corps, l’accompagnement musical et la néo-oralité. Elle est attestée en Afrique, aux Amériques, en Asie et en Europe. Son domaine d’expression privilégié est la littérature orale (épopée, conte, proverbe, etc).
En contexte souvent plurilingue, l’oralité concerne des langues à statuts variés : minorées, dominantes, enseignées ou non. Elle s’intéresse aux faits sociaux ; est un outil puissant de création et de transmission ; exprime les identités culturelles et les représentations du monde.  Elle est présente dans l’expression artistique, l’éloquence, la transmission et l’enseignement, l’acquisition des langues, les thérapies fondées sur la parole, le droit coutumier.

Fiche synthétique

PARCOURS RELIGION

Présentation

Le parcours "religion(s)" se propose de donner aux étudiants de l’Inalco une formation de base aux sciences religieuses, complétant les connaissances acquises dans leur aire de spécialisation par un enseignement généraliste se composant de deux éléments : 
  1. en L2, une présentation élémentaire d’un bon nombre de religions du monde sous un format favorisant une démarche comparative ; 
  2. puis, en L3, une initiation aux grandes composantes disciplinaires de la science des religions: (a) anthropologie,  (b) histoire, (c) philosophie et (d) sociologie des faits religieux.
Fiche synthétique  

PARCOURS VIOLENCES, MIGRATIONS ET MÉMOIRES

Présentation

Le parcours thématique "Violences, migrations et mémoires" explore les logiques qui sous-tendent les guerres, les violences politiques, ainsi que les phénomènes de migration associés. Il analyse les représentations de l’adversaire ou de l’ennemi, pose la question de l’identité, de ses représentations des frontières que celles-ci tracent entre groupes humains et sociaux. Le parcours aborde également l’étude des traces de la violence, la mémoire des conflits, les manières dont les sociétés et les individus en témoignent.

Fiche synthétique