Georgien

Études géorgiennes et caucasiques

Les langues et civilisations caucasiques proprement dites ne relèvent d’aucune autre famille connue et sont au nombre de trente-huit, réparties entre quatre groupes très diversifiés ;

  • Nord-Est : les nombreuses langues du Daghestan.
  • Nord-Centre : tchétchène et ingouche.
  • Nord-Ouest : tcherkesse, abkhaz et oubykh.
  • Sud : géorgien, svane, mingrélien et laze.

C’est le géorgien, avec sa culture multiséculaire et ses quatre millions de locuteurs, qui forme la base de ces études. Elle est, avec l'arménien, la plus ancienne langue écrite d’Europe orientale (le grec mis à part). À côté de la langue et de la littérature géorgiennes, qui demeurent l’armature de l’enseignement, est proposée aux étudiants une initiation aux langues, littératures (orales ou écrites) et civilisations des autres peuples caucasiques. Plusieurs d’entre elles sont menacées dans leur existence et vouées à une prochaine extinction. Il est donc urgent de dispenser cet enseignement avant la disparition d’une partie de son objet.

En raison de la multitude de ces langues, il n’est pas question de les enseigner toutes. Quelques-unes d’entre elles seront abordées tour à tour. Leur étude étroitement liée aux recherches en cours ne vise pas à assurer la maîtrise de la langue (comme c’est le cas, au contraire, pour le géorgien) ; elle se veut une introduction à la connaissance de cette province de l’humanité trop négligée, ainsi qu’une initiation à l’analyse linguistique sur le terrain et à l’enquête ethnologique.

Les langues et les civilisations caucasiques proprement dites celles qui ne relèvent d’aucune autre famille connue sont au nombre de trente-huit, réparties entre quatre groupes très diversifiés :

· Nord-Est : les nombreuses langues du Daghestan

· Nord-Centre : tchétchène et ingouche

· Nord-Ouest : tcherkesse, abkhaz et oubykh

· Sud : géorgien, svane, mingrélien, laze