La philosophie de la révolution de Gamal Abdel Nasser entre questions nationale, sociale et culturelle

Édition critique bilingue, Égypte 1953-1956
Collection Méditerranée(s)
388 p.
30 €

Acheter la version papier en librairie

Le 23 juillet 1952, les Officiers libres prennent le pouvoir en Égypte. Entre août 1953 et janvier 1954, Gamal Abdel Nasser signe trois articles de presse intitulés La Philosophie de la Révolution. Il y affirme que le mouvement de l'armée n'est pas un coup d'État mais une révolution.
La première partie du présent ouvrage propose une édition critique en arabe de ces trois articles ainsi qu'une traduction critique originale en français. La seconde partie de l'ouvrage aborde La Philosophie de la Révolution de deux manières. D'une part, la naissance et la fortune de ce texte, devenu très célèbre, sont replacés dans leur contexte historique. D'autre part, le texte est analysé de façon à nourrir une réflexion sur la place de la justice sociale et de la culture au sein des luttes de libération nationales.
L'ensemble ambitionne de participer à la disparition, toujours pas achevée, du legs colonial tant dans les États-nations post-coloniaux que ceux post-impériaux.

L'auteur : Didier Inowlocki

Didier Inowolcki est ingénieur d'études au sein d'Egylandscape et doctorant à l'Inalco, il a enseigné l'histoire de l'Empire ottoman dans cet institut. Ses recherches portent aujourd'hui sur la pratique de la chasse sportive dans l'Egypte contemporaine. A travers l'objet cynégétique, des résistances rurales réprimées par les nationalistes sont mises au jour. D'autre part, les animaux se trouvent au coeur de la relation coloniale.
 
Auteur(s) :
ISBN : 978-2-85831-304-4
Type de publication : Livre Presses de l'Inalco
Discipline(s) : Sciences Humaines et Sociales, Histoire
Région(s) du monde : Proche Orient, Moyen Orient et Maghreb
Parution : 16/09/2021