L’Europe médiane dans la Grande Guerre : entre événement et traces

Alphonse Mucha. L'Europe. Tableau de 1912.

Depuis trois ans, le CREE (Centre de recherche Europe Eurasie) développe avec plusieurs partenaires français et européens un vaste projet de recherche au cœur de la revitalisation des études sur la Grande Guerre dans une perspective désormais transnationale, élément marquant de l’évolution de l’étude de ce champ au cours des dix dernières années. Ce projet permet d’aborder le cœur du continent, de la Baltique à l’Adriatique, s’inspirant de l’histoire croisée qui permet de combiner les échelles micro- et macro-historiques. Il a été appliqué dans ce projet à plusieurs catégories d’objets : le front austro-italien et l’arrière dans l’Autriche-Hongrie en guerre.
 
Le front austro-italien (1915-1918). Groupe international de recherche

Ce projet repose sur la pérennisation des travaux d’un groupe de recherche international initié par le CREE en 2016 et qui se fixait comme objectif de travailler spécifiquement sur le front austro-italien. Depuis sa constitution, ce groupe de recherche a organisé trois colloques à Padoue, Paris et Ljubljana. Ils ont permis d’ouvrir et de consolider un réseau international travaillant sur cet objet et ces colloques sont devenus l’unique lieu d’échanges sur les progrès de la recherche international sur cet objet.

La responsabilité scientifique des colloques est assurée conjointement par ses partenaires historiques – le CREE, l’UMR SIRICE, l’Institut historique italo-germanique (ISIG-FBK), l’Université de Ljubljana – qui composent le comité scientifique permanent et un comité national ad hoc mis sur pied par l’institution invitante. Le prochain colloque aura lieu en septembre 2019 à Bratislava. Dans les années à venir (2019-2023), ce groupe de recherche sera un élément primordial du projet « L’Europe médiane : de l’événement aux traces » du CREE. Les actes des premiers colloques seront prochainement publiés dans la collection « Quaderni » de la revue Ricerche storici (2018) et chez Peter Lang (fin 2018-début 2019).
 
Les outils d’analyse de l’Autriche-Hongrie en guerre

Ils sont abordés sous plusieurs aspects : par un programme de recherche sur l’écriture en guerre qui a donné lieu à une publication dans la Revue des études slaves (tome 88, 2017, fasc. 4) et un autre projet en cours sur les recompositions des solidarités au cours de la guerre. Des ateliers de recherche préparés conjointement avec l’UMR SIRICE et le LabEx EHNE ont également permis une réflexion sur les nouveaux outils d’analyse et les nouvelles approches des études sur la Grande Guerre associant des collègues des universités de Vienne, Ljubljana, Hradec Kralové, d’Oxford (Queen’s College), de l’École normale de Pise, de l’Université Jagellonne de Cracovie. Le colloque co-organisé avec l’UMR SIRICE du 14 au 16 juin prochain, consacré aux approches locales des recompositions de l’Europe habsbourgeoise au cours de l’automne 1918-printemps 1919 est conçu comme un point d’étape qui permet une projection vers la poursuite de ce programme de recherche.
 
Les programmes en cours

Tout en poursuivant ces projets, nous élargissons désormais la focale par la préparation d’un ouvrage collectif résultant d’un groupe de travail monté en 2017. Son objectif est d’articuler une analyse thématique de l’historiographie de l’Autriche-Hongrie dans la Grande Guerre dans un perspective délibérément transnationale permettant de dépasser les analyses fragmentées ou simplement bilatérales qui ont dominé jusqu’à présent. Ce travail nécessite une équipe importante actuellement constituée autour de collègues de l’Université Maynooth, de l’Université jagellonne de Cracovie, de l’Université de Ljubljana, de l’Institut Masaryk de l’académie tchèque des sciences, de l’Institut d’histoire de l’académie slovaque des sciences, et du Ludwig Boltzmann-Institut de Vienne. Il devrait aboutir en 2021.
 
Contact scientifique :
Etienne Boisserie, maître de conférence à l'Inalco, HDR, Laboratoire CREE 
 
 

Région du monde

Europe et Eurasie