L'Inalco renouvelle son engagement pour l’enseignement et la recherche en Sciences humaines et sociales au Cambodge

Signature des accords-cadres Manusastra et ChAS - Cambodge
Le 18 décembre, Jean-François Huchet, président de l'Inalco, a signé l'accord-cadre de coopération scientifique du Centre de recherche Inter-universitaire en sciences humaines et sociales au Cambodge - ChAS (2020-2025) et a renouvelé l'accord-cadre du consortium international Manusastra pour la période 2019-2022.

Cette cérémonie de signature s'est déroulée à l'Inalco en présence des différentes institutions partenaires : l’Université Royale des Beaux-arts (URBA), l’Université Royale de Phnom Penh (URPP), l’Institut National de l’Education (INE), l'Inalco, l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), l'Ambassade de la République française au Cambodge.

Le Centre de recherche Inter-universitaire en sciences humaines et sociales au Cambodge - ChAS commun aux trois établissemenst d'enseignement supérieurs du Cambodge est administré de manière tripartite par les trois établissements tutelles : l'Inalco (tutelle du laboratoire Structure et Dynamique des Langues),  l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD -  tutelle du laboratoire Structure et Dynamique des Langues) et l’Ambassade de la République française au Cambodge, sous l’autorité des deux ministères cambodgiens, le Ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports et le Ministère de la Culture et des Beaux-Arts. 

Le ChAS est l'aboutissement du projet européen GEReSH-CAM : Gouvernance et Émergence de la recherche en sciences humaines au Cambodgemené par l’Inalco (2016-2019), ayant pour objectif de faire émerger et structurer une politique de recherche et d’innovation en sciences humaines au Cambodge. 

Il ciblera, dans un premier temps, les disciplines de recherche suivantes : Anthropologie/Ethnologie, Archéologie, Histoire, Histoire de l’art, Langues (anglais, français, coréen, japonais, thaï, chinois, etc.), Linguistique, Littérature khmère, Sciences de l’éducation.

Les activités de coopération porteront sur :
  • l’échange d’étudiants, d’enseignants, de chercheurs des deux établissements, dans chacun des programmes scientifiques de leur compétence,
  • l’encadrement des doctorants, dans chacun des programmes franco-cambodgiens,
  • le développement de projets communs relatifs à la recherche dans le domaine des langues, des sciences humaines et sociales, dans la limite de leurs moyens respectifs,
  • la création de séminaires sur des thèmes d’intérêt commun,
  • la mise à disposition de ressources nécessaires à la recherche dans les disciplines mentionnées,
  • l’accompagnement à la rédaction et au montage de projets en vue de demande de subvention,
  • le soutien des doctorants ou des chercheurs des universités ou laboratoires de recherche partenaires étant accueilli au centre de recherche,
  • la mise en place de co-direction ou de co-tutelle des doctorants,
  • le développement du réseau de partenariat scientifique et ou institutionnel.

Manusastra est un programme inédit de coopération internationale visant à développer la formation et la recherche en sciences humaines – archéologie, histoire, histoire de l’art, ethnologie – et en linguistique, au Cambodge, au Laos et à l’ensemble des pays d’Asie du Sud-Est. Manusastra forme de jeunes experts de haut niveau, nationaux de pays du sud-est asiatique, francophones et spécialisés dans l’étude, la conservation et la mise en valeur du patrimoine intellectuel, culturel et historique de la région.

Initié officiellement en 2014, il est porté par l’Inalco et par l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) via leur Unité mixte de recherche « Structure et Dynamique des Langues » (SeDyL), et plusieurs partenaires : le Centre Asie du Sud-Est (CASE, INALCO), le CNRS, l’École française d’Extrême-Orient (EFEO), l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), l’Université Royale des Beaux Arts (URBA, Phnom Penh).






 

Mots-clés : 

Langue(s)

L'Inalco recrute
des personnels enseignants,
administratifs et techniques