Marie Vrinat-Nikolov, lauréate du prix Etienne Dolet de traduction 2021

En mai 2021, le Prix Etienne Dolet de traduction de Sorbonne Université a été attribué à Marie Vrinat-Nikolov, professeur des universités en langue et littérature bulgares et en théorie de la traduction littéraire à l'Inalco, pour ses traductions, ses écrits sur la traduction et la transmission de cette discipline par son enseignement.
Marie Vrinat-Nikolov
Le Prix Étienne-Dolet de traduction de Sorbonne Université a été créé en 2017 par le service culturel de Sorbonne Université pour récompenser une grande œuvre de traduction (prix de consécration). Il vise à attirer l’attention du public sur l’apport essentiel de la traduction à la culture et aux savoirs. Le jury est composé d’universitaires et de journalistes spécialistes des échanges entre les langues et des questions de traduction.

La cérémonie de remise des prix aura lieu le 30 septembre 2021 à Sorbonne Université, à l'occasion de la Journée mondiale de la traduction.

Biographie

Marie Vrinat-Nikolov, ancienne élève de l'ENS de Sèvres et agrégée de Lettres classiques, professeur des universités en langue et littérature bulgares et en théorie de la traduction littéraire à l’Inalco, responsable du master de traduction littéraire de l’Inalco, directrice scientifique des Presses de l'Inalco, est l’auteur de manuels de bulgare, ainsi que de nombreux articles et ouvrages sur l’histoire de la littérature bulgare, l’histoire de la traduction en Bulgarie et la pensée de la traduction littéraire, dont Histoire de la traduction en Europe médiane (avec Antoine Chalvin, Jean-Léon Muller et Katre Talviste), Presses universitaires de Rennes, 2019 ; Miroir de l'altérité : la traduction, ELLUG, 2006 ; Shakespeare a mal aux dents : que traduit-on quand on traduit (avec Patrick Maurus), Presses de l'Inalco, 2018. Elle a dirigé des ouvrages collectifs, tels que Traduire la pluralité du texte littéraire (avec Patrick Maurus et Mourad Yelles), L'Improviste, 2015.

Elle a traduit en français plusieurs écrivains bulgares, classiques et contemporains (environ 50 livres : romans, recueils de nouvelles, de poèmes, pièces de théâtre) auxquels elle consacre le site Écrivains de Bulgarie. ​Elle est également co-traductrice du persan.

Réputée sur la scène littéraire bulgare pour la qualité de ses traductions, plusieurs médias nationaux lui ont consacré un article immédiatement après l'annonce du Prix :

Presse
Capital : България, je t’aime (25 juin 2021)

Radio nationale
BNR - Radio Bulgaria (bg): Мари Врина-Николов: Върша това, което обичам, обичам това, което върша (4 juin 2021)
BNR - Radio Bulgarie (fr) : Spécialiste de la langue et de la littérature bulgare, Marie Vrinat-Nikolov s’est vue décerner la distinction « Étienne Dolet »... (17 mai 2021)

Télévisions nationales
Bulgarian National Television (BNT) : Мари Врина-Николов: Преводът и българската литература са моето убежище (24 mai 2021)
Azcheta : Мари Врина-Николов с отличие за превод от Сорбоната (16 mai 2021)
Uspelite : Мари Врина-Николов с престижна награда за превод от Сорбоната (18 mai 2021)


Retour en vidéo sur l'ouvrage Shakespeare a mal aux dents : que traduit-on quand on traduit (Presses de l'Inalco, 2018) - Entretien avec Marie Vrinat-Nikolov et Patrick Maurus (33mn).


 

Langue(s)

Région(s) du monde

Europe et Eurasie